Un nécessaire besoin de respirer enfin librement dans « Face à l’Info » sur CNew avec Eric Zemmour. Par Gérard Brazon

Nous avons pu assister lundi dernier (30/11) sur CNews dans l’émission de Christine Kelly à un grand moment de télévision comme seuls, sur cette chaîne d’information, les protagonistes savent le faire. Merci (aussi) à Bolloré, à Christine Kelly, Eric Zemmour, Marc Menant, Dimitri Pavlenko, et Eric de Riedmatten.

Lors de cette émission, Éric Zemmour se lance dans un propos très “casse-gueule” au sujet des policiers ayant visiblement tabassé un citoyen, manifestement ne se défendant pas et subissant des coups violents.

Éric Zemmour

L’émotion est forte, et ceux qui ont pu voir cette vidéo ont tous eu un réflexe de réprobation, et pour cause. Trois policiers s’en prenant à un seul homme, cela fait question. Éric Zemmour n’en disconvient pas et estime qu’en effet ces policiers se sont montrés violents et ont usé d’une force disproportionnée. Pour lui, le débat est ailleurs. Comme d’habitude, il sépare les faits de l’émotion.

La question se situe dans le tempo médiatique. Dans l’utilisation des médias. Dans la volonté de faire oublier une situation monstrueuse, à savoir la décapitation de Samuel Paty, qui n’arrangeait pas les affaires des immigrationnistes, des indigénistes, de l’extrême Gauche, car mettant en évidence les réalités de l’immigration, l’invasion migratoire, les responsabilités diverses et variées de la Gauche en général, sur sa politique de « compréhension » envers ceux qui seront toujours pour eux des « victimes », y compris si ces pseudo-victimes violent, tuent, voire décapitent.

La victime pour ces gauchistes est forcément noire (non blanche ?), innocente par définition, bafouée, injuriée régulièrement, maudite par ces Blancs qui osent encore parler sur des chaînes de télé et des radios de France, sans s’excuser d’être blancs et sans se repentir de tous les crimes “qu’ils ont” commis, y compris par le fait d’ancêtres, et même en remontant à ceux perpétrés sous les rois de France.

Il suffirait à ces abrutis gauchistes d’ouvrir un livre d’histoire pour comprendre que les invasions, les massacres, les tueries sauvages, l’esclavage, la violence ont toujours existé sur tous les continents, avec toutes sortes d’humains, qu’ils soient noirs, blancs, ou jaunes,  le plus souvent cela se passant entre les Blancs, les Noirs et les Jaunes. Mais il faudrait pour cela qu’il leur reste quelque capacité d’analyse, et qu’ils cessent de fumer la moquette de leurs bourgeoises parentèles.

Le plus effarant est que ce sont des jeunes Blancs qui se complaisent dans ce masochisme et alimentent cette détestation d’eux-mêmes. Ils s’autoflagellent en permanence, en pensant trouver aux yeux des nouveaux arrivés, ou depuis peu, une sorte de rédemption. Inutile de vous dire que ces nouveaux arrivés n’en ont rien à faire et savent comment utiliser ces « idiots utiles » blancs, jeunes, et cons à la fois.

La gauche tue

Éric Zemmour a une capacité d’analyse bien plus profonde que beaucoup d’entre nous. Il a cette capacité d’expliquer, de mettre en mots ce que nous ressentons tous, soit confusément, soit clairement, sans avoir pour autant les qualités nécessaires pour émettre une explication juste.

Oui, les gauchistes savent faire, et ils ont le génie, nous dit Éric Zemmour, de mettre en avant un tempo médiatique qui les arrange.

Oui, cet homme qui s’est fait tabasser par des policiers va faire oublier Samuel Paty, et on comprend mieux pourquoi cette Gauche a refusé que l’on mette une plaque à Paris en hommage à un professeur d’histoire-géo martyrisé par un immigré de fraîche date, islamiste et acoquiné avec des officines islamistes dont on connaît les liens avec les gauchistes immigrationnistes.

Oui, aussi, des idiots utiles comme ces joueurs de foot à la cervelle se situant dans les pieds sont plus rapides à taper sur les Blancs, sur les policiers, sur les citoyens blancs de France que sur un représentant de leur communauté. Ils auraient été plus crédibles s’ils avaient condamné la décapitation de Samuel Paty plutôt que de regretter à la place la parution des caricatures de Mahomet.

Ces petits joueurs, ces footeux ridicules, ces millionnaires se sentent investis d’une fraternité islamiste qui est finalement indigne d’un joueur de l’équipe de France. Ce qui n’empêchera pas les « supporters » blancs, nos compatriotes à la mémoire de poisson rouge, d’aller les voir, de les financer en achetant leurs maillots, et ainsi de leur fournir les moyens de nous cracher dessus parce que Blancs.

J’ai un profond dégoût pour ces millionnaires qui méprisent les habitants d’un pays qui leur permet d’avoir une vie de rêve, de se faire soigner à l’Hôpital américain, de vivre dans des hôtels de luxe et de rouler dans des voitures qui valent 10 ans de salaire d’un smicard. Rien à voir avec des entrepreneurs et des commerçants qui risquent leurs biens, ou des chirurgiens qui ont des vies entre leurs mains.

Éric Zemmour a cette faculté qui nous fascine tous et énerve toujours plus les gauchistes. Il explique juste. Il démontre clairement les enjeux. Ce qui n’est pas le cas de journalistes comme Marc Menant ou Dimitri Pavlenko, voire Eric de Riedmatten (que j’aime bien au demeurant), qui avec des circonvolutions diverses, tentaient d’atténuer ses explications ce lundi-là. Même la talentueuse Christine Kelly semblait en délicate situation.

Oui, les gauchistes qui sont minoritaires dans ce pays sont tout-puissants. Ils sont violents lors des manifestations, détruisent et saccagent les boutiques, agressent les policiers et savent utiliser le moindre prétexte pour faire plier les autorités, et cela marche !

Des millions de gens de « La Manif pour tous » ont été dans la rue, et cela n’a rien donné. Des millions de Gilets jaunes ont manifesté, et cela n’a donné que des cacahuètes, avec pourtant des éborgnés, des mains coupées, et même des morts.

Samedi dernier, 130.000 manifestants dans toute la France – sur cette seule journée – ont fait plier le gouvernement à propos d’un texte de loi déjà bien avancé au Parlement, qui sera “retoqué” sur ordre du Président. La démocratie macroniste a parlé.

Oui, les gauchistes minoritaires font ce qu’ils veulent et décident de ce qui est bien ou mal.

Éric Zemmour, c’est le mal par définition, puisqu’il explique les manipulations des gauchistes, leurs modes de fonctionnement, et leurs réussites systématiques face à ceux qui gouvernent une France à la dérive.

Oui, les gauchistes minoritaires profitent de leur positionnement dans les médias où plus de 90 % des journalistes se disent de gauche, ou se taisent pour éviter de se faire virer des rédactions.

Oui, ils profitent de leurs positions dans les ministères, et particulièrement à la Justice qui libère ceux que la police incarcère.

Oui, ils profitent du faible niveau intellectuel, ou du formatage énarchique de ceux qui nous gouvernent, de leur inculture historique, de leur faiblesse d’analyse, de la peur que ces gauchistes suscitent dans la rue.

Oui, les dirigeants ont cru qu’ils pouvaient manipuler les gauchistes antifas et black-blocs et ne s’aperçoivent pas encore que c’est l’inverse qui a lieu. Les rues de France appartiennent aux nouvelles Sections d’Assaut des différents Ernst Röhm et autres « nazis de gauche » (en sachant que je commets un pléonasme).

Nous avons besoin, en France, d’une remise à niveau. D’une remise à plat totale, et de remettre au centre l’autorité à tous les niveaux. Cela passe par le courage politique, par la fermeture d’un dialogue sans fin qui aboutit à la déliquescence d’une Nation. Nous avons besoin d’un grand nettoyage de nos institutions.

Cela passera par un examen attentif de nos besoins de sécurité et par l’exclusion de tous ceux qui empêcheront cet examen.

Cela passera par le refus d’admettre que nos lois soient inférieures juridiquement à celles de l’Union européenne et des cours de justice, CEDH & co. La France d’abord, l’État ensuite, et le droit en troisième position.

Cela passera par un renversement de la pyramide pour retrouver notre liberté, notre entière souveraineté.

Cela passera par l’interdiction de la double voire triple nationalité, comme pour le sénateur gauchiste Esther Benbassa qui est franco-turco-israélienne. Par la déchéance de la nationalité pour les délinquants ayant justement la double nationalité, et par le retour dans leurs pays d’origine de ceux-ci afin d’y effectuer leurs peines de prison.

Cela passera par la remise au pas de tous ceux qui s’interposeraient, y compris et surtout dans la rue. S’il le faut, les stades peuvent aussi, dans un premier temps, ne pas servir uniquement aux joueurs.

Cela passera par une obligation pour les gouvernements que nous finançons, avec lesquels nous avons des accords financiers, de reprendre leurs ressortissants non français, ces “Chances pour eux”, du coup. Ainsi du Mali où nos soldats meurent, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, et de tous les pays du Maghreb, du Machrek et de ceux d’Asie comme l’Afghanistan ou le Pakistan. Nous devons retrouver notre libre choix d’accepter ou de refuser quiconque veut venir en France.

Faut-il rappeler comment la République a traité les citoyens à ses débuts ? Elle n’aurait jamais réussi à s’imposer sans violence. Il y a aussi, pour conclure, une multitude d’endroits outre-mer qui peuvent être des lieux de réflexion et d’études pour les gauchistes les plus virulents qui pourrissent notre pays, notre Nation.

En attendant que cette remise à niveau se fasse, je remercie tous ceux qui, dans des émissions, dans des déclarations, dans des interventions patriotes, tentent de faire passer un message d’espoir, pour que notre France retrouve non pas sa grandeur passée, ce qui est impossible désormais, mais sa dignité. Comme disait (à peu près) Jacques Chirac “Ce n’est pas la greffe de couilles qui pose problème, c’est le manque de donneurs”.

Gérard Brazon

1 Commentaire

  1. Je regarde chaque soir l’émission qui apporte en une heure plus de renseignements d’explications et d’analyses,grâce à Eric et à son équipe que peuvent nous fournir la horde de bien pensants qui hantent les plateaux de »la télé l’a dit »qui agissent en meute pour nous asséner des informations Kafkaïennes,creuses et sans âme comme l’est le gouvernement actuel.

Répondre à maury Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*