Tréhet : Lancer de queue pour la fête du cochon !

Un petit village dans le Loir et Cher fait de la résistance sans le savoir. 

Tout à fait en phase avec #balancetonporc, cette fête tombe à point ! Elle ne devrait pas faire plaisir aux tordus de la gauche, aux soi-disant insoumis sauf à l’islam, aux féministes qui confondent désormais l’égalité absolue avec l’altérité, le partage, la communion, et la complémentarité et se lancent dans une lutte contre toutes les persécutions réelles ou supposées, les harcèlements également, et les viols de pauvres types incapables de contrôler leurs pulsions autoritaires, leurs cerveaux dominés par leur sexe. Ces gauchistes font une distinction forte lorsqu’il s’agit de violeurs clandestins, car c’est au nom du vivre ensemble, du don de soi, et en murmurant entre deux chicots brisés, « vous n’aurez pas ma haine »

Tréhet est un petit village français, situé dans le département de Loir-et-Cher et la région du Centre-Val de Loire. Ses habitants sont appelés les Tréhétiens et les Tréhétiennes.
La commune s’étend sur 5,7 km² et compte 112 habitants depuis le dernier recensement. (Source).

Tréhet  sera le village qui le 28 juillet prochain, fera la fête à tous les porcs puisque non seulement, il y aura une brocante, un marché gourmand, mais on pourra tous, femmes comprises, participer à un concours du cri du cochon. Notre sympathique Maire d’Hayange Monsieur Fabien ENGELMANN, est battu à la corde, et se trouve dépassé par ce village qui connait ses classiques et honore sa mémoire et sa culture ancestrale.

A décharge pour ce sympathique village, le maire du coin, avec 112 habitants ne subit la pression des voilées, des kamis, des mosquées et autres allergiques aux porcs.  Il n’y aura juste que des amoureux de la bonne chair, et des éleveurs de cochons ! 

Le plus passionnant sans doute, sera le concours du lanceur de queue de cochon. Une activité encore possible mais qui serait interdite par les droits de l’hommiste si l’idée vous en venait à l’esprit. En effet, nous rappelons qu’il n’est pas permis de couper la queue d’un harceleur, ou de son violeur, et encore moins de la lancer.

Alors certes, nous verrons une course de cochons.

Cette course n’est pas uniquement réservée aux hommes. Nous savons que certaines femmes n’hésitent pas à mettre la main à la queue si le besoin s’en fait sentir : une possible promotion, un film à tourner, une domination à faire subir sur un petit jeune énergique, à garder sous le coude, ou entre les cuisses, une petite envie à assouvir rapidement, entre deux conseils d’administration. #balancetatruie n’existe pas encore, mais avec le progrès socialiste, cela ne devrait pas tarder !

Certes j’utilise une image, une parabole si j’ose dire. On sait que dans cette course, aucune queue ne sera coupée, ce qui devrait permettre à tous et à toutes, une sereine inscription.

Gérard Brazon (Libre Expression)

23 Commentaires

  1. Quand un homme harcèle ou viole c’est un « pauvre type », mais quand c’est une femme, c’est de la manipulation.

    Le sexisme ordinaire, par Gérard Brazon.

    • Georges Brassens le chantait deja:
      Quand je pense à Fernande je bande, je bande, quand je pense à Félicie je bande aussi, quand je pende à Leonord, mon dieu je bande encore, mais quand je pense à Lulu, alors je bande plus, la bandaison Papa ça ne se commande pas !
      Alors oui, par définition, un homme ne peut pas bander sous la peur, les coups, d’une femme ou de plusieurs. A moins d’etre un soumis peut-être, un adepte de Sacher Masoch…
      Il faut donc pour la femme, être dominante et manipulatrice en effet.

      • Donc pour vous un homme qui harcèle ou viole n’est ni dominateur ni manipulateur? C’est une victime, en somme.

        La mauvause foi, par Gérard Brazon.

          • Je ne vois pas de quoi vous parlez. pourriez-vous être plus concret?

            Cela dit, se faire accuser d’être obsessionnel sur un site comme RL est vraiment comique.

        • Relisez le texte et découvrez le sens de ce que j’écris au lieu de le survoler et d’y trouver votre acide. Où est-ce qu’il est écrit que le viol n’est pas un acte de domination, que le harcèlement serait insignifiant…
          « les viols de pauvres types incapables de contrôler leurs pulsions autoritaires, leurs cerveaux dominés par leur sexe » n’est-il pas suffisamment clair pour vous !

          • Vous essayez de détourner le débat de ce qui vous dérange.

            Mes commentaires n’ont jamais porté sur le harcèlement en général mais bien sur la différence que vous faites entre harcèlement par les hommes et par les femmes. Et à ce sujet, effectivement, les choses sont claires.

    • LIONEL
      Doit t’on comprendre que vous souhaiteriez être  » harcelé par une femme ?
      Allez donc en Thailande avec jacques Lang ….

  2. On écrit  » bonne chère  » et pas « bonne chair » quand il s’agit de nourriture. Félicitations aux Tréhétiens de conserver nos si sympathiques traditions.

  3. Article à savourer au second degré, n’en déplaise aux grincheux qui relèvent une petite faute d’orthographe par ci ou une définition « sexiste » par là.
    Merci monsieur Brazon

  4. #balancetonporc ? Combat des Féministes terminé ? On… Vérat !!
    #avancetonporc ? Combat islamique commencé ! Les… Défèquent Cauchons !!
    Jeûnes de maux ? EmBrazons l’islam !

Répondre à Boudry Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*