Souâd Ayada accuse les programmes de l’Education nationale de promouvoir l’islam !

Je dois faire ici, une autocritique. J’ai vu dans la nomination de Mme Souad Ayada, Présidente du Conseil supérieur des programmes, une franco marocaine de plus au service de l’islam ! Il semble bien que je me sois avancé un peu trop. L’essentiel étant de le reconnaître !

J’ai particulièrement apprécié la déclaration de Madame Souad Ayada devant la commission parlementaire ad hoc, (formée dans un but précis) sur les manuels scolaires insuffisamment rigoureux sur l’islam en général, le coran en particulier. Trop orientés pour le moins, sur l’enseignement de l’islam. Elle est frappée par les « limites de cet enseignement » un enseignement qui ne respecte pas les règles de « l’histoire critique ».

Tous les Français savent, du moins ceux qui n’ont pas été lobotomisés par les profs gauchistes d’Histoire-Géo, que la critique juste, pondérée, tenant compte des contextes historiques, n’est pas le fort de l’éducation nationale. Au nom du relativisme par exemple, les gauchistes de cette administration ne tiennent pas compte des réalités d’une époque, et qu’ils traitent et mélangent allègrement l’ensemble, à la sauce humaniste. Ces profs gauchistes associent sans souci, des personnages, des acteurs, des fonctions, des lieux. Ils font des comparaisons qui devraient être impossibles entre des rois, des empereurs, des chefs d’états, ainsi que des situations historiques sur des siècles différents, et les amalgament avec une vision politisée du 21e siècle. Ils mettent dans le même panier des faits datant de Clovis, Louis XIV, et comparent sans souci, des femmes comme Jeanne d’Arc, Charlotte Corday ou Louise Michel. Qu’importe pour eux le contexte, tous coupables ou responsables, si cela sert leur idéologie ! Des excuses pour les uns, des mises à la poubelle de l’histoire pour les autres !

Ces gauchistes mélangent tout au nom de leur liberticide vision socialiste.

Je vous donne un seul exemple de ces amalgames : la confusion entre Napoléon 1er  et Hitler que l’on entend souvent ! Les buts, le contexte historique et social n’ont strictement rien à voir entre ces deux personnages ! Qu’importe la réaction anti-Française, ancestrale de l’Empire Britannique, ses financements des 6 coalitions (la première datant de la 1ere République), poussant les feux de la guerre en Europe, et celle d’Hitler voulant exercer son hégémonie, sa volonté raciste de soumettre l’Europe sur la base d’une épuration/extermination ethnique, en vu de mettre en place une société basée sur la race. Napoléon est allé à Moscou et s’y est planté en 1812. Rien à voir historiquement, au plantage d’Hitler dans ce même pays ! Fin de la démonstration simplifiée !

Madame Souad Ayada ne dit rien d’autre concernant l’islam ! Elle parle de « l’enseignement dogmatique », rappelle le contexte de Mahomet qui en effet vivait dans une société de Bédouins, et désacralise en quelque sorte, la portée d’un coran qui se veut universel, et valable de la naissance de l’humanité, à sa mort ! Elle dénonce la sacralisation de l’islam dans l’enseignement français, ce qui est un comble pour une société qui se veut laïque. C’est un enseignement qui vise à flatter, à apaiser, à soutenir le « vivre ensemble » et « qui n’est pas articulé au souci de la vérité » !

Nous sommes loin de ces universitaires tels l’historien François Durpaire et la sociologue Béatrice Mabilon-Bonfils qui tranquillement écrivent sans honte, qu’une telle représentation de l’islam (celle décrite du fait des attentats, de l’islamisme, des terroristes, du 11 septembre, des décapitations, des viols, des ventes d’esclaves) peut conduire à alimenter une phobie et à produire une vision caricaturale de cette religion.(Qu’importe si les terroristes ne font qu’appliquer à la lettre, les directives du coran) Nous plaidons pour des contenus plus inclusifs, qui éduquent au vivre ensemble plutôt qu’à la peur » (cité par Le Monde du 9 janvier 2016). Toujours cette volonté d’éduquer le bon peuple, idiot par définition, incapable de jugement par lui-même, et dans l’impossibilité d’exercer son sens critique, et ses qualités d’observation !

Si je faisais comme eux, je pourrais remplacer l’islam, par le NSDAP (Nazi) ! Essayons pour voir. une telle représentation du nazisme peut conduire à alimenter une phobie et à produire une vision caricaturale de ce parti politique. Nous plaidons pour des contenus plus inclusifs, qui éduquent au vivre ensemble plutôt qu’à la peur ! C’est aussi valable pour le parti communiste !

Ces deux partis assassins sont les auteurs de millions de crimes de guerre et contre l’humanité, comme le fut et l’est encore l’islam depuis 14 siècles, partout ou il s’est installé par la force du sabre ! Mais l’un finance nos sociétés occidentales, et nos politiciens, les autres ne sont plus là, fort heureusement !

Je rejoins l’opinion d’Aristide Leucate, docteur en droit, journaliste et essayiste sur ce qu’est l’éducation nationale aujourd’hui : nul besoin d’insister sur le fait que sur un sujet devenu aussi explosif que l’islam, la liberté d’opinion est forcément biaisée, muselée, encasernée sous les niqabs de la pensée unique.

Dans un article précédent, je mettais en doute cette femme musulmane, spécialiste de l’islam et j’y voyais la main d’une volonté de continuer à islamiser mon pays, la France.

Je vais désormais être attentif à ses actions et vérifier si ces fameux «manuels » dits scolaires, qui sont en fait des manuels de propagation de l’islam, vont être changés sous son autorité. En attendant, tous les parents devraient s’alarmer et vérifier que ces manuels d’islamisation tranquille, ne polluent plus l’esprit de leurs enfants !

Cet article de Riposte-Laïque vous a plu ? Faites-le suivre à vos amis en cliquant sur VKontak, Facebook, Tweeter, et autres réseaux sociaux. 

Gérard Brazon (Libre expression)

57 Commentaires

  1. Pas franchement de quoi s’ébahir devant cette langue de bois…
    Au fait, le pere de quatre enfants que je suis n’a encore jamais entendu que l’Éducation nationale enseignait l’histoire de momo le pedo.
    C’est récent ?…

  2. Espérons qu’elle ne soit pas un CHEVAL DE TROIE de l’islam: anti-islam à l’extérieur, mais taupe de l’islam à l’intérieur.

  3. Taquiya ou pas … cela nous change déjà de cette folle ignare nommée ministre par Hollande : Najat Belkacem !

  4. C’est aussi aux parents et grands-parents de prendre le contrepied : je ne rate jamais une occasion de dire tout le bien qu’il faut penser de la religion « d’amour, de paix, de tolérance » et cela ne demande pas beaucoup d’efforts car les exemples ne manquent pas pour illustrer mon propos

    • Les exemples ne manquent pas non plus pour affirmer les fondements pervers de cette terrible organisation politico-religieuse .Il y a de bonnes choses dans le coran …Peut-
      être,mais si vous mélangez 900 gr de confiture avec 100 gr de merde,vous obtenez 1kg de merde .

  5. M. Brazon, ce qui vous, et nous , caracterise, c.est notre honneteté a nous patriotes, de reconnaitre nos erreurs, comme vous le faites au debut de ce texte. Bravo pour votre honneteté intellectuelle. Ce que vous ne verrez jamais chez les trop nombreux gauchos collabos.

  6. Et bien si, cette musul concoure à islamiser la France, et le fera d’une manière insidieuse comme les dits modérés.
    Rejette t’ elle la merde du coran, des hadhits ?…
    Est ce que pour elle le personnage Mahomet est toujours le beau modèle à imiter ?!…

  7. Voici un exemple type de comparaison de crétins enseignants gauchistes: l’islam d’aujourd’hui se comporte comme le christianisme au moyen âge (en référence aux Croisades et à l’obscurantisme). En somme, ils ont juste besoin eux aussi d’un peu de temps pour se « moderniser ». Voyez la logique grotesque du propos: le christianisme a 2000 ans d’existence, l’islam 1300… donc on leur rajoute 700 ans et tout est réglé… Une telle comparaison est évidemment d’une absurdité sidérale. Cela revient 1° à mettre à égalité les connaissances techniques et scientifiques, mais aussi le contexte social et les sociétés du Moyen Age avec celles du 21ème siècle (l’homme a quand même marché sur la Lune en 1969…) et 2° à considérer que l’islam est une religion dont les adeptes ont 1000 ans de retard…

    • Je cite « (en référence aux Croisades et à l’obscurantisme). »
      Certes cela fait mode depuis quelques décennies que de tenir ce genre de propos. Le christianisme les croisades, les inquisitions et blababla…Non mais sérieusement quels livres vous ont informés sur les « croisades et l’obscurantisme » ? Ou plutôt quelles références douteuses vous consommez comme des milliers d’autres ?

  8. @Gérard Brazon
    Un grand bravo pour avoir reconnu vos préjugés simplistes en introduction! Cependant vous retombez bien vite dans les travers que vous auto-dénoncez:

    « la confusion entre Napoléon et Hitler que l’on entend souvent ! » Mais « souvent » où? Dans vos fantasmes?

    « Ces profs gauchistes associent sans souci, des personnages, des acteurs, des fonctions, des lieux. » Quelle généralisation! Si on remplaçait « profs gauchistes » par « auteurs de RL », ça marcherait souvent aussi!

    Quant à votre jugement: « qu’importe pour eux le contexte, tous coupables ou responsables, si cela sert leur idéologie ! », il est vrai que vous savez de quoi vous parlez…N’est-ce pas précisément le genre de préjugés que vous reconnaissez et dénoncez vous-même dans votre « autocritique » (bien vite oubliée)?

  9. Eu égard à certains de ses infâmes préceptes qu’il reconnait et impose ;l’islam devrait être non pas enseigné mais interdit .Rappelons que le professeur Redeker est sous protection policière depuis des années pour avoir précisément dit la vérité sur cette infernale organisation politico-religieuse .

  10. Que pense-t-elle du Coran et de ses addiths ? Selon sa réponse on saura peut-être.Si elle considère que ce livre doit continuer à être enseigner sans critique alors elle ment.Si cette enseignement et accompagné de critiques au moins historiques alors peut-être ….

  11. Je trouve que cette personne a du courage, elle dit une vérité : que les programmes sacrifient la vérité historique pour favoriser un soi-disant « vivre ensemble ». Je suis d’accord avec elle, peut être a-t-elle elle même rompu avec cette secte morbide.

  12. insupportable de voir des franco-quelquechose à des postes régaliens: on nous vire un peu plus chaque jour sans que personne ne réagisse.

    • Je pense exactement comme vous , je suis profondément écœuré . J ai beau espérer un retournement de situation, mais je ne vois rien venir . A croire que notre destin est écrit dans les tables du divin . La FRANCE doit elle payer pour l abandon de ses valeurs chretiennes des siècles passés , fille aînée de l eglise . Cette idée est mon seul réconfort car , contre Dieu nous ne pouvons nous battre .

      • Hé! Vous comme moi nous plaignons sans-cesse de l’incapacité des immigrés arabes à s’intégrer et lorsqu’une d’entre-elle se démarque et embrasse nos valeurs vous cherchez à l’en empêcher? Au-contraire, encouragez les bonnes volontés!

  13. J’ai du mal à suivre. Plus haut vous dites que cette dame Souad Amada veut promouvoir l’islamisme dans les écoles. Puis ici, qu’elle dénonce la sacralisation de l’islam… Les articles sont longs et souvent, j’y perds mon latin,. Enfin je soutiens votre action mais éprouve quelques difficultés à suivre par moments…

    • Dès le debut j’explique que je voyais en cette femme, une franco-marocaine de plus chargée d’islamiser un peu plus. Je dis par la suite mon etonnement et ma satisfaction sur sa déclaration. Relisez et vous comprendrez mieux mon interrogation. Bien à vous

      • Cette femme, si elle parlait comme ça pour de simples débats sur l’islam et sur la liberté de le critiquer, il n’y aurait aucun souci, le problème, c’est surtout que l’islam est enseigné aujourd’hui dans les écoles publiques, et critiques ou pas sur cette pseudo religion (car c’est un système politico-religieux) dans les écoles, l’islam n’a pas à être enseigné aux enfants (musulmans ET non musulmans…) dans les écoles publiques comme si l’islam était devenu religion d’Etat. Donc on en revient à l’islamisation de la France…

  14. N’empêche que le plantage de Napoléon et d’Hitler en Russie a bien été dû aux mêmes erreurs tactiques ! Ils ont tous les deux sous-estimés la résistance Russe et les conséquences de la rigueur de l’hiver Russe.
    Au moins Napoléon n’a jamais tenu les propos délirant d’Hitler sur les hiérarchies des races.

    • Surtout, concernant Hitler, il a commencé sa campagne d’invasion de la Russie avec un bon mois et demi de retard ! Et pour ajouter à son malheur, l’hivers russe en 1941 fut précoce !
      Pourquoi ce retard ?
      On peut remercier grandement Mussolini ! Ce dernier avait lancé une campagne militaire contre la Grèce,, et ne s’en sortait pas ! Pire, les grecques prenait le dessus !
      Pour éviter l’affront d’une défaite, Mussolini a fait appel à son copain Hitler, qui envoya alors des troupes d’élites sauver l’armée italienne, et mettre au pas les grecques. Mais il a fallu attendre donc le retour de ces troupes d’élites pour lancer l’attaque contre l’URSS. Résultat , un mois et demi de retard sur la date prévu…
      Laissant ainsi le général hivers bloqué l’armée allemande !..

  15. Comme dit plus haut, je fais confiance à Blanquer. Il a nommé cette femme, soit !
    Son nom rappelle tristement Belkacem… Ne nous attachons pas aux apparences…
    Seuls les résultats comptent !

  16. Second article sur le même sujet!
    Mme Ayada est laïque ? C’est très bien. Mais alors elle ne doit plus siéger dans ce « conseil d’orientation et de manipulation des élèves », ce conseil fait par les princes bobos de gauche pour falsifier notre histoire en l’empoisonnant à la sauce religieuse.
    De 1881 à 1884, Jules Ferry, homme de droite, avait chassé les curés et leurs fables obscurantistes des écoles. En 2018, vous passez votre temps, à RL et ailleurs à droite, à ergoter sur la façon d’introduire l’islam dans les nouveaux missels de la pensée vivranssembliste.
    Un dogme basé sur l’assassinat de ceux qui ne partagent pas ses outrances mortifères, ça porte un nom: un fascisme. Et le fascisme, qu’il soit nazi ou islamiste, ça ne « s’explique pas » à l’école, ça se combat!

  17. Oui, ce n est pas parce qu’elle est d origine arabe qu’elle n’est pas lucide. Ainsi, l’écrivain Boualem Sansal, par exemple, livre une analyse sans a priori de la religion musulmane.

  18. On ne m’a jamais parlé de l’islam au cours de ma scolarité,et je n’ai jamais ressenti un manque .Si on devait enseigner quelque chose;islam et nazisme devraient être mis en
    parallèle,car il y a beaucoup de points communs .

    • « On ne m’a jamais parlé de l’islam au cours de ma scolarité »
      Oui, ce n’est que depuis quelques temps qu’il y a un tournant qui s’opère à l’école sur ce sujet…
      De plus, si on devait enseigner avec la plus pure honnêteté aux élèves, tout ce qui s’est passé dans l’histoire, il devrait être aussi enseigné ce qui a gêné et qui gêne encore, car souvent, on ne veut que montrer d’un côté, « le mal », et de l’autre, « le bien »… comme si l’homme n’était pas un mélange de tout ça…
      http://cineuropa.org/nw.aspx?t=newsdetail&l=fr&did=300395

      • Les allemands ont payé les crimes nazis …Comment faire payer à l’islam 14 siècles d’atrocités ? En l’interdisant dans les pays occidentaux ;ce serait déjà bien .

    • http://cineuropa.org/nw.aspx?t=newsdetail&l=fr&did=300395
      Ce film « revient sur un sombre épisode de l’Histoire danoise, un chapitre peu connu, ignoré des manuels d’Histoire : le sort des deux mille et quelques prisonniers allemands qui ont été obligés pendant de longs mois, après la guerre, de débarrasser les plages danoises des plus de deux millions de mines qui s’y trouvaient cachées. Il s’agissait de jeunes entre 15 et 18 ans, c’est-à-dire d’adolescents qui n’avait qu’une hâte : rentrer chez eux, embrasser leur maman et bien manger, enfin. Seule une moitié d’entre eux sont ressortis vivants. Le sort qu’a fait le Danemark à ces jeunes gens, en accord avec les Anglais, n’est rien de moins qu’un crime de guerre… »

    • Ce que je veux dire, c’est que par exemple, après le nazisme d’Hitler (qui a fait massacrer énormément de gens comme tout le monde sait) après la seconde guerre mondiale, il y a eu aussi des crimes qui ont été faits contre des Allemands, et comme par hasard, on n’en entend jamais parler, en tout cas, d’une manière générale, parce que ça gêne… D’ailleurs, ce que raconte ce film sur cette période très méconnue de l’après seconde guerre mondiale, sur ces jeunes allemands qui ont été utilisés pour déminer les plages danoises quasiment personne ne le sait parce que ça viendrait entacher en quelque sorte, l’auréole du camp des « gentils »… C’est toujours comme ça, et à l’école, c’est pareil, l’histoire est aussi enjolivée pour coller avec l’idéologie.

  19. On enseigne l’islam,soit …que dire de Mahomet ? Qu’il fût un criminel,un voleur et un pédophile ;et qu’il arriva à Jérusalem sur le dos d’un cheval volant ?

  20. Assistant à une conférence de Souad Ayada ,j’ai pu constater qu’elle était très très très musulmane :ainsi, à une question posée par un auditeur, elle a répondu,non sans une visible satisfaction,la citation tronquée que nous assènent toujours les mahométans: « Pas de contrainte en religion ». Or, http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2015/05/12/pas-de-contrainte-en-religion-selon-le-coran-verifions-267143.html
    A une autre question à propos des auteurs des monstrueux attentats qui ont endeuillé la France (entre autres),,elle a balayé la question d’un revers de main comme on chasse une mouche, et a donné sa définition des terroristes mahométans: »Des nigauds et des agités ».
    Qu’en conclure?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*