Reconstruire la France, sauver notre langue

assassinatfranceLorsque vous n’êtes plus en France pour des tas de raisons, pour les loisirs ou le travail, vous vous retrouvez dans des mondes ou la France devient une entité flottante. Sa présence n’est là que dans votre esprit, par le souvenir, par les amis avec lesquels vous êtes en contact, et plus jamais si vous ne faites pas l’effort de prendre le pouls de votre chère Nation, ce beau pays qu’est la France.

J’imagine les temps où la France était sur tous les continents. Que sa présence était, à défaut d’être naturelle à bien des égards, pour le moins intégrée de facto, si ce n’est acceptée. Puissance parmi les puissances, empire parmi les empires, elle avait le mérite pour les Français d’être présente partout dans le monde et  sa langue était connue et enseignée.

La langue est le véhicule d’une culture. Lorsqu’un pays oublie sa langue, il perd de sa substance, de son émotion, de sa sensibilité. Comme la nature a une sainte horreur du vide, l’individu compense et utilise d’autres outils de communication. C’est de cette façon que meurent les cultures. Par l’oubli.

Comment la France a perdu de son aura
Comment la France a perdu de son aura

Il se trouve que la France est victime d’attentats contre sa propre existence et que ces attentats sont volontairement mis en place par ceux là même qui devraient avoir comme mission première, la défense de la culture française. L’anglais prédomine partout. Un sabir franglais se met en place et même des dirigeants politiques qui prônent la primauté de la culture française se laissent aller à utiliser des anglicismes. Beaucoup  croient modernes de noyer leurs discours par des anglicismes de bon aloi, histoire de paraître, de faire croire, de se faire porteur d’une image moderne. De ce fait, ils participent à l’assassinat de notre culture. Lorsque j’étais responsable syndical, je refusais d’accepter la moindre concession aux anglicismes dans les textes et les négociations en m’appuyant sur la loi Toubon et sur la constitution. Le français est la langue nationale.

Certes, toute culture est la somme d’une évolution. Elle s’imprègne peu à peu de son environnement et adapte sa langue en francisant le propos, l’idée ou le concept. Ce qui me préoccupe, c’est la volonté suicidaire des Français. Ils oublient de fait qu’il faut à la culture une plus ou moins longue maturation. En deux générations nos grands-parents seraient incapables de comprendre pleinement la langue parlée d’aujourd’hui et de suivre une conversation tellement les dialogues et les échanges sont désormais truffés de mots incompréhensibles pour la plupart. Au pire, et à l’écoute d’une jeunesse qui possède tout au plus, quelques centaines de mots pour s’exprimer, il y a tout lieu d’imaginer qu’ils se noieraient de chagrin devant le vide abyssale de la culture des plus de 15 ans. Une jeunesse plus soucieuse de manifester à 17 ans pour sa retraite alors même qu’elle ne maîtrise même pas les deux prochaines années de son existence.  Que diraient ces grands-parents, en se faisant rétoquer par cette génération, lorsque par hasard, au détour d’un rappel historique, ils réaliseraient que leurs petits-petits-enfants sont incapables de situer chronologiquement l’un par rapport à l’autre Napoléon 1er et Louis XIV, voire François 1er etFrançois Mitterrand.

Une jeunesse mobilisée à 17 ans pour défendre sa retraite
Une jeunesse mobilisée à 17 ans pour défendre sa retraite

Les seuls responsables sont ces politiques qui depuis 46 ans déjà, ont détruit la mémoire, le savoir et la connaissance. Pendant 46 longues années, nos responsables politiques ont fait des Français, des individus en perte de racines. Aujourd’hui en France, on parle plus souvent l’arabe dans les banlieues et sur les chantiers. On s’exprime en anglais chez les bourgeois et les notables. Finalement, on parle français parce qu’il faut bien demander son chemin ou l’adresse de la caisse des allocations familiales ou du CPAM.

La langue est le véhicule de notre culture, disais-je. Estienne de la Boétie disait à propos des amusements divers offert par la tyrannie: les théâtres, les jeux, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les bêtes curieuses, les médailles, les tableaux et autres drogues de cette espèce étaient pour les peuples anciens les appâts de la servitude, la compensation de leur liberté ravie, les instruments de la tyrannie. Qui pourra comprendre ce discours dans les 10 ans qui viennent lorsqu’il sera réduit à un sabir arabo-angliche. La télévision aidant, cette nouvelle drogue.

Que penser d’Orwell lorsqu’il disait: Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent. La pensée d’un peuple peut mourir du simple fait qu’il n’a plus les moyens de débattre et d’exprimer sa pensée à travers sa langue. La pensée guide les mots, car c’est le vocabulaire qui est la clef de la victoire. La victoire sera anglo-saxonne. Elle sera celle du marché, celle du pouvoir de la finance au détriment des idées et de la philosophie.

Dans ce voyage que j’ai fait en Thaïlande, j’ai pu réaliser ô combien, cette France  de naguère, n’est plus qu’une ombre. Sa langue autrefois parlée partout est le plus souvent inconnue. L’anglais, la langue de la perfide Albion, s’est imposée et a supplantée le Français y compris sur des panneaux d’indication de circulation.

Une langue est une culture. Une langue impose une pensée, une vision, une façon de vivre. Cette façon de vivre qui est la nôtre s’efface des esprits en dehors de nos frontières. Nous sommes bien seuls face à des individus qui ne comprennent pas un mot de ce que vous demandez. Ils s’évertuent à vous parler en anglais et vous réalisez qu’il y a seulement à peine un demi siècle, la langue française était parlée ou comprise dans toute l’Indochine et faisait concurrence à cet anglais dominateur. Même au Vietnam, le français est devenue une langue quasi inconnue. L’Asie tout entière,  ce continent de l’avenir, ne comprend pas le Français. Et nos dirigeants osent nous parler du rayonnement de la France! Ils mentent, ils nous trahissent. Il y a bien longtemps que la France ne rayonne plus guère hormis dans quelques classes et autres facultés.

Ce ne sont pas nos six derniers Présidents de la République qui auront su défendre notre héritage, notre langue, notre histoire. Bien au contraire, ils auront tous, d’une manière ou d’une autre, réduit et diminué l’aura de la France. Souvenons-nous, ils disaient que la France serait plus grande à travers l’Europe. Elle n’est plus qu’une ombre au parlement européen et sa langue est à peine traduite dans les textes au profit de l’anglais.

Il va être temps que tous les patriotes trouvent ensemble une plateforme commune, cessent de se chamailler sur des détails, des privilèges, de camper sur leur quant à soi. Qu’ils cessent les amalgames, les fantasmes, complotistes ou non, et qu’ils s’unissent sur la seule chose qui compte: la pérennité de la France, sa grandeur, son avenir. Qu’ils comprennent que leurs seuls adversaires sont bien entendu l’islam, mais aussi l’Union Européenne qui aura vendu les Nations aux pays arabes et à la finance.

Le but est de retrouver notre indépendance, notre souveraineté, notre monnaie, nos frontières, non pas pour nous enfermer derrière des remparts, mais pour contrôler nos entrées et nos sorties, comme le font la grande majorité des Nations du monde, comme le font les USA d’ailleurs, et mettre en avant la culture française, ses écrivains, ses modèles, sa pensée, son génie.

Il faut en finir avec ces gouverneurs incapables et impuissants qui siègent à l’Elysée avec leur Premier ministre-Vizir, et autres Iznogoutes de bas étage. Il nous faut reconstruire la France, sauver notre langue et au delà, la puissance culturelle française… ou accepter de mourir !

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

7 Commentaires

  1. Danger démographique.

    La baisse de la fécondité met notre culture en danger de disparaître. Pour qu’une culture se maintienne de justesse, il faut une fécondité moyenne d’au moins 2,1 enfants par couple. Lorsque la population décline, sa culture décline aussi. J’ai reçu plusieurs diapos et messages avec ce genre d’affirmation.

    En France, les vrais Français sont descendus à 1,8 enfant par couple alors que les musulmans de France pavoisent avec plus de 8 enfants par couple. Ailleurs, fertilité 2007, UK environ 1,6 – Allemagne 1,3 – Grèce 1,3 – Italie 1,2 – Espagne 1,1 – Union Européenne (31 pays) moins de 1,4. Certains estiment que c’est impossible à corriger et que notre disparition est inéluctable. Tout ce que nous ont transmis nos ancêtres sera détruit et remplacé par des mensonges, spécialité des adeptes de l’islam des textes. Pour que nos cultures survivent en Europe, il est indispensable d’éliminer sans attendre les étrangers inassimilables.

    • Quand Michel Debré préconisait 3 ENFANTS PAR COUPLE FRANCAIS on lui riait au nez : mais de quoi se mele-t-il ? on faisait passer l’achat de voiture, d’appartement, de frigo, de télé avant donc LA DEMOGRAPHIE FRANCAISE EN A PRIS UN COUP de quoi se plaint-on ? ensuite si nous remettions en vigueur LA LOI NAPOLEON AU SUJET DES JUIFS ? (pas de polygamie, pas de prosélytisme de religions sur notre sol d’origine judéo-chrétienne ? on se sert bien de son CODE CIVIL donc remettre en exergue sa LOI SERAIT JUDICIEUX signé paule di Malta

  2. Ca se voit que vous ne voyagez pas souvent. J’ai bourlingué pendant près de 40 ans pratiquement dans le monde entier sauf dans les pays de l’est,, uniquement pour mon travail. Cela commença sous le royaume de l’accordéoniste , et déjà lorsque je disais être Français SYSTEMATIQUEMENT tout le monde rigolait , et cela au fil du temps n’a fait que s’aggraver.Même au Quebec ils ne nous aiment plus, certes ils nous envoient tous leurs chanteurs ringards mais c’est tout allez y vous verrez comment vous serez reçu!!!! Pour parler du Vietnam n’oubliez pas que les ricains soit disant plus malins que nous et voulant nous donner une leçon se sont comme nous cassé les dents mais ont laissé leur langue nettoyant la notre…..En Afrique ça parle de plus en plus l’anglais , normal les chinois sont là et les chinois ne connaissent même pas la France. Je m’arrête mais simplement regardez une mappemonde et regardez ce que représente la France par rapport au reste du monde.Et les tocquards qui nous

  3. Suite
    ont gouverné Giscard étant à mes yeux le pire de tous enfin juste après Flamby bien sûr comment voulez vous que la France puisse à nouveau se faire connaitre, c’est pure utopie, nous ne sommes plus qu’un tout petit pays, que personne ou presque ne connait, dont tout le monde se moque ( enfin le peu qui le connaisse encore)
    Que vous fassiez de la propagande FN in fine moi je veux bien , mais vous savez très bien que MARINE ne sera JAMAIS présidente ( voir les régionales et les combines du front républicain) Voila Mr Brazon faut pas trop rêver et vous étonner , ça fait un moment que ça dure et c’est pas fini

    • gardes l’ESPERANCE UN AUTRE TEMPS VIENDRA ET LA LA CHANCE (que je vais remplacer par FRANCE° ) DEMAIN REVIVRA ….. signé paule di Malta

  4. Les civilisations occidentales se laissent conduire vers la mort et la disparition. Bien sûr, elles ne sont pas parfaites et des améliorations sont possibles. Mais les faire remplacer par des barbaries abominables est totalement condamnable. L’Allemagne et l’Italie ont déjà un pied dans la tombe, réagissons rapidement et efficacement, sinon,les égorgeurs auront le chemin libre comme cela fut le cas par exemple en Arménie entre avril 1915 et la fin 1916 où les trois quart de la population a été martyrisée souvent très cruellement. Aujourd’hui aussi, hélas, des fous musulmans opèrent très cruellement en Afrique, au Moyen Orient et partout ailleurs. La preuve est faite depuis longtemps que les textes de l’islam empoisonnent les esprits réceptifs et transforment certaines personnes en dangers mortels. Pourtant, Houria Bouteldja nous a prévenus ouvertement dans un livre plein de haine des blancs (Nique la France,  »Il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des blancs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*