Puteaux : tête de liste FN, je ne courberai pas l’échine devant le clan Ceccaldi

puteaux-joelle-ceccaldi-raynaud_5143777L’UMP-UDI et les diverses droites molles ont lancé une offensive contre le Front National comme partout ailleurs comme sur les radio-télévisions. Pas un jour sans que ce parti politique ne reçoive des coups. Annulation d’élections comprises.

Je vais représenter une nouvelle liste sur ma ville et donc, je serai absent de ce site au moins jusqu’en juin car j’ai besoin de toute mon énergie pour faire ce travail de militant, ce travail de terrain. Un travail pour convaincre nos compatriotes que la France est en danger et qu’il n’y a pas de petites batailles ni de batailles secondaires.

Depuis trois ans, je n’ai guère pris de repos. Je ne suis plus tout jeune. Pour autant, je reste encore et trop souvent effaré  par ces Français qui baissent les bras, qui abandonnent ou trouvent des prétextes, se divisent sur des détails de politique politicienne, trouvent des justifications à leur manque de conviction patriote, se mettent la tête dans le sable quand ce n’est pas tout simplement parce qu’ils s’en moquent comme s’ils étaient devenus des adeptes du « après moi le déluge« . Je crois au réveil de la France patriote. Des signes de ce réveil se font sentir. Dépêchez-vous citoyens patriotes, le temps presse.

Dans toutes nos villes nous pouvons voir désormais les dégâts de cette folle politique menée depuis quarante ans. 

Avec mes pauvres moyens, avec l’aide du Front National, à mon modeste niveau, je continue et continuerai le combat, je ne baisse pas les bras, car je souhaite ardemment rester debout et continuer à me regarder dans la glace sans honte, sans rougir. Je remercie Riposte Laïque pour sa tribune. La France est belle quand on la regarde du haut de son âme et je plains les limaces. Je plains surtout ceux qui font le choix de vivre couché ou à genoux.

J’aime mon pays, j’aime cette France, j’aime son histoire, son passé glorieux, ses grands hommes et je ne supporte pas que des dirigeants trahissent ce beau et grand pays qui est le mien. Est-ce donc si anormal docteur ?

Voici un exemplaire de cette France politicienne rabougrie d’aujourd’hui.

11 mai 2015 : Annulation des élections municipales à Puteaux par Le conseil d’Etat – La vendetta des Ceccaldi-Raynaud père et fille impose un retour aux urnes le 14 juin 2015. L’ex-maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud  a été priée de quitter les lieux par la Préfecture et redevient une simple candidate UMP-UDI.

En publiant un communiqué UMP « rageur » contre Gérard BRAZON, elle « oublie » d’indiquer les faits soulignant  que c’est bien sa petite cousine, Marie-Sophie  Moziconacci (soutenue par son père Charles Ceccaldi-Raynaud), qui est à l’origine de la saisie du tribunal administratif. Le FN n’avait pas d’autre alternative que de se défendre en saisissant le Conseil d’Etat qui motive sa décision par un doublon d’un colistier « voyageur » sur les listes du RBM-FN et de la DVD-Moziconacci.

Pour mémoire, le service électoral de Puteaux sous la responsabilité de Joëlle Ceccaldi-Raynaud  a laissé « passer » un colistier sur deux listes concurrentes, et a omis de  signaler ce détail  aux têtes de listes du RBM-FN et de la DVD-Moziconacci qui s’est vue « débouter » par  la Préfecture et n’a  pas pu, par conséquent,  présenter  sa liste contre sa « cousine » Mme Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Hé oui, c’est compliqué les familles.

Marie-Sophie Moziconacci est la petite cousine de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Elle est même devenue la belle-fille de Charles Ceccaldi-Raynaud depuis le remariage de celui-ci avec sa mère. Ce père voue une haine féroce à sa fille Joëlle, depuis que celle-ci, l’a quelque peu « aidé » à quitter sa Mairie en 2005. Puteaux vit depuis une vendetta infernale.

C’est donc à un véritable feuilleton de type « Dallas à Puteaux » dénoncé par les médias et tous les élus de l’opposition de la ville qui eux aussi, ont dû se confronter aux diverses et multiples tracasseries administratives subies pendant  les élections de mars dernier, comme les « pannes informatiques » pour récupérer les certificats d’inscription nécessaires à la Préfecture pour valider la candidature FN  aux élections. Fin de l’exemple sur une situation parmi d’autres, aussi déplorables ailleurs, dans d’autres villes.

Pendant ce temps, nous vivons le débarquement de milliers de migrants affamés et demandeurs d’asiles qui de plus, exigent. Comment allons-nous faire? Il semble que nous vivons une époque que l’on peut qualifier de monstrueuse. Une époque de confusion, de relativisme et de perte des réalités.

La France se meurt, elle se noie sous l’immigration incontrôlée, une immigration dont on ignore si elle sera pacifique, car elle vient de pays menaçants pour notre démocratie.

Elle se meurt sous le poids de la dette, sous des obligations européennes, sous la pression des financiers, sous la charge du chômage, sous les millions de Français sans emplois, sous l’assistanat payé par des emprunts, et nos dirigeants de l’UMP comme du PS se gargarisent et se demandent comment faire pour soigner, guérir encore plus toute la misère du monde. Ces dirigeants sont devenus fous. Notre France agonise… Elle attend le réveil des patriotes.

Gérard Brazon (Le Blog)