Nos dirigeants sont incapables de protéger les Français : il en faut d’autres ! – Par Gérard Brazon

Les cinq pieds nickelés qui par leur comportements d’hier et d’aujourd’hui, sont aussi les responsables de nos morts, de nos victimes des assassins issus des fondamentaux de l’islam.

On tue en France, on égorge des Français y compris dans les églises, les basiliques, on tue des femmes, des mères, des jeunes et que fait le gouvernement ? Il tergiverse, ergote, et fait des circonvolutions et n’arrive toujours pas à dire qui est l’ennemi de notre pays.

Nous avons l’excellente Nadine Morano qui appartient au Parti  dit “Républicains”, ex-RPR, ex-UMP, etc. Elle n’a pas la langue dans sa poche et se montre pugnace, acharnée et défend bec et ongles sa vision de la France, contrairement à un Christian Jacob, ex-exploitant agricole qui a gardé une prudence paysanne. Fille de routier du Nord, elle sait combien il faut se battre pour obtenir. Souvent vilipendée, moquée, traitée de tous les noms odieux, elle dénonce l’islamisme politique et c’est là, justement, la seule chose finalement que je lui reproche, car l’islam n’est pas divisible en deux. C’est un tout, et le dire serait enfin salutaire.

Elle reste hélas fidèle à un Sarkozy qui fît pourtant entrer le loup dans la bergerie avec l’UOIF des Frères Musulmans pour faire plaisir à ces amis Qataries, et ne sût pas faire avec un CFCM en l’obligeant à inclure dans ses statuts la liberté de culte et l’égalité des sexes.

La gauche aussi a une énorme responsabilité face à la montée de l’islam par ses diverses compromissions, et ses petits arrangements électoraux. Au nom des droits de l’homme, et de ses intérêts bien compris, ces gens ont installé dans le paysage politique une société parallèle, une société islamique qui nie que les lois de République doivent, stricto sensu, s’appliquer partout. Je ne vous ferai pas le couplet des territoires perdus.

Mais la droite n’a pas à se revêtir de linges blancs. De se déclarer du bon côté de la lutte contre l’islamisme car, elle a eu les mêmes compromissions avec les tenants de l’islam. Dans ma ville, gérée par un maire “Les Républicains“, je me souviens de ces arrangements raisonnables du maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud envers l’Association islamique de Puteaux ! Cette association ne cache même pas qu’elle est « islamique ». Mais les édiles de cette ville, et de bien d’autres villes d’ailleurs comme Courbevoie, Rueil-Malmaison, Suresnes, Issy les Moulineaux, font minent de ne rien voir.

Aujourd’hui, nous pouvons voir le vendredi, dans ces villes, des milliers de musulmans en tenues de salafistes, des femmes recouvertes de la bâche traditionnelle, avec des petites filles voilées, des gamins calottés qui circulent dans les rues pour aller à la mosquée de Puteaux, mise en place aux frais des contribuables, en haut de La Défense et dans des mosquées alentours en partie financées par les mairies.

Écoutons ces élus affligeants qui malgré les exécutions, les décapitations, les meurtres, continuent de dire que ce n’est pas l’islam qui exécute comme le fait ce triste sire Patrick Karam, élu “Les Républicains” qui, sur CNews, ose tenir tête à un intellectuel de haut niveau, Alexandre Delle Val, spécialiste de l’islam, disant la portée des textes fondateurs de l’islam qui appellent à tuer l’infidèle. Cet élu ose affirmer qu’il ne fallait pas stigmatiser les musulmans.

Qui est ce Patrick Karam. Il est né le 8 février 1961 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. C’est une « personnalité française » qui vient de la mouvance « droits de l’homme ». Ce qui explique tout. Bleu en extérieur, rose en dedans. Un gentil bobo islamo-collabo.

Le même Patrick Karam qui refuse de laisser parler Stéphane Ravier lors du même débat.

 

Voila les amis de Nadine Morano. Les mêmes qui encensent un Nicolas Sarkozy et appellent à le soutenir au cas où en 2022, il aurait l’audace de se présenter à l’élection présidentielle.

Que pensez de ce coq Gérald Moussa Darmanin qui siège au Ministère de l’Intérieur, cet ancien des Républicains là aussi, venu au gouvernement pour la soupe, qui a rejette l’idée d’une modification de la Constitution pour mener cette «guerre».

Ce ministre de l’intérieur pense que l’état de droit qui est aux mains des juges rouges, sous la domination du Conseil d’état, du Conseil Constitutionnel, des Cours judiciaires européennes, qui tous refusent de donner la parole au peuple.

Il ose affirmer ouvertement que “la grandeur de la France sera de battre cette idéologie avec l’état de droit. Changer notre constitution c’est donner raison aux terroristes“. Quel folie. Se battre les mains attachées dans le dos, un boulet au pied. Se battre avec une ligne Maginot dont on sait la minable efficacité.

Ce pitoyable ministre Darmanin ne souhaite pas non plus la fermeture des frontières. Tant pis pour les citoyens de France qui seront en première ligne et se feront égorgés par des islamistes venus de l’extérieur aidés par ceux de l’intérieur.  (Source)

Très sincèrement, je ne crois pas que des responsables politiques qui sont à l’origine de cette situation, seront capables demain, de rétablir la barre et de remettre la France à flot.

Ils sont formatés par leurs parcours scolaires, leurs études, ils sortent tous des mêmes grandes écoles. Ils sont incapables d’imaginer autres choses que des solutions autorisées par leurs formatages de base.

La solution pour une restauration de notre pays passe par un changement radical de notre personnel politique. Ce n’est pas hélas, madame Le Pen qui, encore aujourd’hui, nous annonce que l’islam est compatible avec les lois de la République. Qui veut bien lui envoyer le Coran à son bureau de Nanterre ?

Qui sera demain, le Bonaparte ou le de Gaulle qu’il nous faut ?

Bd Voltaire – Nadine Morano

Gérard Brazon

200 militants de Génération identitaire défilent dans les rues de Nice, chantent La Marseillaise et déposent une gerbe devant la basilique Notre-Dame (MàJ)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*