Libé se lâche et crache sa Charlotte contre la « fachosphère » et RL

Interviewé il y a peu par Charlotte Belaich du journal Libération, le journal des « idiots utiles »,  je m’aperçois que celle-ci m’a classé désormais dans la « fachosphère ». Diable…

ATT111
La trinité vénérée pas nos bobos-béats

Ce journal n’aime pas Riposte Laïque, et d’ailleurs, déteste tout ce qui n’est pas immigrationniste, communautariste  et adore surtout le migrant arrivé tout chaud des déserts brûlants du Moyen-Orient. Des braves gens « tout souffrant« , « tout abîmés » ayant dépensé tout leurs milliers d’euros en abandonnant, pour l’immense majorité d’entre eux, femmes, enfants et vieillards aux terribles dangers qui existent, existeraient ou ayant existé dans leurs divers pays. Je rappelle au passage que ce sont tous des « déserteurs »  fuyant le combat pour la libération de leur pays.

Et bien entendu, pour « Libération« , rien à voir avec les peignes-culs de France chantant la Marseillaise, adorateurs de Charles Martel, Jeanne d’Arc, Louis XIV, Napoléon 1er et bouffant de l’imam au troquet du coin entre deux pastis cacahuètes et calva. Pas plus en général, avec cette France moisie, franchouillarde d’Aurélie Filippéti, qui sent la bouse de vache du Berry, de la Vendée, du Perche et fait chier l’Europe avec son camembert et autres fromages qui puent. En clair, la France profonde fait chier « Libération » c’est bien connu. Ce que Libé aime, c’est l’étranger venu d’ailleurs qui sent le sable chaud ou les forêts subsaharienne…

Sous la plume de la mignonne Charlotte Belaich, étudiante en journalisme à Neuilly-sur-Seine, votant à gauche sans doute, comme tous ses camarades étudiants, et ne vivant pas chez les « puent la sueur« , les « sans dents » chers à Hollande, je deviens un « fasciste » parce que je souhaite la victoire de Donald Trump qui est pour moi, ai-je affirmé sans honte, une « vraie chance pour la France ».

Une chance puisqu’il affirme qu’il va retirer le nez des États-Unis dans les affaires européennes et donc nous lâcher un peu les sabots dondaines de la Jeanne et de Marianne. Bref, il veut se retirer sur ses terres et cesser que les USA se mêlent de tout et fassent exploser ses bombes partout dans le monde au nom de la liberté et de la démocratie. Ah si toutes ces « chances pour la France » pouvaient se retirer aussi ! On resterait entre bouseux franchouillards, avec nos bérets sur la tête, à faire la « bourrée » entre nous, tout en buvant notre pinard, et en avalant nos baguettes. Vivre ensemble quoi !

Alors la petite Charlotte aux ordres, qui n’a rien d’une Corday, pisse son papier et massacre avec ses petits doigts, le corps de patriotes décrétés par elle, comme étant des éléments de la « fachosphère« .

1-Affiche RL
L’image de Trump qui déplaît .

À l’école du journalisme gauchiste et délétère, on n’apprend pas que le fascisme a été inventé par Benito Mussolini, ancien directeur du journal socialiste l’AVANTI,  un grand admirateur de Blanqui et de Bakounine, fils de son papa Alexandro du même nom, lui-même disciple de Bakounine. Bref, le fascisme trempe ses racines chez les internationalistes de Lénine et Trotski n’en déplaise à ceux qui refusent cette paternité. Le fascisme est de gauche et nous le voyons à l’oeuvre en ce moment avec les antifas soutenus par Manuel Valls.

À l’école de journalisme on n’apprend pas grand-chose à part taper sur les Le Pen et tout ce qui se rapproche du nationalisme et du patriotisme lorsque cela va au-delà du foot.

La fachosphère est cette ensemble douteux, voire glauque, qui sent les heures sombres de notre histoire, et le ventre putride de la bête immonde qui n’est pas morte. L’horreur selon la logorrhée socialiste d’aujourd’hui ! Comment dire à Charlotte qu’elle est aux fraises dans ses délires ? Il lui faudrait pour comprendre nos réactions, nos espoirs, des paramètres qu’elle n’a pas intégrés dans ses cours de journalisme à Neuilly-sur-Seine. Un formatage en urgence s’imposerait. Faire une révision de ses classiques politiques, revoir l’ensemble de son histoire de la troisième république et même de la quatrième, et lire les différents économistes américains qui semble-t-il, ne partagent son dégoût. Lire à ce sujet

Je ne suis pas le seul mis en cause. Une autre rédactrice de Riposte Laïque se retrouve épinglée par l’ami Charlotte. Josiane Filio ne trouve pas non plus grâce à ses yeux. Elle aussi a commis le péché d’affirmer son espoir en Donald Trump. Tu dis la vérité, tu dois être exécuté. Elle aussi est donc classée dans la fachosphère et ma foi, on est mieux à deux que tout seul, ma chère Josiane, et puis « il est délectable et amusant d’être traité d’imbécile par un crétin », disait Sacha Guitry.

1-Affiche RL-2

1-Affiche RL-3

Alors évidemment, j’exerce mon droit de réponse et lui dis à cette brave jeune fille qui traduit, suppute, se trompe, comme la dernière fois son collègue Dominique Albertini (@Dom_albertini), en m’imputant des faits qui n’étaient pas les miens. Comme l’ami Thomas Guénolé (@thomas_guenole) qui me fit porter la responsabilité d’un article antisémite qui n’était pas de moi. Ah ces journalistes de gauche, quelle misère n’est-ce pas !

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

23 Commentaires

  1. Elle est trop mignonne et adorable sur la photo. On dirait pas une connasse de facho-rouge. Quel dommage.

    • Puisque vous citez Sacha Guitry,il disait aussi: »si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d’eux,ils en diraient bien davantage ».

    • La connerie ça peut commencer jeune, il n’y a pas d’âge….
      La Dictatocratie Libérale-Socialiste du Parti Unique Européiste a su moderniser l’embrigadement des jeunes. Les Komsomols, Gardes Rouges et Jeunesses hitlériennes c’est trop visible et primaire. Maintenant on a les écoles de pseudo-journalisme……qui préparent au Comité Central des Médias Unifés.

  2. Gérard ! N’écoutez pas ces petits cons !
    Ils ne savent que répéter bêtement les discours et les slogans des autres gros cons de 68 ! Ils n’ont aucune conscience politique.
    L’Ecole et encore moins celle de Journalisme, ne leur a rien appris.
    Ils ne veulent que briller … mais ne savent pas illuminer !

  3. Très cher compagnon Brazon de Liberté d’expression, un million de merci pour cet extraordinaire article. C’est aussi un véritable plaisir d’apprendre qu’un me(r)dia parle d’un vrai « journal » de ré-information. La jolie péronnelle sans cervelle, a besoin d’argumenter bêtement et sans vraiment connaître le vrai sens des mots. Et votre droit de réponse maniant à merveille Humour et Histoire, est un joli pieds de nez à l’écervelée en manque de repères!
    Signé: Un peigne-cul de France, sentant les heures sombres et aimant la Marseillaise. Qui a en plus le mérite d’être le plus fidèle lecteur de l’immense et talentueuse Josiane Filio
    Bien à vous, cordiales et respectueuses salutations à vous tous.
    Excellente journée, pour moi elle commence avec le sourire et le plaisir de vous avoir lu?

  4. Ami Gerard,la pseudo affiche du debut vaut tous les commentaires,tellement parlante..et comme dit montecristo : brille, mais sans lumière…que libé fasse ce que dit juppé:fermer leur geule,ça fait courant d’air avec les chiottes!

  5. Ils sont risibles, ces journalistes à peine sortis de l’adolescence qui donnent leurs avis sur tout, qui n’ont écouté qu’un son de cloche durant leurs chères études, qui n’ont fait preuve d’aucune curiosité en s’intéressant, de très près, aux livres d’histoire et aux témoignages de celles et ceux qui l’ont vécue, durant les années 1936 jusqu’aux années 1962.

    La moindre des choses, pour tout journaliste qui se respecte, c’est de penser par soi-même, c’est de briser ses œillères, c’est de faire preuve d’objectivité et d’accepter la contradiction, c’est de revoir sa copie.

    Quelle crédibilité peut-on accorder aux articles de presse des journalistes formatés par le Système, qui brandissent leur « cœur à gauche » tel un trophée ?

    Ils ne passent leur temps qu’à discréditer plus d’une moitié de leurs concitoyens, ces braves gens qui commettent le crime de ne pas lire ou qui refusent d’entendre les inepties des médias fascinés par les thèses de leurs maîtres à penser.

  6. « Fachosphère » un nouveau mot à ajouter à la collection de la Propanganda Staffel du Parti Unique Européiste Libéral-Socialiste.
    Socialiste, l’origine du mouvement fasciste de Mussolini, comme se proclamait Adolf, aux débuts du mouvement National-Socialiste des Travailleurs Allemands, comme se proclamait Staline en route vers le communisme.
    Il faut rappeler à tous nos jeunes étudiants en journalisme, très majoritairement de gôôche bien-pensante, que les plus fanatiques collabos du gouvernement de Vichy venaient des milieux communistes ou socialistes, comme Doriot (LVF) et Déat (Milice).
    Quant à Libé, remarquable par le zèle de sa propagande anti-Trump, qu’il se rappelle qu’en 1940, les individus les plus pro-nazis des USA se recrutaient dans un l’establishment représenté par les partis Républicain et Démocrate. En 1939-1940, Joseph Kennedy, Prescott Bush, entre autres,favorisaient la mainmise nazie sur l’Europe.

  7. Une gamine qui pisse dans sa culotte ce qui veut dire qu’elle ne connait rien de la vie, autrement dit , le néant et ça juge. Qu’elle retourne à ses poupées. Quant à « libé » il ne crache pas sur l’argent des Français, s’il n’avait que les lecteurs… Il y a longtemps qu’il serait en faillite

  8. Ce qui déplaît à notre chère Charlotte Belaich de Neuil (dont on ne peut savoir quelle est l’identité puisque là on finit toujours dans le CACa 40) c’est que tout le monde lit Riposte Laïque, alors que vraiment plus personne ne lit Libé. Personne. Je ne savais même pas que le journal existait encore ! A une époque, j’ai même été tenté de l’utiliser aux toilettes, pour faire des économies. Raté. C’était moins confortable que le papier Lotus. J’avais pas trouvé le mode d’emploi du papier Libé. De plus il laissait des traces, les imprimés n’étaient pas stables, décoloraient. Donc je suis revenu au classique Lotus pour fesses sensibles. Charlotte essayez, vous ne le regretterez pas ! Sur RL au moins on y apprend des choses vraies, de la réalité de terrain, pas de l’idéologie de 1917 répétée en boucle par des clones lobotomisés au discours robotique. Enfin j’aimerais pas lire un torchon fondé par un collabo notoire. Scoop : Charlotte Belaich et Libé lisent RL. Et personne ne lit plus Libé.

    • Merci à vous monsieur Servenière, j’apprécie tout autant vos commentaires que vos articles. Heureusement que plus personne ne lit le torchon Libé, malheureusement, il coûte cher en subventions(deniers du contribuable), au même titre que l’huma et une très grande partie des mé(r)dias perfusés et en soins palliatifs.
      Excellente leçon sur la « schizophrénie » et les cas répertoriés dans ce journal et merci pour vos conseils sur le papier toilette, moi qui ai décidé de recycler mon dernier Canard Enchaîné.

  9. Le plus drôle dans l’histoire, c’est que l’on traite de « Fachosphère » ceux qui en appellent uniquement à la démocratie pour obtenir la voie des urnes et l’onction populaire qu’on ne respecte pas dans ces journaux, alors que la vraie« Fachosphère », on la voit chaque jour, à chaque manifestation de la CGT, sur la place de la République avec Nuit Debout, avec les casseurs antifas et les zadistes. Il faudrait leur donner des vraies lunettes de vue, à Libé, car réussir à trouver une once d’honnêteté intellectuelle dans ce journal revient à essayer de trouver le Pater Noster dans le Coran. Dans cette feuille de chou, pour décerner la réalité sous les mots, il faut considérer que le journaliste écrit le contraire de ce qu’il a constaté dans les faits. C’est une forme intellectuelle comme un autre, mais que la psychiatrie a décidé de nommer la « schizophrénie ». Je cite Wikipédia.

  10. La schizophrénie s’accompagne aussi généralement d’une altération profonde du fonctionnement cognitif et social, de l’hygiène, de la régulation des émotions, de la capacité à entreprendre ou planifier des actions centrées sur des buts. L’espérance de vie des personnes touchées est estimée inférieure de 12 à 15 ans à l’espérance de vie moyenne, à cause du risque plus élevé de problèmes de santé (lié à la pathologie ou à son traitement) et d’un plus fort taux de suicide (risque absolu de 5 %1,2,3,4). Cette pathologie peut évoluer favorablement dans un délai plus ou moins long.

  11. Les symptômes les plus fréquents en sont une altération du processus sensoriel (hallucination) et du fonctionnement de la pensée (idées de référence, délire). La personne atteinte de schizophrénie entend des voix qui la critiquent ou commentent ses actions. Elle peut aussi percevoir des objets ou des entités en réalité absents. Elle accorde à des éléments de l’environnement des significations excentriques ou croit qu’ils ciblent sa personne, en dehors de tous liens logiques. Typiquement, la personne schizophrène a l’impression d’être contrôlée par une force extérieure, de ne plus être maître de sa pensée ou d’être la cible d’un complot à la finalité mal circonscrite.

  12. La schizophrénie est un trouble mental sévère et chronique appartenant à la classe des troubles psychotiques. Ce trouble apparaît généralement au début de l’âge adulte et affecte environ 0,7 % de la population. Comme les autres psychoses, la schizophrénie se manifeste par une perte de contact avec la réalité et une anosognosie, c’est-à-dire que la personne qui en souffre n’a pas conscience de sa maladie (à tout le moins pendant les périodes aiguës). Cette particularité rend difficile l’acceptation du diagnostic par la personne schizophrène et son respect du traitement.

  13. Cette chère demoiselle Charlotte découvrira un jour qu’on est toujours le facho de quelqu’un…

  14. Pour compléter l’apprentissage de Charlotte, en espérant qu’elle possède un balais (toujours intéressant à posséder devant sa porte)
    « Il y a deux choses d’infini au monde : l’univers et la bétise humaine….mais pour l’univers j’en suis pas très sûr » (Albert Einstein)

    « Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait… et il faisait tout ça aux frais du contribuable. »
    « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur.
    Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »

    « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes anti-fascistes »(Churchill)

    Winston Churchill

  15. La mignonne Charlotte BELAICH, étudiante en journalisme à Neuilly-sur-Seine, Je suppose qu’il s’agit de la blondasse à l’air un peu gourde sur la photo. Henri JANSON aurait dit de sa prose :  » Je l’ai lue d’un derrière distrait. « 

  16. D’un autre côté, moi je suis pas mal content que des journalistes de l’ovinosphère parlent de Riposte Laïque et de ses auteurs. Bien que les lecteurs résiduels de cette presse ne soient pas nécessairement de grands vifs du plafond, on ne sait jamais, il se pourrait que parfois l’un d’entre eux ait un éclair de génie à son niveau, c’est-à-dire un petit élan de curiosité et fasse une petite recherche.

    Et là vlam ! Un torrent de lumière lui tombe dessus à lecture des évidences et du bon sens que la fâchéesphère fait pleuvoir avec l’obstination de ceux qui n’ont plus rien à perdre et ne peuvent se résoudre à échouer devant l’avenir de leurs enfants. Et là pouf ! Il est guéri d’un coup !

    Bon, tous ne sont pas curables, mais quand même, mieux vaut une pub hostile que pas de pub du tout comme disait à peu près le vénérable patriarche qui était réveillé avant presque tout le monde.

  17. Critiquer, même très durement, c’est faire encore trop de pub et trop d’honneur à l’infect torchon de propagande islamophile et aux propagandistes de « libératon ».

    Ignorons les, ils finiront par crever en silence, dans l’indifférence générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*