Le vote par correspondance, un piège à pigeons ! Par Gérard Brazon

Que penser des votes par correspondance ? En 2021, deux élections majeures risquent bien d’être un galop d’essai pour ceux qui aimeraient que la macronie puisse perdurer.

Nous savons qu’Emmanuel Macron s’intéresse aux votes par correspondance. Gérard Darmanin s’y oppose. On sait qui est le patron en Macronie. L’excuse c’est l’abstention. Ultime retour du bâton.

Nous le savons tous, les abstentionnistes sont la plaie de la démocratie représentative. Ceux-ci accentuent, par leur refus de voter, la mainmise minoritaire des partis politiques qui sont loin d’être représentatifs de l’opinion des Français. Les abstentionnistes imaginent faire de la résistance en restant affalés dans leurs canapés, en allant à la pêche, ou faisant une promenade dans les bois. Ils sont ravis, ces niais, parce qu’ils croient donner une leçon au personnel politique. Sont élus, la liste ou le candidat qui arrivent en tête au second tour des votants, même si ceux-ci ne représentent que 20% des inscrits. A Puteaux, sur 45 000 électeurs inscrits en 2015, la maire a été  élue avec 28% des inscrits. Ultra minoritaire grâce aux abstentionnistes. CQFD.

En fait, ils se retrouvent le lendemain avec des écolos ultra minoritaires, décalés de la société et appliquant un programme « vert » qui va jusqu’à déboulonner des statues, construire des pistes cyclables, faire des mini-potagers sur des ronds points, refuser les traditions de Noël et interdire tout ce qui n’est pas dans leur idéologie verte. C’est grâce à ces abstentionnistes que Bordeaux, Lyon, Rouen et Grenoble se retrouvent avec des équipes municipales, des fumeurs de joints, complètement à la ramasse.

En 2021, c’est deux élections majeures qui vont se jouer. Les Départementales en juin et les Régionales, à une date restant à déterminer.

Pour éviter un bide macroniste en 2021, la macronie propose le vote par correspondance. Nous savons que ce type de vote a été interdit en 1975 au regard des fraudes avérées. Nous savons depuis Donald Trump que ce vote a été l’occasion d’une fraude massive aux USA avec l’excuse du Covid 19.

Qu’importe, quelques députés de cette macronie vont proposer ce type de vote pour les prochaines élections. On peut alors redouter que cette loi puisse s’appliquer aux Présidentielles et, en suivant, aux législatives si personne ne s’y oppose.

En 2021, les Départementales et les Régionales pourraient être regroupées pour cause de Covid. Un virus qui tombe bien finalement.

Simple et si facile de frauder

Il n’est pas interdit de l’imaginer, puisque cela s’est déjà fait pour des municipales qui ont eu lieu en 2002, au lieu de 2001. On peut tout à fait imaginer de retarder d’un an ces élections, et de les faire coïncider avec les législatives de 2022, à la suite des Présidentielles au nom du Covid 19.

Deux votes au lieu de quatre ! Un vote majeur que seront les Présidentielles, trois autres moins importantes : les Législatives, les Régionales et les Départementales.

Nous savons que les législatives profitent toujours au nouvel élu. Emmanuel Macron voudra se représenter. Si ce n’est lui, parce que trop planche pourrie pour le faire, ce sera un autre du même acabit, de la même veine, du même tonneau bancaire qui le fera, y compris Xavier Bertrand.

Comment le faire légalement ?

Il suffit en fait, que l’Assemblée Nationale vote en ce sens. Les Sénateurs seront contre, et encore, mais ils n’auront pas, in fine, la main sur cette loi. Nous savons d’avance la réponse du Conseil Constitutionnel.

Il suffit que les mêmes députés votent la possibilité du vote par correspondance, et le tour est joué. Nous saurons alors d’avance, là aussi, qui seront les dirigeants de demain.

Reste un petit bémol !

Comment faire pour valoriser des élections législatives mettant des candidats de partis avec un suppléant soutenant le nouveau Président élu, ou ceux de l’opposition à ce nouveau Président, face à d’autres élections mettant en avant ceux qui seront des binômes départementaux, et ceux candidats de listes aux régionales ?

Il est certain que les boîtes aux lettres seront envahies et que les électeurs s’y perdront.

Le vote par correspondance sera bien utile, du moins ce sera l’argument majeur pour que les électeurs inscrits décident de s’y mettre à ce vote, pour le risque de fraudes massives. Comme nous avons pu le voir aux USA, avec l’aide de « bénévoles » de la Poste, des acteurs dans les maisons de retraite, en passant par les amis attentifs à ce que vous votiez parce que malades, ainsi que des morts et des inscrits dans plusieurs villes, etc.

Une grosse page de cochages comme aux USA.

Pour ceux qui s’intéressent à la vie politique, voici le lien pour les régionales.

https://www.vie-publique.fr/fiches/20177-quel-est-le-mode-de-scrutin-pour-les-elections-regionales

Pour les départementales.

https://www.vie-publique.fr/fiches/20176-le-mode-de-scrutin-pour-les-elections-departementales

Je pense, hélas, que les abstentionnistes n’en auront rien à faire de ces systèmes électoraux et passeront vite à autre chose. Par la suite, ils appelleront à je ne sais quelle action pour se plaindre d’un pouvoir qui les suce jusqu’à l’os. Ils n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes.

Platon disait que de ne pas participer à la vie de la cité, c’est accepter d’être gouverné par des subordonnés. Les abstentionnistes sont comme ces Rois fainéants gouvernés par les Maires (Majordome) du Palais. Exclus du pouvoir, ils sont déjà tondus comme le fut le dernier de ces Rois.

Pour ceux qui refusent de comprendre que l’abstention est la prime à ceux qui nous gouvernent et qu’elle favorise, de fait, la macronie, les gauchistes, les verts et autres jean-foutres de la politique, il serait urgent, à deux ans d’une élection primordiale, de se réveiller enfin et de réaliser que c’est grâce à eux que l’ensemble du système oppresseur continue de nous poignarder et permet à notre pays de subir l’invasion migratoire.

Le vote par correspondance sera sûrement le clou qui fermera le cercueil de nos libertés.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*