Le ver Obama Islamia prolifère comme son cousin l’Obama Nungara

Obama envahisseur en Europe

Vendredi dans le Figaro, et peu avant sur France 2, le coranavirus a été éclipsé par un monstre visqueux et rampant, un ver sévissant depuis quelques années en France! Le ver Obama Nungara

Un grand planaire foncier a été trouvé dans plusieurs localités en Europe, notamment à Guernesey, en Grande-Bretagne, en France, en Espagne, en Italie  et, plus récemment, en Belgique. Il a été identifié comme appartenant au genre Obama , mais sa véritable identité n’a pas été résolue au début. En France, où il semble être particulièrement courant, il a été surnommé la plaque marron. (Source)

Je savais que les démocrates américains étaient capables du pire, mais de là à nous inonder dans nos jardins de France, je ne m’y attendais pas ! Cette invasion d’Obama me rappelle une autre invasion obamique, celle des Obama Islamia qui, depuis plusieurs dizaines d’années, a réalisé également une invasion spectaculaire. Il se cantonne pour le moment, dans nos cités, dans quelques villages, mais s’étend de plus en plus !

Au début, cela s’est fait d’une manière discrète ! On peut même dire qu’elle fut accompagnée par des jardiniers gouvernementaux et médiatiques qui l’ont laissé prospérer, puis, de façon plus claire avec l’envie finalement, que cet Obama Islamia se propage sans contrainte ! 

Ce ver, qui lui aussi est le plus souvent plat, d’intelligence peu éclatante, de couleur sombre avec une marque noire frontale, se contente de vivre en parasite sur les différents animaux qu’il croise. Il les enveloppe et les dévore comme pour le célèbre RSA qui se laisse faire facilement, l’APL qui ne demande pas grand chose non plus, et les plus discrets cependant, enfouies dans les textes comme l’AME et la CMU, tous binés par des associatifs !

L’ Obama Islamia prospère et certains jardiniers commencent à se poser des questions sur la véritable nature de ce ver visqueux et rampant ! Va-t-il supplanter nos vers européens ?  Il s’avère que c’est une espèce qui se reproduit très vite !

Elle fut importé par erreur, au départ ! Un jardinier en chef avait prévenu que ce genre de ver ne s’assimilerait pas, qu’il a une tendance naturelle à coloniser et que nous aurions beaucoup de mal à l’éradiquer de nos espaces privés et publics ! Mais, comme nous le savons tous, des « petits génies malfaisants » ont estimé, ces niais, ces ras-du-bulbe, qu’il pourrait s’acclimater et s’assimiler ! On sait désormais que non !

Le ver Obama Nungara est prolifique ! « L’espèce est particulièrement abondante le long de nos côtes atlantique et méditerranéenne, mais se fait rare au-dessus de 500 m d’altitude, nous dit Le Figaro. Le ver Obama Islamia lui, n’est pas gêné par l’altitude ! Il prolifère partout où il peut s’alimenter avec facilité !

Certes, il préfère les zones urbaines, mais désormais, depuis 2 ou 3 ans, il s’installe dans des contrées plus rurales, voire totalement paysannes avec l’aide d’associatifs-jardiniers inconscients ! Tout comme son cousin Obama Nungara, l’espèce Islamia se propage à travers le commerce et l’humanitaire, ce qui lui permet de se faire discrète avec ses cocon noirs !

Plusieurs espèces invasives de « plathelminthes », le nom savant de ces vers plats, ont déjà été signalées en France, dont le ver plat de la Nouvelle-Guinée, et les vers plats géants d’Asie à tête en forme de marteau ! Pour ces derniers, leur propagation semble contenue dans une partie du territoire ! (Figaro vendredi 7 fév 2020).

Tout comme l’Obama Nungara qui dévore nos vers de terre si bons pour les cultures et l’aération des sols, l’Ismalia épuise nos ressources ! Nul ne sait comment l’éradiquer et, comme son cousin, il reste à la surface, et n’a aucune utilité écologique ! 

Ce ver Obama Nungara est issu d’Argentine ! Tout comme celui issu d’Arabie, l’Obama Islamia, il est la « plus menaçante de toutes les espèces exotiques envahissantes de plathelminthes (vers plats) terrestes présentes en Europe! (idem Figaro)

Il semblerait pourtant que seul le traitement à base de Victorus Orbanisque soit possible à réaliser pour stopper la prolifération de l’espèce arabique ! 

Gérard Brazon

5 Commentaires

  1. Il faudra sans doute utiliser massivement l’épandage de glyphosate destructus et le plus vite possible.

  2. D’après un expert de IFREMER, la dispersion dans la nature toute espèce exogène est irréversible. On pourra ralentir son expansion, éventuellement la cantonner quelque part mais l’éradiquer, non. Il parlait du ptéroïs volitans et de la crépidule. Eh bien c’est la même chose pour l’Obama Nungara et sans doute aussi pour l’Africanus Islamis…

  3. Bien vu, cher G. Brazon. Mais on peut craindre que le Victorus Orbanisque, demeure un rêve difficile à atteindre ! …

  4. D,AILLEUR SI VOUS DISSEQUEZ LE MOT CORONAVIRUS VOUS Y VOYEZ QUOI ?ET BIEN JE VOUS LE DIS / CORAN A LE VIRUS OU ENTR’AUTRE LE CORAN EST UN VIRUS, ELOIGNEZ-VOUS DU CORAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*