Le Qatar justifie le viol de passagères à l’aéroport de Doha

Vous connaissez Doha. La capitale du Qatar, ce petit pays ridicule sur la carte, mais gorgé de gaz et de pétrole trouvés par des Occidentaux, et qui ont fait la fortune des tribus quataries vivant sous des tentes.

Vous connaissez ce pays qui inonde, avec sa chaîne de télévision Al Jazeera, les foyers des Français musulmans et des musulmans étrangers et qui diffuse la haine des Occidentaux, des chrétiens et des juifs avec ses émissions religieuses infectes et puant la haine de l’autre par un Yusuf al-Qaradawi, prêcheur de l’infâme, raciste, approuvant les thèses des nazis et la mort des « infidèles ».

Yusuf Al-Qaradawi

Vous connaissez ce petit pays qui, grâce à Nicolas Sarkozy, peut investir en France dans l’immobilier sans avoir à payer un seul impôt. A investi des millions d’euros dans les banlieues de France et protège et finance les Frères musulmans. Ce petit pays qui doit recevoir la coupe du monde de foot et construit des stades avec des esclaves philippins à qui ils ont saisi leurs passeports. Nul Président depuis Sarkozy ne conteste ces agissements, ces comportements et nous verrons les équipes de France aller dans ce petit pays islamique, jouer comme si de rien n’était. Cela en dit long sur nos mentalités, y compris celle des supporters de France.

Ce pays vient de commettre l’infâme. L’horreur digne de régimes ayant sévi sur nos continents aux siècles derniers.

Ce pays, suite à la découverte d’un bébé prématuré dans les toilettes de l’aéroport le 2 octobre, a décidé que toutes les voyageuses partant de Doha devaient se soumettre à une fouille intime. Mises à nues, observées, femmes ouvertes, elles ont subi un examen génital invasif, sans leur consentement, dans une ambulance se trouvant sur le tarmac.

Une douzaine d’Australiennes ont dû subir des examens gynécologiques non consentis après la découverte d’un nouveau-né prématuré abandonné à l’aéroport de Doha.

Aucune n’a été prévenue à l’avance. Aucune n’a été autorisée à refuser au nom des droits de la femme. Aucune n’a pu empêcher  cette fouille intime spécialement dégueulasse.

Ces femmes ont été violées par des gens qui professent une religion dans laquelle la femme est considérée comme inférieure de facto. Leur mentalité, leur culture ne considèrent pas que la femme ait les mêmes droits que les hommes et qu’il est donc naturel, normal, juridiquement impossible pour nous, pour notre civilisation qu’elle ne soit pas digne de respect.

Je n’imagine même pas ce que le Qatar dirait si, en France ou dans tout autre pays, les femmes musulmanes étaient traitées de cette manière, sous n’importe quel prétexte, y compris l’accouchement dans des toilettes, et l’abandon d’un enfant.

Débarquées de leurs avions, notamment d’un vol Qatar Airways pour Sydney, ces femmes ont subi des examens gynécologiques non consentis pour savoir si elles avaient accouché récemment.

Les Australiennes seraient-elles responsables ? Seules les femmes australiennes seraient capables d’accoucher dans des toilettes publiques, et d’abandonner un enfant ?

Ce pays ne s’est pas contenté des Australiennes puisque ses autorités semblent avoir fait subir ces viols à d’autres femmes.

Des femmes d’autres nations et sur d’autres vols ont subi des examens similaires, mais l’ampleur de l’incident n’est pas encore connue. Ces fonctionnaires forçaient les femmes à subir des examens corporels, essentiellement des frottis.

La ministre australienne des Affaires étrangères, Marise Payne, est en rage. « Il s’agit d’une suite d’événements extrêmement perturbante, choquante, préoccupante ». Elle a ajouté qu’elle n’avait « jamais de toute sa vie entendu parler d’une chose pareille ».

Ces gens sont choqués de caricatures. Leur prophète est sacré, disent-ils. Mais la femme ne l’est pas. Son intimité ne l’est pas ! Ces pays musulmans où la femme peut être battue par son mari, où elle est considérée comme mineure à vie, où sa parole ne vaut que la moitié de celle d’un homme, y compris lors d’un viol, y compris pour l’héritage où elle n’aura que la moitié de ce qui lui revient dans nos pays.

Ces dirigeants (Turcs, Marocains, Pakistanais, etc.) appellent au boycott des produits français et ont l’outrecuidance de traiter les femmes comme des paillassons que l’on peut quasiment violer sans qu’elles ne puissent hurler leur rage. Sans que personne, au Qatar, ne se soucie de leurs blessures psychologiques, du viol de leur intimité. Elles ont été violées et fouillées comme de vulgaires bestiaux.

Combien de femmes dans ce cas, hors de l’Australie, ayant quitté le Qatar ?

Qu’en pensent les idiotes utiles de l’islam ?

Qu’en pensent les femmes musulmanes vivant en France ?

Que comptent dire et faire les médias et les politiques pour connaître l’ampleur de ces viols sur des Françaises de retour du Qatar ce 2 octobre 2020 ? Il serait pourtant facile de le savoir en interrogeant les femmes et les voyageurs arrivés en France et venus de ce petit pays immonde.

Source : Valeurs Actuelles

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*