Le journaleux de l’Obs David Caviglioli flingue Boualem Sansal

Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage ! David Caviglioli dans l’Obs, hebdomadaire gauchiste, se montre digne d’un Askolovitch et assassine, sans peur des mots, Boualem Sansal pour son dernier roman ! Il commence par l’encenser, par de bonnes caresses avant de l’exécuter !

Que dit-il : on admire l’homme, qui a la droiture d’un saint. Quand on lui parle, ce qui nous est arrivé, on croirait parler à Nelson Mandela. Il dit des choses simples et vraies, d’une voix brisée que rien n’ose interrompre. Depuis vingt ans, il combat l’islamisme qui a détruit l’Algérie, tué ses amis, l’a séparé de sa famille. Voilà pour les caresses !

Pour l’exécution : chez Boualem Sansal, l’anti-islamisme envahit tout et égorge tout ce qui n’est pas anti-islamiste. « 2084 », son best-seller de l’année 2015 (300 000 exemplaires vendus), était pareil : incroyablement anti-islamiste et incroyablement ennuyeux.

Quand j’écris qu’il ne craint pas l’horreur des mots, c’est un euphémisme ! Boualem Sansal « égorge tout », dit-il, alors même qu’il est un homme haï par les islamistes dont on sait tous qu’ils sont éperdus d’amour, de tolérance, et de paix et que jamais, au grand jamais, ils ne frapperaient un opposant, un mécréant, un juif, un chrétien, un homme à terre, et surtout pas un apostat. Pas même avec une fleur !

David Caviglioli l’idiot utile, l’imbécile heureux, le naïf de la gauche bobo pense que parler de l’islamisme est incroyablement ennuyeux. Il nous joue les aristos le jour du 14 juillet 1789. On tue dans les rues de Paris, Nice, Marseille et ailleurs, mais Dieu, que c’est incroyablement ennuyeux.

Vient la critique : il parle dans son nouveau roman d’une autre vieille dame, allemande cette fois, vivant à Erlingen, une ville qui n’existe pas, envahie par des égorgeurs islamistes. Pourquoi pas. Parce que ce n’est qu’un roman ? Le pourquoi pas laisse entendre que tout de même, il ne faudrait pas bousculer la vieille dame ! Il ne manquerait plus que ça de lui faire peur !

Donc l’islamisme n’est pas un souci pour David Caviglioli !

Tout comme, sûrement, le rôle des femmes dans l’islam, comme nous pouvons le constater en lisant Bladi-net : Il veut à tout prix avoir une quatrième épouse et fait même appel à la justice. Le salafiste marocain Cheikh Mohamed Fizazi vient de porter plainte contre ses trois premières épouses car elles ne veulent pas, affirme-t-il, l’autoriser à en prendre une quatrième. La loi marocaine autorise quatre femmes mais il faut au mari l’accord des précédentes !  

Ce David Caviglioli doit avoir de bonnes relations avec une gauchiste des Verts, Catherine Phalippou qui met en avant la liberté de conscience pour défendre le burkini dans les piscines de Rennes. En effet Catherine Phalippou prend la défense des femmes salafistes sous prétexte d’atteinte à leur liberté de conscience, et tant pis si la liberté des hommes et des femmes de nager dans les mêmes eaux est compromise, car qui peut accepter de côtoyer cette engeance sans ressentir un certain malaise et peut-être sous les yeux de leurs surveillant de maris.

Que dit-elle cette conseillère municipale : Et quand bien même la femme en burkini serait en danger d’endoctrinement ? Qu’elle puisse sortir de chez elle pour se baigner, voir du monde, discuter avec d’autres personnes qu’un cercle fermé, à des heures publiques, n’est-il pas le seul antidote efficace au mal ?

Elle admet le mal (islamiste, salafiste, etc.) mais suppose que sortir de chez elle serait d’une grande innocence, un bol d’air, un espace de liberté, comme si personne ne voyait que la multiplication des voiles dans les rues est bien une réalité, qu’elle aboutit à la multiplication de l’endoctrinement et non à la diminution de celui-ci !

J’ai donc écrit ce commentaire : Quelle infamie, vous êtes indigne, vous passez outre aux libertés que les femmes de France ont conquises, vous êtes une insulte à toutes celles qui ont subi hier en France, encore aujourd’hui, et celles qui succombent sous le joug des mâles musulmans comme le dieu Allah le demande dans la sourate 4 verset 34, affirmant comme divin qu’elles peuvent être battues en cas de désobéissance !   

Comment osez-vous parler de liberté de conscience lorsque vous ne pouvez pas ignorer que l’apostasie est punie de mort en Islam, et que la femme est considérée comme inférieure. Qu’elle est au même niveau que le chien noir qui gâche une prière, si il/elle passe devant l’homme en prière !

Vous êtes une ignorante, une inculte et déjà une soumise ! La honte des femmes qui ont souffert, celles de nos contrées qui vont subir cette dictature islamiste, celles d’Irak, de Syrie, d’Afghanistan, du Pakistan, du Maroc, d’Algérie, parce que femmes, et qu’elles subissent en ce moment !

Rien ne vous interdit de faire de même ainsi qu’à la mairie de Rennes !

Gérard Brazon (Libre Expression)

34 Commentaires

  1. Caviglioli , prix Henessy 2017 (son poids en cognac??) et la Phallipou promotrice du « burkini » -selfies en tenue avec le club fan des citoyens de la ville- A pendre!

  2. « David Caviglioli l’idiot utile, l’imbécile heureux, le naïf de la gauche bobo (…) » NON, CENT FOIS NON ! Ce David Caviglioli est un sale con et un enfoiré de première… Il faut savoir appeler un chat un chat et Caviglioli un enturbanné de frais ! (et j’essaie de rester poli).

  3. Pourquoi considérer que toutes les femmes voilées sont des idiotes ou soumises, vous faites une grande erreur d’analyse, c’est juste un choix et une réflexion ,nous sommes libres ,cessez de faire,croire que c’est l’intérêt de,la femme qui prime

    • On n’a pas besoin de Sensal ou autre pour nous défendre, d’ailleurs aucune femme voilée ne se plaint. Quant à Sensal, son objectif était d’être en France , le produit vendeur _ » insulter les musulmans  » , ça marche.

      • Ce n’est pas insulter les musulmans que de dire que le coran est une foutaise. Qu’un dieu tout puissant vous donne l’ordre de tuer tous les apostats, ça ne vous pose pas de problèmes ? Ni les juifs qui se cachent derrière un rocher, et c’est la pierre qui les dénonce ?

      • « nous » (défendre) : universelle affirmative
        « aucune » : universelle négative
        Fermez vot’g’ !
        (p.s. : et puis aussi : « On, c’est un con. »)

      • Meslem Boualem n’insulte pas mein korampf il ne fait que dire la vérité. Restez derrière votre prison mentale et votre sac à patates qui vous sert de déguisement et partez en Arabie. Bon débarras !

        • Je suis libre de m’habiller comme je veux ,je ne comprend pas cette haine du voile, c’est comme la barbe quant c’est à la mode tout le monde accepte personne ne réagit , la preuve qu’on fait des gens des marionnettes

      • A Rome fais comme les Romains, et en
        France fais comme les Français… Les islamiques voilées n’ont rien à faire sur notre sol. Ce ne sont pas les pays musulmans qui
        manquent où le voile est non seulement autorisé, mais obligatoire… Qu’elles y aillent et
        ne nous emmerdent pas ;elles sont une pollution visuelle.

    • Dans la mesure où « islam », par sa racine trilitère SLM, signifie aussi « soumission » (et pas seulement « paix »), ce que vous dites est d’emblée discutable. Mais passons.
      p.s. : une preuve « arabe » à ce que je dis : l’expression « aslim taslam » ….

    • Meslem; retournons aux sources veux-tu bien. Tu n’as aucune objection à ce que je cite ta coranerie, n’est ce pas ?
      « Sourate 4, verset 34 : Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont soumises, obéissantes, et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, admonestez-les, reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les.  »
      Donc, oui, toutes les femmes voilées sont bien soumises, puisqu’elles respectent les commandements du chamelier pédophile et de sa coranerie, et oui elles sont idiotes, idiotes de s’imaginer que l’Eternel pourrait avoir sorti la litanie de haine (se contredisant à intervalles réguliers qui plus est : l’abrogation, ce concept formidable de l’Islam qui voudrait qu’une dieu ayant créé le monde pourrait changer de parole en une dizaine d’année, juste pour satisfaire les pulsions perverses de son « prophète »), idiotes pour accepter d’être rabaisser au rang de « champ de labour », idiotes pour ne pas réaliser cela alors qu’elles vivent dans un environnement occidental (les femmes vivant au sein des pays que les génocides musulmans ont purgé de leur culture d’origine ont au moins l’excuse de ne pas pouvoir comparer, elles…)

      « Choix, réflexion, libres » : des mots que l’Islam interdit totalement, exigeant juste une soumission absolue (le sens exact du mot Islam, comme le rappelle un autre commentateur), ladite soumission étant bien évidemment complètement antinomique avec tout concept de liberté et/ou de réflexion.

      Question pour finir : tu es réellement stupide donc, ou tu nous prends pour des imbéciles qui vont gober tes contes des milles et une nuit ?

    • Donc, si j’ai envie d’aller me baigner à poil à la piscine publique du coin,il m’est loisible de considérer que c’est mon choix, et ma « réflexion »(sic). Et je suis libre ! Ergo, au nom de quel principe aurait-on le droit de m’en empêcher ?

    • c’est pour nous narguer alors que mohamet a dit de pas avoir beaucoup de femmes au paradis donc elles perde leur temps et leurs illusions

  4. « discuter avec d’autres personnes qu’un cercle fermé, à des heures publiques ».
    Pété de rire, c’est sans doute pour ça qu’elles veulent de horaires spécifiques réservés à leur seul usage dans les piscines.

  5. La grosse différence entre un auteur et un journaliste, c’est que le premier écrit une oeuvre, le second ne fait que la commenter, quand il y arrive. Ce n’est pas pour rien que les termes sont différents. Et Caviglioli ne prend pas les mêmes risques : qui lit encore le Nouvel Obs, à part Gérard Brazon pour savoir ce qu’on bave sur Boualem Sansal ?

    • A moins de mourir idiot il faut tout lire c’est le seul moyen de savoir qui on est et de se faire une opinion.

      • Le problème, c’est qu’on n’a déjà pas assez d’une vie pour lire ce qui a de l’intérêt ! Alors s’efforcer de lire des conneries, il faut de l’appétit !

  6. Petit complément à l’article de Gérard Brazon.
    Comme il le dit « l’apostasie est punie de mort en islam ». Les pays totalement islamisés mettent cette loi en application. Ce n’est pas le cas en France où l’islamisation, vivement soutenue par les gouvernants et les idiots utiles de l’Obs n’est pas encore totale. MAIS L’ODIEUSE LOI DE LA CHARIA Y A ÉTÉ TRÈS OFFICIELLEMENT MAINTENUE. Lorsque, lors de la mise en place du CFCM les musulmans « modérés » ont refusé de la rejeter, ce sont les négociateurs du gouvernement français qui se sont couchés ET QUI ONT CRÉÉ MALGRÉ CELA LE CFCM.

      • J’ai mis des guillemets, ce qui signifiait que pour moi, en effet, l’islam modéré n’existe pas. Mais n’oublions pas, malgré tout, qu’il y a des musulmans QUI SE CONDUISENT pacifiquement, parce qu’ils ignorent la réalité de leur religion.
        Ou encore, parce qu’ils pratiquent LA DISSIMULATION recommandée pour tromper les peuples à islamiser.
        Les deux cas existent mais, en France, LES PLUS RESPONSABLES sont les gouvernants, qui acceptent la tricherie.

  7. J’ignorais que la prière musulmane est annulée par le passage d’un chien noir.
    Mon gentil boxer marron vient de mourir d’un cancer. Pour moi, c’est une preuve de la non existence de dieu. Mais surtout, je vais aller à la SPA pour adopter un chien NOIR.

    • Contre les prières de rue, pas la peine de s’égosiller aux oreilles des sourds pour faire entendre raison ni de palabres sans fin politiques politiciennes, il suffit que quelques propriétaires de chiens noirs s’y baladent de près. Elle est peut-être là la solution ? Certaines résistances passives peuvent être payantes, parfois.

    • Rien ne peut prouver l’existence de Dieu. Ni Sa non-existence. Il y a une très belle phrase de Gide dans les « Nourritures terrestres », phrase que j’essaie de citer de mémoire : »Dans la nature, chaque chose indique Dieu, aucune ne le révèle « .

  8. Avant de tresser des couronnes de laurier à Boualem Sensal (qui continue à porter un prénom de musulman), il faudrait peut-être étudier le personnage. Il a fait ses études à l’école polytechnique d’Alger et a obtenu un doctorat d’économie en Algérie, dont tous les professeurs d’université avaient reçu leur diplôme en d’URSS. On peut donc affirmer que, comme la majorité des pseudo-intellectuels de cette époque, Sansal est gangrèné par le marxisme. Il faut donc le lire en se bouchant le nez, et il vaut mieux ne pas le lire du tout pour éviter de donner de l’argent à un communiste.

    • « qui continue à porter un prénom de musulman » Pour beaucoup, en général, on garde le prénom que les parents ont donné. C’est rare quand on change en cours de route. Vous pouvez l’appeler Yves si ça vous chante !

      • Je soutiens totalement Eric Zemmour, qui porte un prénom français, lui, et qui déclare qu’on ne peut pas être vraiment français en continuant à se nommer Mohamed, Boualem, ou Kader. Vous avez le droit d’avoir tort en ne soutenant pas ce point de vue. Par ailleurs, ma critique portait sur la gangrène marxiste. Je vois que vous vous êtes bien gardé d’aborder le sujet. On peut savoir pourquoi ?

        • Sur le fond, je suis d’accord avec Eric Zemmour. Un prénom bien de chez nous peut aider l’intégration. Boualem Sansal est né en 1949 en Algérie. Qu’on l’appelât Robert ou Gérard à sa naissance relevait du miracle, qui n’a pas eu lieu !
          Pour la gangrène marxiste, si elle en vaut une autre, elle a permis à Sansal de sortir de la gangrène islamique. C’est un bon point. Le marxisme est laïc, c’est un autre point positif. On a tort de faire fi des marxistes, s’ils peuvent lutter contre l’islam. On n’est pas de trop.

          • Il n’y a aucune différence entre le marxisme et l’islamisme. Vous ne le comprenez pas, signe que vous êtes gangréné par le marxislamisme.

          • « Il n’y a aucune différence entre le marxisme et l’islamisme.  » Vu de Pluton, on ne voit même plus la France ! Tout est question de vue et de lunettes. L’histoire du marxisme et celle de l’islamiste sont deux histoires différentes. Si vous ne faites pas la différence, il faut peut-être aller consulter un ophtalmo. Aux feux, faites-vous la différence entre le vert, l’orange et le rouge ?

  9. Sous quel article avez-vous écrit votre commentaire pour Catherine Phalippou ? J’aurais bien rajouté un commentaire aux petits oignons, mais je n’ai trouvé que des articles où l’on ne pouvait pas commenter.

Répondre à Penelope5 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*