Le Furher Erdogan de Turquie veut en finir avec les Arméniens, il veut finir le boulot de 1915.

Comment vivre dans un océan islamique.

La Turquie nouvel état où la dictature devient oppressante pour le peuple Turc, mais aussi sur ces voisins directs comme la Syrie, l’Arménie, la Grèce

Certes la Turquie n’est pas la Russie soviétique, elle n’est pas l’Allemagne nazie, mais il faut bien le dire, elle s’en rapproche par des chemins différents qui mènent tous à la même terreur, la même horreur, la guerre pour s’imposer.

Le Haut Karabagh en est encore une illustration. Un territoire Chrétien qui se déclare indépendant dans un univers musulman, un presque îlot devant la mer islamique qui ne cesse de frapper les rivages de notre civilisation, tant en Grèce qu’en Arménie. L’islam en Azerbaïdjan est le même que celui de la Turquie.

Le Haut Karabakh est une petite, tout petite province peuplé en majorité d’Arméniens qui fut rattachée à l’Azerbaïdjan en 1921 par l’ignoble dictateur communiste Staline. Le Haut-Karabakh est aujourd’hui comme hier, le théâtre d’affrontements ethniques depuis trente ans.

Tout naturellement, en 1991, à la chute de l’Union Soviétique, il proclame son indépendance. Il aurait pu intégrer la Fédération de la Russie, et dépendre de Vladimir Poutine. Il ne l’a pas fait pour des raisons peut-être de méfiance envers un jeune pouvoir Russe non soviétique. Mais sa réalité est forte et elle se justifie par sa spécificité et son histoire. Celle des massacres d’Arméniens par la nouvelle République Turc qui n’avait rien à envier à la monstruosité de l’Empire Ottoman, état esclavagiste, dominateur et massacreur de chrétien.

Un empire esclavagiste et dominateur.

Je me sens solidaire de l’Arménie de par l’Histoire commune que nous avons avec ce pays. En souvenir de ces martyrs subissant l’horreur turque et kurde en 1915, et de ses déportations monstrueuses. En souvenir des Arméniens qui ont été sauvés de la mort par la Marine Française en 1915. (Source).

Au même titre que je reste solidaire de la Serbie que nos « élites » Françaises ont trahie en 1999 en permettant que ce pays soit bombardé par l’OTAN. Honte à ce Jacques Chirac, pitoyable Président dont on ne retiendra dans ces 12 ans de pleins pouvoirs, que l’abolition du service militaire, et le non engagement en Irak. C’est fort peu, il faut bien le dire pour un pseudo gaulliste.

intw-El-Watan-29-09

La Turquie mène la danse macabre avec la complicité des Allemands de Merkel. Elle a envahi le nord de Chypre hier, et aujourd’hui, le nord de la Syrie et elle entretient des terroristes islamistes qu’elle exporte à la fois en Lybie, mais aussi en Azerbaïdjan selon certaines informations. Que dit l’Allemagne ?

L’Histoire bégaie ou se répète sans cesse. L’histoire n’est pas accessible à des politiciens amateurs de temps courts. L’histoire des peuples, des régions est avant tout, une affaire de siècles et si des hommes comme Macron, ou des femmes comme Merkel ne comprennent pas cela, elle continuera à se répéter, et la liste des morts, des viols, des victimes continuera de s’allonger.

Le plus affligeant est, que c’est sur des décisions prises par une dictature soviétique en 1921 pour le Haut Karabakh et en 1954 pour la Crimée, que nos dirigeants actuels décrètent des sanctions. Quelle hypocrisie tout de même.

Nous sommes en face d’une guerre de civilisation. Une guerre contre des chrétiens orthodoxes ayant leur religion à cœur contrairement aux catholiques de l’église romaine et apostolique qui communie avec l’islam et ses clandestins.

Une guerre de l’islam qui applique sa feuille de route coranique. Sourate 2 verset191 : Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

Celle encore plus explicite comme la Sourate 9 verset 29 qui annule toutes les sourates pacifistes de la Mecque. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.

Il faut savoir que toute terre occupée un jour par des musulmans doit rester musulmane. Ce qui explique la volonté de la Turquie sur le Caucase, le strabisme divergeant de l’islam sur l’Espagne et le sud de la France.

Aucun journaliste mis à part Ivan RioufolÉric ZemmourPierre CassenMichel OnfrayAndré Berkoff et quelques autres à Valeurs ActuellesTV Liberté et Présent, ne s’aventurent sur l’explication de texte, sur ce qu’est l’Islam, à savoir, un instrument de conquête brutale.

Tous évitent d’aborder clairement cette réalité, y compris sur CNews ou Sud Radio, qui sont pourtant les médias les plus audacieux sur ce sujet. Auraient-ils peur de dire la vérité? L’ombre funeste de Charlie Hebdo sans doute.

Cette guerre au Haut Karabakh n’est pas finie, ne le sera jamais, comme toutes ces guerres qui mettent aux prises l’islam et ses voisins les plus proches. Cela vaut pour la Russie avec ses terres islamisées, comme pour la Chine avec les Ouïghours ou la Birmanie avec les envahisseurs Rohingya.

L’islam a le temps pour lui, et ses meilleures alliées sont la lassitude des uns et la lâcheté des autres. Comme pour des dirigeants en France, mais aussi au sein de cette minable Assemblée Européenne et Commission qui appellent à la négociation alors même qu’elles ne sont même pas concernées territorialement. Ce ne sont que des gesticulations, des embrouilles, de l’enfumage d’une « diplomatie » qui n’a pas lieu d’être, n’étant pas une nation.

La Turquie ressemble à cette Allemagne des années 1930. Une Turquie affligée de son dépeçage d’après-guerre, de sa chute, de son amoindrissement territorial et qui nous refait le coup de son espace vital.

A ce propos, il est curieux de constater que l’Allemagne terre d’immigration des Turcs, ne dise pas grand-chose pour soutenir la Grèce. Cette alliance qui ne dit pas son nom, date d’avant la première guerre mondiale, où les Empires centraux (Allemagne et Autriche) entretenaient de bons rapports avec l’Empire Ottoman. L’histoire, comme je l’écrivais plus haut, ne peut s’observer que sur le temps long.

L’Arménie est le Haut Karabakh sont comme des îlots sur cette mer islamiste.

L’UE envoie des signaux de fumée inutiles comme d’habitude. La France est engagée au Mali, en Grèce, et n’est plus cette puissance respectée et respectable d’autrefois. Les USA et les Russes se contentent de regarder le petit Hitler du Bosphore. Sans doute que Vladimir Poutine, chrétien orthodoxe, ami de l’église Orthodoxe, finira par siffler la fin de partie, mais quand ?

En attendant, l’histoire continue et n’a pas fini de nous démontrer que depuis la bataille navale de Lépante, il n’y a rien de neuf sous le soleil. On prend les mêmes et on recommence. Sauf que l’Empire Germanique a pris la main sur le royaume de France.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*