Le Coronavirus à l’assaut des prisonniers ! Belloubet va-t-elle les libérer tous ?

Prison de Fresnes

Sommes-nous au bord d’un drame qui verrait l’évasion de plusieurs milliers de prisonniers pour cause de coronavirus ?

Serait-il possible que le sieur Macron et sa décoiffée Belloubet se sentent obligés de libérer tout le monde avec comme consigne de rester confinés chez eux ?

Serait-il possible d’imaginer de libérer les prisonniers n’ayant commis aucun crime de sang, de viols, de violences gratuites, et de ne garder que les meurtriers, les violeurs, les brutes sans foi ni loi, et de les regrouper  et de laisser notre virus agir en toute tranquillité ? Somme toute, c’est l’occasion rêvée de faire un doigt d’honneur à la bien-pensance, aux associations multiples, aux juges de la Cour européenne, et finalement faire de la place !

Bon je sais, ce que j’écris vous paraît inhumain ! Nous sommes dans une société policée, gentille, anti-peine de mort et il ne faut pas utiliser la prison comme un lieu d’exécution outre que celles prévues par la loi !  Mais, n’avez- vous pas une petite voix qui vous dit que finalement, notre ennemi Coronavirus pourrait nous être utile… quelque part ?

C’est vrai quoi, ce ne serait pas grand chose puisque nos savants disent  que c’est environ 2 % de la population atteinte qui décéderait. Pas grand chose vu la surpopulation de nos prisons ! C’est pas moral ? Vous avez raison ! C’est pas bien d’imaginer que ceux qui ont attenté à la vie de passants, ceux qui ont déposé des bombes, qui ont participé à des massacres, qui ont violé, assassiné, violenté, agressé soient l’objet d’une pensée aussi abjecte que celle que je vous délivre en ce moment ! 

Comment puis-je avoir une pensée aussi affreuse, qui confierait à un virus le soin, aveugle par définition, de choisir celui qui vivrait ou non dans nos prisons ! Nous sommes dans un scénario de films d’horreurs, et pas dans celui d’une justice équitable et juste !

Une justice condamnant les victimes à voir ressortir leurs bourreaux au bout de quelques mois, à revoir dans la rue celui qui vous a violenté, ou pire ! À constater que celui qui a détruit votre gamin en lui vendant de la drogue, en bas de chez vous, est de retour dans votre hall d’immeuble ! Comme celui qui a assassiné sauvagement votre fille, votre mère, et  se retrouve en semi-liberté dans un de ses hôpitaux psychiatriques jusqu’au jour où un médecin signera sa libération.  C’est vrai que c’est horrible ! Mais de quoi parle-t-on ? 

C’est compliqué, nous dit Le Parisien !  Dans une prison, la mission va se révéler périlleuse. Branle-bas le combat depuis ce vendredi matin à la prison de Fresnes, la plus peuplée de France après Fleury-Mérogis (Essonne). D’après la ministre Nicole Belloubet, une infirmière travaillant dans la troisième division est atteinte du Coronavirus. « Depuis ce vendredi matin, il faut préparer des cellules pour placer en confinement les détenus présentant des risques », précise un délégué syndical. Il y a 50 cellules de confinement et 800 prisonniers dans la division où travaillait l’infirmière. Est-ce que ce sera suffisant ? Je ricane sous cape… Normal, je suis un vieux con, et méchant en plus, vous diront les bonnes âmes de gauche et d’ailleurs !

Gérard Brazon

 

 

 

13 Commentaires

  1. gérard,tres bon texte.je suis tout a fait d’accord avec vos prescriptions.pas de quartiers avec la pourriture.ainsi soit il.

    • Dans les prisons il n’y a pas que des détenus, il faut penser au personnel dont le travail est déjà pas facile si en plus le virus s’en mêle bon courage ! Les jours qui vont suivre vont être difficile partout et dans les prisons la situation peut devenir vite explosive .

  2. D’accord avec vous,garder en prison les assassins,les violeurs etc mais renvoyer au bled les petits délits.

  3. si ca pouvait « éliminer » physiquement tout ces racailles multirécidivistes ca viderait les prisons.

  4. Je vous comprends Gerard, il y a en prison de véritables criminels, mais il y a aussi 30% de vrais innocents, ce qui a été dénoncé dans les années passées par quelques juges eux mêmes. Trop peu nombreux hélas. Voudriez vous condamner à mort par enfermement avec le virus des innocents sous le prétexte que les criminels ne doivent pas sortir ? Un exemple, un seul, ces gilets jaunes que l’on enfermé a tour de bras. Et les exemples sont légions. La seule solution, elle existe, est de créer des milices citoyennes pour enfermer a leur tour tous ces ignobles magistrats qui pourrissent véritablement la vie de notre nation. Et d’autres milices pour faire soi même la justice devant la carence de nos pouvoirs publics. Mais il semble que ça se mette lentement en place, colère légitime aidant.

  5. Oh là là, c’est terrible, c’est odieux mais……. Je pense exactement comme vous et en plus j’en serais plutôt très satisfaite, car enfin, la justice serait faite.

  6. Patriotes….. Allez voter, c’est le moment car beaucoup de Français « mougeon » vont s’abstenir par peur de contamination….
    Un *mougeon * c’est un Français *mouton* *pigeon*….

  7. la comparaison entre le coronavirus et la justice française est bonne :
    tous les deux frappent de manière aléatoire et parfaitement injuste !
    le coronavirus a une préférence pour les vieux et les malades.
    la justice a une préférence pour condamner les patriotes et les français de souche…

  8. Ils ont chopé le Corano, qu’ils meurent du Corono !
    On serait capable de leur donner la Priorité dans les soins….
    Au point où nous en sommes…

  9. Si ça peut nous débarrasser de toute la vermine qui engorge les prisons, ça commencerait par faire du ménage; la plupart n’ont rien à foutre en France et ne seront jamais Français, des blédards importés rien d’autres, nuisibles, des dangers pour la société, dont on aurait jamais dû faire venir dans notre pays leurs prédécesseurs, voilà le résultat de 40 ans d’immigration! qu’ils crèvent entre eux, ils ne nous manqueront pas; c’est malheureux pour les services de sécurité ou médicaux au contact de ces merdes en grand majorité bougnoule et muzz,, ou de détenus qui ont été incarcérés abusivement ou par erreur, mais dans toute guerre il y à des dommages collatéraux , car il s’agit d’une guerre que ce virus nous mène; on ne peut trier les victimes, comme on le voudrait.

Répondre à Phil93 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*