Le CCIF qui aura pourri le système judiciaire et voulait imposer l’islam aux Français. Par Gérard Brazon

Imposer, par le droit, le mode de vie islamique aux Français, quel que soit le rejet exprimé par ces derniers. C’est ce que révèlent plus de 7 000 documents collectés par Valeurs Actuelles sur les activités islamistes du CCIF.

Cela veut dire que nos gouvernements d’hier et d’aujourd’hui, par leur négligence, ont fabriqué le bâton qui sert à battre les reins de ceux qui ont fait de la résistance.

Cela veut dire que le système judiciaire français infesté par le syndicat de la magistrature islamo-gauchiste, celui-là même qui s’amusait à construire le « mur des cons », composé des victimes de méfaits, de crimes, et qui par son inaction, sa complicité objective, en poursuivant en justice ceux qui ont fait de la résistance, sont bien coupables de complicité.

Idem pour tous ces magistrats, y compris de droite, qui aujourd’hui font ressortir des voyous avant même que les policiers aient fini de faire leurs comptes rendus d’arrestations.

L’ensemble du système judiciaire qui déploie des moyens judiciaires énormes pour coincer Nicolas Sarkozy, Patrick Balkany, François Fillon, et s’endort sur d’autres trop gênants comme celui de Richard Ferrand.

Le CCIF a pu nager en France comme un poisson islamique dans une mare d’idiots utiles ou de sombres salopards. Riposte Laïque et bien d’autres sites patriotes ont subi les coups portés par cette officine islamique.

Merci à la justice de France. Votre incapacité pour les uns, votre complicité idéologique pour les autres est devenue patente et visible pour tous ceux qui ont encore les yeux ouverts.

Imposer, par le droit, le mode de vie islamique aux Français, quel que soit le rejet exprimé par ces derniers.

Quel que soit ce vous pensez, chers lecteurs, chers électeurs, et affligeants abstentionnistes qui, par votre silence dans les urnes, avez concrétisé ce que Platon disait, à savoir être gouverné par vos subordonnés. Les cochons ont pris le pouvoir car il n’y avait que des volailles dans la cour.

Nous sommes dirigés par des personnes qui, il y a 50 ans, auraient été incapables intellectuellement parlant de franchir les étapes électives et encore moins ministérielles. Le niveau des politiques, des journalistes, des animateurs a tellement baissé que cette France est devenue la risée du monde à tous points de vue : liberté de la presse, liberté d’expression, niveau scolaire, de sécurité, etc. Que pensez lorsque le Président Macron fait un discours à 3 heure du matin derrière un drapeau américain ? Quelle honte ! Aucun autre Président n’aurait osé insulter son pays de cette manière.

Nous descendons à toute vitesse les échelles que nos ancêtres avaient laborieusement mises en place et qui faisaient de nous un pays de haut niveau. Dans dix ans, nous serons probablement assez proches d’un pays du tiers monde.

C’est facile à comprendre, nous ne pouvons pas faire entrer des Bac – 10 en masse, aux croyances obscurantistes, tout en laissant partir par vagues, des Bac + 10 ou 12, sans que par un effet naturel de vase communicant, tout s’écroule pour laisser la place à une majorité de gens incapables de comprendre nos auteurs, nos valeurs, notre histoire plus que millénaire.

Le CCIF a été l’un des outils de cette décadence annoncée, un véritable tunnelier destructeur des fondations nationales.

Dans les documents produit par le CCIF, la RATP est signalée comme une entreprise qui posait souci. Surveillance du personnel pour leurs activités religieuses (prières pendant les services, réclamations de salles, refus de serrer la main d’une femme, de la remplacer dans les changements de service, etc.) Nous savons tous les méfaits de cette engeance religieuse comme les a décrits Ghislaine Dumesnil dans son livre Mahomet au volant, la charia au tournant. Guylaine a fini par démissionner de cette méchante entreprise qui pourtant embauchait à tour de bras des salariés islamiques selon le principe, comme le disait Anne-Marie Idrac, l’ancienne PDG, que les chauffeurs devaient ressembler aux voyageurs. Belle réussite.

Entre temps, Idrac partie à la SNCF délivrait probablement les plans d’extension de la RATP qui était en concurrence avec cette SNCF, sur des lignes de bus parisiens. Elle a sûrement appliqué la même politique d’embauche. Ex-ministre de Juppé en 95, ministre sous Sarkozy, elle a un mari qui était préfet, on peut imaginer sans peine qu’elle n’a jamais souffert de ses propres décisions. Grand bien lui fasse, pour cette femme qui, depuis 40 ans, hante les salons et les couloirs du pouvoir de droite comme de gauche.

Imposer, par le droit, le mode de vie islamique aux Français, quel que soit le rejet exprimé par ces derniers.

C’est ce que nos idiots utiles, dans ces allées du pouvoir, ont favorisé durant ces quarante dernières années. Le CCIF n’était pas une association d’abrutis. Le CCIF a mené son djihad à sa manière. Il s’est joué de tous les responsables de ressources humaines (RRH) des entreprises, comme de nombreux maires, députés, sénateurs et ministres. Il a mené le jeu en distillant la culpabilité, (islamophobie, colonisation, etc.) et le victimaire sur ces pauvres musulmans montrés du doigts, qui ne veulent que vivre leur religion en paix malgré qu’il y a eu près de 300 morts divers suite aux attentats et agressions aux couteaux.

Face au CCIF, c’est l’inculture la plus navrante. De grands auteurs anciens ont décrit ce qu’est l’islam dans leurs livres, tels que Chateaubriand, Tocqueville, Flaubert, Hugo, Lévi-Strauss, et j’en passe. Ils ont raconté la rancune contre les               « croisés », dénoncé le sexisme, la violence de la charia. Encore aurait-il fallu que ces incultes au pouvoir les aient lus, ces auteurs. Ils ne connaissent même pas le Coran qui est la base même et essentielle de l’islam et qui est loin d’être un livre de paix, d’amour et de tolérance.

J’imagine les fous rires des responsables du CCIF sortant des bureaux ministériels, préfectoraux, et judiciaires. Fous rires mérités face à l’immense bêtise de ceux qui les écoutaient déblatérer leurs discours victimaires, qui exigeaient plus de sévérité face à ces résistants empêcheurs de prêcher en rond, et de construire des mosquées devenant de fait, des mairies bis où s’installent des administrations parallèles.

Imposer, par le droit, le mode de vie islamique aux Français, quel que soit le rejet exprimé par ces derniers.

Vous trouverez des éléments supplémentaires sur les comportements radicaux et les dépôts de plaintes d’islamistes qui utilisent le CCIF sur Valeurs actuelles qui interdit un jugement équilibré des responsables, dans une entreprise y compris de gardiennage, ou dans les sphères du pouvoir, etc.

Que dire de ces syndicats infestés par la lèpre verte au plus haut niveau comme SUD, la CGT, la CFDTFO et même à la CFTC qui évite de donner la signification du C, signifiant Travailleurs Chrétiens, pour le remplacer par Constructifs. Le summum de la lâcheté.

Je signale à ces syndicalistes qu’aujourd’hui, un prêtre a été tabassé dans son église. Il n’y a pas de syndicat à Rome, alors tant pis pour lui, n’est-ce pas. Cela explique votre silence. (Source)

J’ai une pensée pour Fatiha Agag-Boudjahlat à qui les syndicats SUD et CGT, gangrenés par les islamistes, ont reproché les propos tenus par ce professeur d’histoire et géographie ayant dénoncé, à juste raison, cinq élèves qui refusaient de faire une minute de silence par respect pour Samuel Paty décapité par un taré de l’islam enterré en héros en Tchétchénie sans que les autorités françaises ne s’insurgent. Le même hommage à Nadia RemadnaZineb Al Razoui, à toutes ces femmes de courage comme Sonia MabroukLeïla SlimaniJeannette BougrabLydia Guirous et je ne crains pas d’y inclure Nadine Morano de l’autre bord politique.

Riposte Laïque a été le gibier du CCIF. La chasse était ouverte contre notre site, ses articles, ses livres, ses auteurs, son fondateur Pierre Cassen. Nous étions les méchants, le moustique qu’il fallait écraser avec un marteau. Merci, Mesdames et Messieurs les juges d’avoir participé à la chasse. Le CCIF n’encombrera plus vos tribunaux, c’est une certitude, et peut-être qu’après avoir constaté que vous avez suivi aveuglement, au mieux, cette association islamiste, vous nous ferez des excuses. Mais là, il ne faut pas rêver.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*