Le 10 mai 1981, j’ai fait une lourde erreur : j’ai voté François Mitterrand

Le 10 mai ne fut pas un grand jour. Il y a 39 ans, le visage de Mitterrand apparaissait dans les lucarnes de la télévision française. J’étais ravi de son élection. En effet, ignorant tout de ce politicien, j’avais voté contre Giscard d’Estaing.

Giscard me sortait par les yeux, et pourtant, je n’étais pas malheureux sous son septennat. J’avais pu acheter une maison à crédit et à l’époque, l’inflation me permettait, chaque année, de voir s’abaisser les traites qui elles, étaient fixes alors que mon salaire était indexé sur l’inflation justement. Nous devons à Jacques Delors, sous Mitterrand, cette suppression de l’indexation qui causa des drames épouvantables pour tous ceux qui avaient opté pour des traites à taux variable dans le temps. (Faibles au début, lourdes à la fin)

Ce n’est pas que je gagnais bien ma vie, pas vraiment d’ailleurs, mais la vie, même aujourd’hui, me semblait plus facile en ce temps-là. Alors pourquoi ai-je mis mon bulletin de vote en faveur de François Mitterrand ?

Par ignorance, par bêtise, parce qu’à l’époque, je croyais en des idées mêlant la justice sociale avec la justice civile. J’avais des idées généreuses sur tout, je m’enflammais à la moindre atteinte à ce que je croyais être une injustice gouvernementale, patronale, sociale ! Le parfait petit con que je détesterais aujourd’hui.

J’avais seulement 29 ans. Une scolarité chaotique, une mise en apprentissage très jeune à 14 ans, une formation politique et historique quasi inexistante !  À la fois trop vieux pour être excusé, trop jeune pour avoir pu comprendre les réalités politiques. À cette époque, je prenais tout au premier degré. À décharge, il n’y avait pas internet, pas de réseaux sociaux, pas les moyens d’acheter des journaux de différents horizons politiques. Juste la radio-télévision d’État.

J’ignorais qui était François Mitterrand. Aucun journaliste n’avait fait de référence à son histoire, à ce qu’il était avant-guerre, sous l’Occupation, sous la IVe République, et sa volonté de détruire de Gaulle et la France en suivant. Giscard, à l’époque, avait interdit que la presse fasse des allusions à son passé. Quelle erreur, quelle idiotie néfaste faite, pour le coup, à l’ensemble des Français !

En 1981, je n’aurais jamais voté pour un homme qui avait été décoré de la francisque, qui avait fait serment de fidélité au régime de Vichy. Il avait été un collaborateur de Pétain, était un ami de René Bousquet, l’organisateur de la rafle du Vel-d’Hiv. Je n’aurais pas voté pour un collabo dont de Gaulle lui-même se méfiait. François Mitterrand était un Résistant de la dernière heure (novembre 1943) comme beaucoup de ces Français, d’ailleurs, qui applaudissaient Pétain par milliers à Paris, et qui 21 jours plus tard applaudissaient Charles de Gaulle par milliers. Il organisa lui-même son attentat bidon de l’Observatoire,  histoire de ne pas se faire oublier lorsqu’il fut dans le creux de la vague. Il fut un grand manipulateur !

Le fait qu’il ait appartenu, dans sa jeunesse, à l’Action française, ne m’aurait pas gêné, j’imagine. Il est vrai que ce mouvement m’était totalement inconnu à cette époque. Ouvrier, fils de travailleurs, mon horizon et ma culture politique étaient très faibles.

Oui, en effet, j’ai surtout voté contre Giscard d’Estaing ! Sa morgue, son langage, ses attitudes d’aristo me sortaient par les yeux. Mais ce qui était rédhibitoire, c’était les affaires qui lui collaient à la peau. Les mystérieux morts de son septennat non résolues.

Jean de Broglie : un homme politique français né à Paris le 21 juin 1921, assassiné le 24 décembre 1976. (Source)

Robert Boulin : ministre de Giscard, eut une mort brutale en 1979. (noyé dans une mare d’eau) (Source) Déclaré suicidé pour certains, pour d’autres ce fut un assassinat.

Joseph Fontanet : né le 9 février 1921 à Frontenex (Savoie) et mort le 2 février 1980, assassiné ! (Source)

Hormis sans doute les journalistes, quelques privilégiés et fins connaisseurs des méandres de la politique, les Français en savaient peu finalement. Moi, pas du tout. Je ne voyais que les magouilles, les supposés crimes et délits ! J’étais donc facilement manipulable ! Si on ajoute à cela les diamants de Bokassa en 1981 !  Depuis, je sais que Giscard a plus souvent été la victime, in fine, que l’initiateur !

Depuis, il y a eu d’autres mystères sous Mitterrand, à commencer par René Lucet, cadre de la Sécurité sociale, retrouvé mort le 4 mars 1982 à Marseille. Les deux balles ont été tirées au même endroit. Un « casse-tête » en termes logistiques pour un suicide. Lucet avait été suspendu de ses fonctions par la ministre de la Solidarité nationale, suite à l’élection de Mitterrand. François de Grossouvre, Pierre Bérégovoy, Jean-Edern Hallier qui vouait une haine tenace envers Mitterrand, son pire ennemi. Mort à Deauville le 12 janvier 1997 (sous Chirac). Victime de son vélo ? Pas de témoin. Son domicile et sa chambre d’hôtel ont été visités. Des documents concernant le gouvernement de Mitterrand ont disparu. (Source)

Il y en a eu sous Jacques Chirac avec Akim Rouichi et puis André Rigault qui lui, était un ingénieur chargé de la mise en fonctionnement des moteurs de sous-marins sur le contrat au cœur de l’attentat de Karachi. Les deux ont été retrouvés pendus. Le premier en 1995, l’autre en 1998.

Bref, les Français ignorent tout de ces dessous de tables politiciens. Nous votons comme les médias nous disent de faire. Débats et cinéma. Puis débats et théâtre,  jeux de mimes et d’ombres. Chacun sachant jusqu’où il peut aller.

Depuis, j’ai pris de la bouteille ! J’ai lu beaucoup, je me suis formé, j’ai grandi, appris, compris. J’ai fait du syndicalisme, vu que c’était souvent les mêmes marchés qu’en politique. J’ai appris que ces gens-là ne nous aiment pas ! Nous leurs servons de marchepieds.

Ce qui les gêne vraiment, ce sont les réseaux sociaux, les journaux en ligne, et que nous sommes de moins en moins dupes de leurs manipulations et de leurs discours ! La loi Avia est le symptôme puissant d’une mise au pas de ces moyens alternatifs d’information et de réinformation. Faire que des types comme moi en 1981 continuent de voter pour des gens comme eux, sans se poser trop de questions finalement !

Mais attention, j’ai aussi compris une chose essentielle, c’est qu’avec ces gens-là, l’abstention est leur meilleur allié ! Moins vous irez aux urnes, plus cela les arrange. Qu’importe pour eux d’être élus avec 10 ou 12 % des électeurs inscrits, ils diront qu’ils ont été élus à la majorité des votants avec les applaudissements de la foule présente et des médias. C’est vous, les abstentionnistes, qui êtes les dindons de la farce, c’est vous qui faites des Français les pigeons, comme je le fus avec François Mitterrand le 11 mai 1981, après son élection à la Présidence et plus tard l’abaissement de la France, l’immigration, le Grand Remplacement, ce qu’aucun Président par la suite n’a voulu stopper, y compris les Chirac et Sarkozy.

Gérard Brazon

109 Commentaires

  1. Je salue l’honnêteté de Gérard Brazon. Tout le climat de cette époque est bien exprimé. Mes parents, des cons d’ouvrier, ce sont bien fait berner aussi.
    Les journalputes se demandent pourquoi on vote Le Pen…allez savoir !

    • Je vous remercie Le Blob. Chez moi, dans mon HLM, nous n’étions pas malheureux. On était 5 cinq gars et les études c’étaient le cadet des soucis des parents. Il fallait juste attendre 14 ans pour aller au taf et ramener la paie à la fin du mois. On savait juste lire, écrire et compter. Alors la culture politique, l’Histoire, la connaissance, c’était plutôt Edit Piaf, De Gaulle, et la torgnole. Ce n’était pas Gavroche et Cosette bien sûr, mais pas loin. Heureusement, j’étais curieux et j’aimais lire… Cela m’a sauvé !
      J’essaye toujours de rester intellectuellement honnête ! Encore merci.

      • Sous un autre article je disais que j’avais été parmi les premiers locataires de la cité Beisson, à Aix en Provence et que nous étions contents d’y vivre. Moi j’ai souvent dit ici que, si j’avais été en âge pendant la guerre, ado, le premier qui serait venu me chercher, je partais avec, des miliciens ou résistants, j’étais si stupide, que je me serais retrouvé avec n’importe lesquels, pour Mitterrand, pareil, j’en tenais une couche, j’ai rien vu de tout ça. Vichy , les francisques, je n’y connaissais strictement rien. J’ai fait un peu de chemin, mais là où nous en arrivons aujourd’hui, je suis désemparé.

        • C’est notre expérience, notre travail de réflexion et parce que nous avons un cerveau que nous avons compris. Un jour un syndicaliste l’à dit qu’il auRait été résistant des le départ. Je lui demandé s’il savait ce que cela voulait dire de laisser sa famille, de partir dans le maquis, d’être peut-être trahi, d’être torturé, déporté ou fusillé,d’être manipulé par les cocos, etcc. Je lui ai dit qu’honnêtement, je ne savais pas. Est-ce que la peur aurait été plus forte que le courage ou l’inconscience. Surtout avec une famille, et des enfants. Les donneurs de leçons après coup me font bien marrer. Les vrais résistants n’etaient pas si nombreux en 1940, 41, 42. À la fin de 1943 certains se découvrir résistants de la dernière heure comme Mitterand.

    • Le Blob, nos parents, et une bonne partie d’entre nous, n’avaient pas internet pour s’informer. Internet a fait une énorme différence!

  2. Eh ben moi, le 10 mai 81, j’avais 14 piges et j’écoutais la radio, j’me souviens plus de quelle station. On n’avait pas la tévé, j’en rend du reste grâce à mon vieux qui voulait pas de cette merde à la maison.

    On avait déjà des gros emmerdes à l’école avec les JIDLDQSUVCPNP, les CPF quoi.

    Mon vieux était en train de bricoler je sais plus quoi à l’atos et je lui ai dit que miterrand venait d’être élu.

    Sa réponse a été :
    – Fils, dis-toi bien qu’à partir d’aujourd’hui, la France, le plus beau pays du monde est foutue !

    40 piges après ce déplorable fait mais également 40 piges après la mort de mon vieux survenue quelques mois après, faut bien reconnaître qu’il avait vu juste…

    • Mon père qui avait fait la guerre et s’était embarqué dans la résistance, avait coutume de dire : « avec les socialistes, on a toujours eu les impôts et la guerre. » … c’était pas faux!

  3. Mitterrand se foutait royalement de la gauche comme de la droite . Il était seulement mitterrandiste , jaloux à crever de la stature de De Gaulle , voulant à tout prix occuper son fauteuil , son bureau , sa fonction .
    Pour le reste , qu’il ait une Assemblée et un Premier Ministre de gauche ou de droite lui importait peu .
    Il me répugnait , instinctivement .
    Le 10 mai 1981 au soir , j’étais catastrophé , et je vous ai probablement maudit . Sans rancune 🙂

  4. Les anciens « voteurs » de Mitterrand et du PS n’ont pas le droit de parler d’ ACTION FRANCAISE , cette FRANCE française ne les concerne pas et n’ont qu’à parler de la « fronce » de BHL qu’ils aiment et défendent et elle n’est pas la Nôtre dans le camp national Gaulois … ILS DOIVENT PARLER moins encore de ce les abstentionnistes Gaulois NE VOTENT PAS .Quand à la propagande du Vel Dhiv et autres machins et sorcelleries cosmopolites on en est gavé jusqu’ à la tronche à la TV de BHL , inutile d’en rajouter !

    • Chaque commentaire de vous est une « leçon » comme le font ceux qui nous gouvernent aujourd’hui. Vous êtes de la même race d’hypocrite qui jure avoir eu toujours raison, n’avoir jamais commis d’erreur, bien propre sur vous, etc. Vous me faite bien marrer monsieur « je sais tout » depuis le début.
      J’ai des amis à « Action Française » qui pour beaucoup, ont suivi un itinéraire chaotique pour finalement y être. D’autres sont Identitaires, d’autres sont au RN, à Siel, à DLF, etc. Tous ont suivi des chemins personnels, fait de découvertes, de rencontres qui les ont emmenés là où ils sont. Eux sont honnêtes et disent leur cheminement parfois difficile. Mais vous, à vous entendre, vous seriez né avec un livre de Charles Mauras dans la main, mais lui, n’avait pas votre mépris et votre prétention ridicule.
      Parce que vous ne le savez pas encore, vous êtes tellement risible et pitoyable. Dans ma vie syndicale et politique, j’en ai pris souvent plein la gueule de la part de gens comme vous qui tapissent les murs de leur science infuse, et se chient dessus lorsqu’il faut aller au charbon, pousser les chariots, et user ses godasses. Je vous connais bien ! Je sais ce que vous valait! Vous ne serez pas le premier à changer votre fusil d’épaule. Moi, j’ai tout appris sur le terrain, j’ai prouvé par mes actions qui je suis. Et vous, à part vomir dans les commentaires! Je ne vous salue pas.

      • et bien moi, je vous salue bien bas monsieur Brazon
        je pense d’ailleurs que le sieur de trivagnac est issu des « quartiers » et je m’étonne qu’il n’ait pas employé le mot juif cette fois ci

        • Mon patriotisme s est dissous et un patriotisme a 10 sous c est pas cher….Gauthier

      • @Lucie , Patphil et consorts : les avis des nervis Cosmopollites et de leurs larbins sur mes position nationalistes françaises et mes humeurs Celtiques Aryennes me laissent froid … L’avantage que les nationalistes ont sur vous , c’est que notre Projet politique et idéologique est clair depuis toujours et il croît et que nos actes et nos paroles sont fidèles à nos Convictions et à la Terre de nos Ancêtres . Et Vous ? Vous êtes dans les caniveaux du Mensonge et vous macérez dans vos haines et dans vos impostures ou dans vos lâchetés . Il viendra bien un jour où la France vous vomira et vous expulsera de ses entrailles ..

  5. Pas moi, mais j’ai voté Sarkozy, qui nous a donné Hollande et Macron ! Mea culpa ! Je ne crois plus en cette fausse démocratie !

  6. Il me semble bien, même très bien…,,! Que l affaire René Lucet a étée en 1981..il était même ..Directeur de la CPCAM des bouches du Rhône depuis 1979…Gauthier Michel

    • Lucet se serait suicidé de deux balles dans la tête me semble-t-il ou ma mémoire défaille? le septennat de la crapule mitterrandienne commençait bien … d’autres allaient suivre.

  7. En 1981 j’ai voté Giscard-D’Estaing, pas de gaité de coeur puisque nous l’appelions « le Connétable du déclin », mais parce que j’avais lu les 110 propositions de cette ordure de Mitterrand : dont l’abolition de la peine de mort, et la porte grande ouverte à l’immigration! et aussi pour remercier Giscard de l’opération des légionnaires sur Kolwezi qui a permis de sauver d’une mort atroce, les européens sur le point d’être massacrés. Cela m’avait paru largement suffisant par rapport au « programme commun de la gauche »! Et puis en 1980 Giscard voulait revenir sur le regroupement familial, hélas torpillé par le conseil d’état déjà! et renvoyer 500.000 immigrés à raison de 100.000 par an. En 1981 avec Mitterrand, un grand bon en avant vers l’abîme. Sans moi!

  8. J’ai toujours voté qu un seul parti le Front National et si tout le monde aurait écouté le très grand Monsieur Jean Marie Le Pen au lieu de se laisser manipuler on en serait pas là

    • @ Sgueg: moi idem seulement en 81 je ne pouvais pas encore voter , trop jeune .
      Mes parents votaient à droite .
      Votez Mitterrand ? Mais il a bouzille la France !
      C’était après les Trente Glorieuses, les trente Piteuses !

      • Oui Natou, je sais tout ça, nous nous sommes parlés il y a un petit moment déjà. Heureux de vous retrouver. Vos parents votaient à droite. À l’époque le FN se faisait connaître et hélas n’a jamais percé. Bien à vous compatriote et vive GI

    • En 1981 le FN n’existait pas, c’était un groupuscule. C’est Mitterand le machiavel qui poussa le FN, qui à l’époque, était interdit d’antennes. Puis il le diabolisa pour casser le RPR, commis un casse médiatique à Carpentras, etc. C’est Chirac qui refusa une alliance avec le FN…

      • Non, désolé, moi qui étais COLLEGIEN, EN CLASSE DE 4ème, je connaissais Jean-Marie Le Pen et le Front National, alors vous allez arrêter de dire DES CONNERIES, maintenant ! Vos excuses à la noix, ça commence à bien faire. Et dire que nous sommes tous dans la merde à cause de CONNARDS comme vous, sales gauchistes de merde !

        • Zaroff, calmez vous, inule d insulter, JMLP était bien là avant oui. Il a monté son parti qui est le mien en 1972 auquel j ai toujours adhéré. C etait un groupuscule oui mais il existait bien, GB vous savez n y est pour rien il a été chez les LR trop longtemps voilà tout

  9. Moi le 10 mai 81, j’étais dans la brousse en Centrafrique avec les Pygmés et ma section de Paras, et quand nous sommes arrivés à Bangui le lendemain, la population nous jetaient des pierres en nous criant  » maintenant c’est Mitterrand , rentrez chez vous sales Français ». Le règne de Tonton commençait bien. C’était le bon temps.

  10. Pour ma part je date le début de l’éradication de la francité du pays au 10 mai 1981, même si on peut remonter à ses fondations de 1792 très exactement. Il fallait être vraiment le dernier des tocards pour s’imaginer que mittemerde et les cocos feraient mieux que VGE et les deux chocs pétroliers qu’il s’est pris dans le museau. On a vu la suite avec sa fameuse réplique « les immigrés sont chez eux en France », le ton était donné, mais bon ça n’a pas suffit à dessiller les yeux des lobotomisés par le marxisme …

  11. Souvenirs terribles !
    En 1981, je sortais juste de l’école d’application ENSAE (après l’X) à 24 ans.. lorsque le mythe errant a été élu, j’avais dit dans ma promo, c’est parti pour 40 ans de galères pour la fRance… je crains bien d’avoir été optimiste. ..

    On peut certes reprocher des choses à VGE, mais au moins, c’était un Chef d’État qui a laissé la France dans un état à peu près correct lorsqu’il est parti.
    Depuis, quelque soit le régime, c’est la dégringolade en continu…nous serons bientôt un pays du 1/4monde africain. Les pires ayant encore été chie et raque et sarkome de kaposy, les traîtres que la fRance à mis au pouvoir… JOLI RÉSULTAT ! BRAVO.

  12. Je suis tombée en bas de ma chaise.
    Mon Dieu! mais quelle terrible nouvelle! Ça m’a frappée en plein front!
    Riposte Laïque devrait faire de mises en garde.

  13. Voir des électeurs de Macron furieux d’avoir voté pour le banquier psychopathe m’amuse… tout le monde peut se tromper, persévérer est diabolique. Alors que je déteste la blondasse du Reniement National, j’ai voté pour elle! malgré son débat foireux. Macron n’y a pas été si brillant non plus, sa campagne hystérique aurait dû en alarmer plus d’un. Que faire face au rouleau compresseur de la propagande médiatique? Dommage qu’une somme majoritaire d’erreurs constantes nous ait mené où nous en sommes. Au moins Mr Brazon, emporté par son besoin d’IVG (Interruption Volontaire de Giscardesse), s’est dit « mais un peu tard qu’on ne l’y prendrait plus ». Il aura fait preuve ici d’une sincérité dont je le remercie. Puisse-t-il être un exemple pour les électeurs trompés.

    • Pas faux, il est étonnant que Macron avait toutes les réponses avant même que les questions ne soient posées. Il est possible qu’il ait eu l’oreille abîmée par son oreillette (voir les images, c’est évident)

  14. Moi aussi, j’avoue humblement avoir fait la même connerie à l’époque. Lorsque peu de temps après ce jour funeste, des mesures de régularisation massives de sans papiers furent prises, j’ai compris que j’avais fait une lourde erreur et que le pays n’était pas au bout de ses peines

  15. Que dire après ce très bon et sincère article. Oui j’ai voté mitterand sous mes 21 ans giscard c’était les diamants… Mais mon pote c’était René dumont pas de regret. Grace a lui je suis fonctionnaire oui mais. L’eau a coulé … Mitterand c’est un grand Machiavel très cultivé très malin en fait il était de droite pour lui les cocos c’était des  » barges » mais on avait le grand Charles alors. MIMI. Il s’ est déguisé en  » gaulliste ». Après j’ al compris qu’il a laissé les médias être gangrène par les gauchistes trop vieux et largué. Puis chirac. Supermenteur puis Sarkozy le roquet… Puis strass kahn par don…. Intervient  » la savonnette » de New York et patatra. Le clown mouille’ ‘. Le président mobylette et maintenant on a son’ ‘poulain’ ‘le pervers

  16. Mon papa m’avait mise en garde contre tous les mitterrand qu’il qualifiait de « salopards », un des deux gros mots qu’il utilisait rarement, c’est dire la colère qui l’habitait quand il parlait des socialistes et des communistes ! Il votait à droite, donc. Et moi aussi quand je fus en âge d’exercer mes devoirs civiques.
    Quand JMLP est apparu sur la scène politique, il a voté pour lui. Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre et voter MLP, donc pour le FN/RN.
    Voilà.

  17. En 81, et je l’écris souvent, j’ai voté Mitterrand, j’avais dans la trentaine, j’étais pas tout à fait fini, je croyais que la droite était des capitalistes dangereux, que les socialistes faisaient du social, j’ai atterri bien longtemps après, quand on a commencé avec « touche pas à mon pote » qu’on s’est un peu moqué de moi qui ne connaissait pas la « gauche caviar ». On se souvient le mal qu’a eu C Lanzmann pour faire jouer Shoah, je n’étais pas très instruit de Vichy, on se gardait bien d’en parler trop. En fait, pas riche, pas des masses d’argent mais du travail, c’était une époque où l’on était heureux, mais on ne s’en rendait pas compte. Qu’est ce qu’on prend dans la poire depuis 3 ans !

    • Vous me dites exactement ce que j’ai vécu. Les Français ne savaient rien, n’avaient pas le niveau d’infos. La droite RPR, UDF était aussi pourries que la gauche PS et PC. Comment pouvions-nous avoir une juste idée de ce qui se passait dans cet univers sans internet et n’étant que francophone. Merci encore.

  18. Vous ne serez jamais coupable d’avoir préféré Charybde à Scylla.

    Même pas de ne pas avoir cru le bon dieu qui vous disait que depuis Darius, il n’y en avait pas un pour racheter l’autre.

    Puisque tous s’appellent soit Charybde soit Scylla.

    Notre erreur est ailleurs : de ne pas avoir compris que la seule et meilleure garantie de la Justice de nos gouvernants, c’est qu’ils croient en Dieu.

    On ne devrez pas élire quelqu’un qui n’a pas la crainte de Dieu

    Car celui là fera toujours attention à notre avis pour les fautes commises qui nous auront été révélées. Et pour celles, (nombreuses) qu’il nous aura cachées, il sait qu’il devra en répondre devant Dieu à Qui il ne pourra pas mentir .
    Le meilleur maire de votre village, c’est votre curé.

  19. Gérard, comme tu l’as très bien écrit, en 1981, tu ne savais rien, comme ne savaient rien des millions de Français !! internet n’existait pas sous sa forme actuelle !!!

    Leur loi de la croqueuse ne pourra pas empêcher les sites hébergés ailleurs qu’en France de continuer à ré-informer les gens !!!

    Ca, ça les fait vraiment chier et c’est tant mieux !!!

    Et s’il le faut, un bon VPN fera que la censure n’arrêtera pas la ré-information…

  20. Gérard, peu importe d’où nous venons, ce qui me semble important, est où nous sommes aujourd’hui, et surtout, où nous voulons aller !!

    Etre conscient, maintenant, c’est être une épine dans le fion mondialiste, et ça, pour ces derniers, les mondialistes, un individu conscient est bien plus dangereux qu’une meute de moutons, du moins tant que les moutons ne sont pas dirigés par cet individu…

    Et, tôt ou tard, il va se produire un fait, non contrôlé, qui va faire éclater la vérité, vérité qui commence à bien remonter soit dit en passant !!!

    C’est bien pour ça que l’effondrement économique est voulu, prélude à la guerre, elle aussi voulue, et qui est le but réel in fine…

    Merci à toi pour tous tes articles, tous intéressants et toujours pertinents… :-)))

  21. et combien , après avoir voté mitterrand en 81 ont revoté en 88 en se bouchant le nez pour ne pas avoir chirac,, qu’ils ont eu ensuite!
    macron sera t-il le deuxième président de la Vè à se faire réélire ?

    • Vous voulez dire le troisième ! mitterrand a fait deux mandats, mais chirac aussi.
      Et pour ce qui est de l’autre con, le macron, il n’est pas encore impossible qu’il se fasse ré-élire. En tout cas, si la mauvaise gestion de la crise sanitaire n’avait pas arraché les français à leur torpeur en touchant tout le monde, entraînant – enfin !!! – un début de prise de conscience, il serait repassé, c’est sûr et certain.

  22. une chose est certaine droite ou gauche meme valeur RIEN le 10 mai 1981 j’ai perdu un ami,il avait vote mitterand,je ne lui ai pas pardonne,idiot que je suis ,car je me suis apercu depuis qu’ apres De Gaulle ils etaient tous aussi pourris,,beaucoup font la meme erreur on ne vote plus pour un gus mais contre un autre ou une autre pour notre plus grand malheur,ainsi nos gugus présidents sont elus avec 25 a 30 pour cent de electeurs,ce qui nous donne toute la merde d’aujourdhui ,votre honnetete c’est de l’avouer

    • Tout à fait. On se fait bananer du fait de ces grands intellectuels qui donnent des leçons à commencer par les « je sais tout » qui se répandent dans certains commentaires. L’abstention de ces intelligents sert les nuisibles qui nous gouvernent.

  23. En 1981, il y avait un danger que personne ne pouvait ignorer même vous, Monsieur BRAZON, il y avait le programme commun avec les communistes ! mon paternel me disait toujours : « De Gaule amènera les communistes au pouvoir » Ce n’est pas D.G. qui l’a fait mais le RPR de Chirac, donc les partisans du régime gaulliste, qui ont hissé la gauche au pouvoir pour contrer Giscard D’Estaing. Ne vous cherchez d’excuses avec le passé trouble de François MITTERRAND, vous avez tout simplement hurlé avec les loups sans réfléchir comme beaucoup d’ailleurs.

    • Mr Brazon , en 81 j’avais 27 ans et je ne connaissais rien de Mr Mitterand et de son passé . Juste un espoir …. j’ai vite déchanté .il est passé grâce à l’union de la gauche ,pour moi une seule solution pour en sortir :Union des droites

    • Je vous conseille de lire l’article autrement qu’en diagonal. Ce serait déjà pas si mal pour commencer. Je ne cherche aucune excuse, j’énumère des réalités, des faits. Il est vrai que je n’avais pas le science infuse, ni votre grande connaissance et intelligence à cette époque. 😆

      • Gérard, vous avez bien du mérite d’écrire un tel article, avec tous ces petits malins qui avaient tout compris, eux! Des petits Robespierre en herbe, ça fait peur. Combien de gens guillotinés parce qu’ils avaient été seulement soupçonnés de ne pas avoir pensé exactement comme il fallait!

    • Dès 1978, le programme commun était « forclos ». De toute façon, entre des pro-US inconditionnels et des larbins de Moscou, l’alliance ne pouvait pas durer.

    • Merci surtout à Giscard et au fourbe Chirac qui ont fait le lit de Mitterrand. N’oublions pas en passant que nous leur devons en plus la paternité du pire des fléaux, l’immigration-invasion, qui conduit à la destruction de la France.

  24. Il faut être débile pour voter à gauche et taré pour voter Mitterrand.
    Moi, j’étais encore collégien le 10 mai 81, je ne pouvais pas voter, mais si j’avais été en âge de le faire j’aurais (déjà) voté Le Pen.

  25. Tout à fait, tous pourris mais le mitterrant est celui qui à accéléré la destruction de notre pays, j’étais trop jeune pour voter à cette époque mais j’avais bien vu que ce cafard allait porter un coup de grâce à la France. Je vois encore la face haineuse d’un badinter, d’un joxe, ou d’une guigou et le moroy qui a pillé tout les grands crus de Matignon! Je vous accorde que sous le giscard çà n’a pas volé bien haut avec le barre et ses plans économiques pendant qu’il s’en mettait plein les poches. Tous des escrocs et des crapules!

  26. Ras le bol de rabâcher tous les ans sur ce sinistre 10 mai 1981 (Ha, elle a été belle la « Lumière » !)

  27. Moi aussi j’ai voté Mitterrand en 81 car je croyais que la gauche c’était le progrès social mais j’ai très vite réalisé mon erreur et ça a été la dernière fois que j’ai voté à gauche…

  28. Désolé mais ce n’est pas une erreur, c’est une trahison. Vous faîtes partie de la cohorte des idiots qui ont voté pour la destruction de ce qui restait de la France, déjà bien abimée par un VGE félon.
    On prendra quand même acte de votre remord.

    • Caiusbonus, une erreur n’est pas une trahison. Trahir c’est tromper en pleine conscience et non pas SE tromper. Les gens qui se sont trompés sont légion et ils sont encore très nombreux à être tout simplement naïfs. Et ce n’est certainement pas avec des justiciers du net qu’on va redresser notre pays. Il faut informer et convaincre, la hargne vengeresse ne nous mènera à rien.

  29. moi je n’ai pas voté pour cette ordure car j’avais lu , j’avais écouté nos « vieux » ,.je me souviendrais toujours de ce reportage à la TV lors des événements de 68 , ,il se voyait déjà au pouvoir avec une arrogance ,…. et mon père s’est écrié surtout pas cette pourriture !!!!! il connaissait le pédigré de cette ordure, mais en plus nous l’avons eu pendant 14 ans et j’étais ravie lorsque j’ai vu que le drapeau français ne restait pas sur son cercueil , un signe !!!!!! pour moi le 10 mai fût un jour de deuil !!!!!! les gauchos dans la salle des profs ont sabré le champagne …..je suis sortie .je me souviens très bien encore de ce jour funeste

    • Annie, vous aviez tout compris, comme moi mais ce jour-là, bien peu se sont rendus compte que nous nous enfoncions pour longtemps dans la nuit plutôt que dans la lumière. Et la nuit se fait plus noire d’année en année…

    • Si la France est entrée dans une dynamique de déclin, ça ne peut pas être du fait de Mitterrand à moins de lui attribuer des pouvoirs surnaturels, pas plus que de Giscard ou de Chirac.

  30. Non, non, je vais défendre Le Myhe Errant : il a détruit définitivement le parti socialiste. Ce n’est pas rien !
    Plus sérieusement, c’est là que l’on s’est apperçu que l’espoir était mort et que la haute finance dirigeait le monde, irrémédiablement.

    • « il a détruit définitivement le parti socialiste » Surtout contribué à détruire le parti « communiste » qui de toute façon serait entré dans une phase de déclin.
      « la haute finance dirigeait le monde » On ne saurait mieux dire ! Que Mitterrand ou Giscard soit élu n’avait aucune importance, ce que j’avais déjà compris, en toute modestie.

    • Il n’a pas détruit le parti socialiste mais le parti communiste. Après lui, les socialistes ont encore sévi : Jospin, Hollande… Macron.

  31. Il n’y a rien à faire, le Français est comme ça : toujours attaché à la gauche à laquelle il associe automatiquement la « justice sociale » – c’est chez lui un réflexe quasi génétique. Aucune intelligence politique…

  32. Âgée de 21 ans au moment des faits, je n’ai pas commis la même erreur. (Je me souviens qu’à 20 heures précises, au moment de la proclamation des résultats, la pendule du salon s’est arrêtée net…et ne s’est plus jamais remise EN MARCHE. Un signe ?)
    Faute avouée est à moitié pardonnée, M. Brazon.
    Du moment que vous n’avez pas récidivé avec hollande et macron…

  33. Vous commettez une nouvelle erreur en étant pro-avortement pour tous comme les parfaits progressistes ou marxistes non assumés
    Etes-vous toujours membre du SIEL ?

  34. J’ai commis aussi la même erreur, la plus grande de mon existence. Je voulais faire obstacle à Giscard empêtré dans l’affaire des diamants de Bokassa. Etant dans la Marine Nationale je ne connaissais pas grand chose à la politique, et était toujours loin de la France. Je n’avais pas entendu sa phrase appelant aux immigrés de toute la planète à venir en France où ils seraient reçus à bras ouverts. Et c’est en déambulant dans les rues de Toulon, cerné par les arabes qui m’empêchaient d’avancer, que j’ai compris mon erreur. Mais trop tard, le mal était fait. Je me dis que beaucoup de jeunes ne comprennent non plus rien à la politique et se contentent de suivre bêtement les médias pour se faire une opinion.

  35. Dans ma jeunesse, j’ai eu la chance de lire : J’ai choisi la liberté, de Victor Kravchenko et j’ai bien compris le pouvoir de nuisance des communistes, en 81, j’avais 30 ans et j’ai été très déçu que les socialistes et leurs copains communistes arrivent au pouvoir, portés par des électeurs incultes, depuis, même si ce n’est pas l’idéal pour certains, j’ai toujours voté Front National quand il était présent, sinon, toujours contre la gauche.

  36. je n’ai pas commis d’erreur…quel choix avions nous au second tour ?
    oui j’aurais pu m’abstenir…trop jeune.
    Jeune pourtant, je lisais sur son visage et j’analysais son phrasé comme dans un livre ouvert. Quelle tristesse de voter pour un type de cette nature.
    j’entendais autour de moi l’espoir qu’il semblait représenter, les rires, la fête…tout va changer…enfin.
    Rocard avec son volapuk bien récité, le strauss kahn ministre de l’industrie qui souhaitait garder les entreprises dangereuses pour la santé et l’environnement au cœur des villes.
    ben oui sinon on ne ferait pas assez attention à la sécurité… déjà très « compétent »
    Sommes nous encore au fond du trou ? Pas si sûr.

  37. vous êtes capables d’admettre cela, c’est bien. Mais la masse des autres continueront de voter des merdes comme macron, pour ne pas devoir se faire ce genre d’aveux.

  38. Bonjour
    Merci Mr Brazon. Oui, moi aussi, la même erreur; et je me souviens que mon pére, alors que j’étais « joyeux » de l’élection de cette ordure de la vieille « mite » m’a dit; » Vous allez voir ce qu’il va vous faire le « mitran », vous allez voir, vous allez deguster! » Il était ouvrier, mais une grande culture politique. Et maintenant, je vote patriote. On est souvent trop con quand on a vingt ans…

  39. M.Brazon c’est tout à votre honneur de dire l’erreur d’avoir voté pour La Mitte,moi en 81 j’avais 37 ans et jamais je n’aurais voté pour un homme de gauche socialiste,toujours à droite,et pourtant je regrette maintenant les votes de chirac et Sarko,car je suis devenu RN,depuis 8 ans,j’espére que ceux qui ont voter pour Macron vont bien réfléchir en 2022 pour ne pas faire la méme erreur que vous,M.Brazon j’aime vous lire,bien à vous.

  40. Étant anti socialope de nature je n’ai jamais voté pour les gauchiasses .je suis surpris que vous vous soyez laisser prendre mais enfin faute avouée est a moitié pardonnée je vous pardonne car vous au moins vous retenez les leçons.

  41. Vous oubliez de préciser que sa morue (Danielle) était communiste pur sucre…..ce qui aurait du mettre la puce à l’oreille !…et comme très souvent, c’est leur grognasse qui dirigent sous cape, il y a qu’a voir la vioque du psychopathe gérontophile actuel !

  42. La France ne s’est jamais aussi bien portée que sous le grand Charles qu’il incarnait le pays malgré quelques erreurs …avec Pompidou le lettré qui adorait son pays et Giscard le pragmatique mal aimé mais qui dirigeait parfaitement le pays et s’était battu pour lui en 45 volontaire dans les forces françaises combattantes ….tout ce que vous sembliez ignorer en
    81 était parfaitement connu des électeurs mais c’est le mytheux qui a été élu par la trahison de chirackam le rouge qui croyait bien reprendre le pouvoir rapidement et voilà le résultat aujourd’hui ….point barre …un peuple a les dirigeants qu’il mérite ..triste fin pour ce qui fût une grande Nation …et surtout M A C …..les initiés se retrouveront dans cette grande maxime de tous ceux qui ont aimé la France éternelle.

  43. Voter Mitterrand c’était entrer dans un engrenage funeste ;et encore, en 1981 on ne pouvait pas anticiper sur la catastrophe à venir.
    Ses successeurs ont Été calamiteux.

  44. Giscard avait en effet interdit qu’il soit fait allusion au passé vichyste de Mitterrand.
    En 1965, De Gaulle eût la même attitude ;afin de ne pas ternir la fonction présidentielle au cas où il y accéderait.
    En 1981, VGE eût droit aux diamants de Bokassa et à l’affaire Papon… aussi stupides l’une que l’autre.

  45. Je n’ai pas vote pour lui mon pere ne en 1898 journalixte m’avait recommande de ne pzs votrr pour CE POURRI AYANT FAIT LA GUERRE D’ALGERIE IL ETAIT MINISTRE A L’EPOQUE AVEC CE CON DE GUY MOLLET DES ORDURES DE SOCIALOS comme maintenant

  46. Vous n’êtes pas le seul M. Brazon à avoir commis cette erreur, je fais aussi partie des centaines de milliers de crétins qui ont cru bien faire en 1981 en votant pour Mitterand et qui l’ont vite amèrement regretté. A l’époque effectivement on n’avait pas toutes les informations que l’on a maintenant on était manipulé par des média qui nous disaient que la droite était depuis trop longtemps au pouvoir, qu’il fallait une alternance etc etc… Bref on ne refait pas le passé mais on apprend de ses erreurs, pour autant je ne me culpabilise pas de cette erreur car elle m’a permis de retrouver de la lucidité

    • J’ai fait exactement la même erreur, mais en 1981, j’avais 19 ans. C’est la dernière fois que j’ai voté à gauche. C’était la première fois que je votais d’ailleurs. Et moi aussi j’ai mûri et beaucoup lu. A 18 ans, si t’es pas de gauche, t’as pas de cœur, à 40 ans si t’es toujours de gauche, t’as pas de tête.

  47. La trahison n’a pas commencé avec Mitterrand, elle a commencé en 1789.
    Pourquoi cette folie en 1789? Parce qu’auparavant l’église catholique était pourrie et elle avait corrompu des millions de Français. Alors les révolutionnaires se sont dits:
    «Des pourris dirigent le pays, la mafia catholique et les royalistes et nous, les Réveillés,
    les Éclairés, les instruits, on doit se soumettre à leur volonté, les suivre comme des petits chiens. Stop! ça a assez duré, on prend le pouvoir, on renverse la table» Et une autre engeance prit le contrôle de la France et le pouvoir et elle soumit le peuple à son diktat.

  48. 2 Et eux, les années suivantes, ont commis un nombre incalculable de fautes et parmi elles, aller coloniser le Maghreb, l’Afrique de l’ouest et l’Indochine. Bref partout où les Anglais n’y étaient pas.
    De 1789 à 1962, les Français athées socialistes et communistes ont semé la discorde en France, la division, les injustices, des guerres à l’étranger (ex. Napoléon), des guerres dans les colonies, ont provoqué des guerres intérieures (1871, 14-18, 39-40).
    Ils ont semé la haine en France même et chez les autres, dans des pays lointains.
    Bref, ils ont foutu la merde un peu partout.

  49. 3 Tout ça, un jour ou l’autre, les Français (vous et moi) devions le récolter.
    Car tout ce qu’un Homme sème, il le récoltera.
    Depuis 40, la campagne de France, puis l’occupation Allemande, on prend plein la gueule.
    D’accord, entre 45 et 70, ça allait pas trop mal, mais la vague, le tsunami s’en venait.
    Dites-moi? Quel Homme peut arrêter un tsunami?
    Même s’ils se mettent 10 millions face à lui, ils le subiront pareil.

  50. 4 Et ne pas oublier, en l’an 1170, il y eut les Vaudois, des Français qui voulaient vivre leur religion en paix.
    Puis, en l’an 1200, il y eut les Cathares, des Français qui voulaient vivre leur religion en paix.
    Puis, en 1517, il y eut le début du protestantisme. Puis en 1540, Calvin voulait enseigner le protestantisme en France.
    Encore et encore des Français qui voulaient vivre leur religion en paix, mais les cathos pourris et criminels se sont toujours mis en travers de leur route. Ils disaient: seuls nous détenons la Vérité. En vérité, ils ne voulaient pas perdre leur pouvoir.
    Conséquence, jamais le christianisme ne put s’installer en France (pas plus en Europe), résultat, les Français étourdis se tapent l’islam.

  51. hé oui ! souvenirs des naïfs (pour rester poli), que nous avons été de voter mitterrand. Faut dire qu’à l’époque on se croyait informé en lisant le Canard Enchainé. La déception a été à la hauteur de la clameur de joie qui s’est emparée de toute la France, ce soir là.
    Quand on pense qu’à l’époque de Giscard, avec l’échelle mobile, le salaire augmentait jusqu’à 12 % par an ! … Et cet enfoiré de bérégovoy s’est assez vanté d’avoir « cassé » l’échelle mobile …

  52. À partir de 1789, le peuple de France (pas tous, mais beaucoup) a cru que les bons Français, les gentils Français, les vrais Français, étaient les Patriotes Révolutionnaires,
    les Républicains Athées, les Bleus portant fièrement la cocarde ou l’écharpe tricolore.
    Plus tard, les Patriotes Républicains Athées choisirent le socialisme et plus tard, un petit nombre choisit le communisme, eux se disaient encore plus Patriotes que les socialistes.
    Plus tard, les Patriotes Républicains Athées socialistes se divisèrent pour former des nouveaux partis politiques. Tous unis, ça faisait désordre 😉 Non, c’était ennuyant: pas de débat, de parlotte, de gesticulation.

  53. 2 Arrive juin 40, les Allemands battent la grande armée patriote républicaine athée socialiste et ensuite le peuple se tape l’occupation allemande et goûte un peu au nazisme.
    Entre-temps, tous les Grands Patriotes Républicains Athées Socialistes avaient fui, avaient décampé. Alors un vieux Patriote se dévoua, Pétain
    et il prit comme bras droit le Patriote Laval.
    Puis, arrive la libération et un bon nombre de Patriotes qui avaient disparu, réapparaissent (Blum, etc.)
    Puis, les grands Patriotes Vincent Auriol, Jean Monnet, René Coty, Guy Mollet, etc. dirigent la France.
    Le bon peuple pouvait de nouveau dormir tranquille.

  54. 3 Mais depuis 1945, ça va mal en Indochine, que font nos grands Patriotes? Ils envoient du renfort.
    Puis en 54, arrive la Toussaint rouge. Comment nos grands Patriotes vont gérer le terrible massacre?
    Puis en 57, arrive la bataille d’Alger. Comment nos grands Patriotes politiciens et militaires vont gérer la guerre?
    Puis en 58, les grands Patriotes Socialistes jettent l’éponge, sont incapables de rétablir l’ordre en Algérie et appellent à l’aide le Grand Patriote Charles de Gaulle.

  55. 4 Tout ça pour vous dire que depuis 1789, le peuple Français a cru en leurs Chefs politiques et militaires, il pensait être en bonne main, il croyait que leurs Chefs étaient des Patriotes.
    C’est seulement durant l’occupation allemande qu’on vit parmi le peuple des Français et des Françaises déchanter, leurs yeux s’ouvrirent.
    Puis les colons Français d’Algérie, eux aussi, ont totalement déchanté en 1962.

  56. 5 Puis Pompidou, Giscard, Pleven, etc. Là encore, une poignée de Français déchanta.
    Puis, après le passage de Mitterrand, encore plus de Français déchantèrent.
    Les yeux s’ouvrirent, mais trop tard, le mal était fait et le tsunami commençait à faire ses dégâts en France et frappait tous les Français de souche ou presque.
    On croyait être en bonne main, on croyait être dirigé par des Patriotes.

  57. Hélas , comme l’a fait Gérard Brazon , de nombreux français votent sans avoir aucune idée de la valeur du candidat qu’ils choisissent . Quand donc ces compatriotes deviendront-ils un peu plus matures en s’informant et en réfléchissant ; et que dire des abstentionnistes ? Il est vrai , par ailleurs , que le système est conçu pour fonctionner en circuit bloqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*