L’avenir des patriotes ne passe pas par madame Le Pen, hélas.

marine-le-pen-sur-europe.jpg

Je n’ai plus aucune confiance en madame Le Pen qui est incapable de tenir une ligne politique cohérente. Elle aura lâché trop de lest, viré trop de patriotes, accepté d’avaler trop de couleuvres pour tenter de s’élever vers ce qu’elle pense être l’honorabilité de partis dit républicains.

Elle pourra toujours escalader la Tour Eiffel à mains nues, avec le drapeau européen comme seul vêtement, pour prouver sa sincérité, ou bien aller à Auschwitz-Birkenau à genoux, jamais elle n’aura la bénédiction de la bien-pensance médiatique, des européistes, des cercles de la finance et même des Français lambda lobotomisés par la propagande des télévisions.

C’est que je disais à mes amis juifs de ma ville quand ils me disaient, « dis à Marine qu’elle aille à Auschwitz pour se démarquer de son père ».

On ne respecte que ceux qui ont de la moelle, du courage, des convictions et de la force. Madame Le Pen n’a pas de convictions. Elle oscille trop souvent. Trahit des patriotes comme elle l’a fait pour Valérie Laupie à Tarascon et pour d’autres qu’elle liquide en douce dans son bureau politique.

Madame Le Pen veut en finir avec « l’héritage » de son père qui pourtant, avec le recul, n’a pas dit que des saillies trop implicites, trop souvent marquées et qui, par son éclairage gênant pour les « idiots utiles » a été mis volontairement au banc des accusés, sur des sellettes injustes, sous l’angle du racisme.

Ce qu’il disait sur un proche avenir où les Français raseront les murs face à l’immigré est devenu une réalité. Non seulement ils rasent les murs, mais ils se font égorger silencieusement avec en prime, la quasi-obligation de dire « vous n’aurez pas ma haine ». Où sont les rages et les colères de madame Le Pen face à cette violence ?

Elle veut se sortir ce qu’elle pense être une gangue, alors que son action devrait être simplement patriote. Elle s’oblige à des contorsions pitoyables comme celle, impardonnable, de considérer que l’islam est compatible avec l’égalité des sexes, les droits des femmes à vivre libres, le droit d’apostasier, c’est-à-dire de changer de religion ou de ne plus en avoir, ainsi que le droit d’avoir une relation sexuelle avec qui l’on veut, y compris avec un partenaire du même sexe sans risquer, comme l’affirme le Coran, la mort.

Où est la compatibilité ? J’attends qu’elle l’explique, qu’elle lise ce livre effrayant qu’est le Coran, ou qu’elle se taise à jamais. J’attends qu’elle comprenne que le Mein Kampf islamique est le livre de chevet de tous les islamistes qui veulent faire la loi en France.

Madame Le Pen c’est trop de déclarations ambiguës, et sa dernière sortie qui est de comprendre l’indigéniste Danièle Obono, l’amie de l’antisémite, homophobe, raciste anti-Blancs qu’est Houria Bouteldja . Sa “collègue députée” qui se vante du « Nique la France », et qui refuse de dire « Vive la France ». Madame Le Pen a bien dit qu’elle avait eu raison de porter plainte contre un des rares hebdomadaires patriotes. Sur la base d’un dessin ! Madame Le Pen n’a donc pas lu le roman d’été de Valeurs Actuelles. Madame Le Pen n’a pas lu le Coran et particulièrement les sourates assassines, liberticides et misogynes. Qui représente-t-elle, finalement ?

Madame Le Pen est intrinsèquement de gauche comme le dit Éric Zemmour, elle est une enfant de mai 1968. Une gosse de riche dont la colonne vertébrale a acquis une certaine souplesse en fonction des besoins.

Je ne juge pas. Cela a dû être très dur d’être la fille d’un homme jeté en pâture aux chiens mondialistes, d’avoir vécu l’explosion d’une bombe chez elle, chez ses parents, d’être mise en danger, d’être insultée de l’école à la fac, d’avoir été mise en avant par le divorce de ses parents avec toute la boue qui s’en est ensuivie.

Je ne juge pas la femme, ses rouages psychologiques, son besoin d’équilibre, mais je juge celle qui prétend nous représenter, nous les patriotes, les amoureux d’une France que nous voyons disparaître peu à peu.

Je suis certain que cette femme, madame Le Pen, agira si elle prend le pouvoir, comme un vulgaire Nicolas Sarkozy et prendra des ministres de l’autre bord et même des gauchistes. C’est mon sentiment, ma conviction.

Qu’y a-t-il d’autre ? C’est le désert des candidats patriotes. Tous ceux cités ne sont pas connus, ou ils n’ont pas les moyens financiers, voire les connaissances pour avoir les 500 parrainages. Pas plus Jean Messiha que d’autres.

Je ne rejoindrai pas les commentaires abjects de certains sur l’édito de Cyrano qui se disent patriotes, et insultent un homme de talent, et un patriote sincère en le réduisant à ses origines égyptiennes, en le traitant d’Arabe, prouvant de fait qu’ils sont de profonds ignares et sont dignes du raciste gauchiste Pierre Henry.

Les Coptes sont les descendants des premiers Égyptiens bien avant la colonisation violente, au sabre, de l’Égypte par les Arabo-musulmans. Un peu comme nos Gaulois avant l’invasion de Rome avec des conséquences dramatiques pour l’Égypte, ce que nous n’avons pas connu dans ce qui est devenu la France par la suite.

Jean Messiha est né en 1970 au Caire, d’un père diplomate égyptien chrétien copte et d’une mère chimiste « élevée chez les sœurs du Caire ». Doit-il en avoir honte ?

Je ne crois plus à une solution autre que violente. Par une prise de pouvoir par la force. Tout cela ne me réjouit guère n’étant pas pour un coup d’État sauf, s’il y avait un Bonaparte invisible pour le moment, avec un Murat et un Lucien à ses côtés pour virer tous les connards de l’Assemblée nationale.

Le général boutant les députés à Saint Cloud

Éric Zemmour n’ira pas au feu. Il a trop à perdre et finalement, il est bien plus utile en déblayeur d’idées, en secoueur de poubelles gauchistes, en vitrificateur de la droite molle qui aura tout trahi. Jean Messiha non plus, car il n’aura pas le soutien du RN en se mettant à dos madame Le Pen. Nicolas Dupont-Aignan fera son petit tour.

Robert Ménard serait un candidat intéressant ! Mais il y a beaucoup de coups à prendre. Se lancera-t-il contre une Marine Le Pen qui voudra lui faire payer son échec comme elle a fait payer tous ceux qui se sont présentés sans son aval aux municipales, en sabotant leurs campagnes électorales ?

Sinon, ce sera Macron ou un jumeau. Une copie mondialiste avec comme faire-valoir, une MLP qui se plantera. Un jeu fait d’avance et validé par tous sur le dos des patriotes.

On pourra toujours se dire, en tant qu’électeurs, que nous aurons fait le job en votant pour elle, mais vraiment, à titre personnel, cela m’emmerde vraiment de voter pour madame Le Pen pour rien. Le pire étant une “union de la gauche” immigrationniste.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*