L’autre Tache d’islamocollabo trouve sans doute normal de tondre une jeune fille musulmane qui souhaite vivre avec un chrétien.

Tout y est dit, et tout sent mauvais de part et d’autre, depuis que l’inénarrable Taché Aurélien qui considère que juger et expulser des tondeurs de jeunes filles, des brutes, des ordures qui mettent l’islam en priorité, serait une double peine. C’est Darmanin qui annonce «Dès la fin de la procédure judiciaire, ils seront reconduits à la frontière car ils n’ont rien à faire sur le sol national », a tweeté le ministre de l’Intérieur. N’ayez aucune inquiétude, cela ne se fera pas.

La Tache Aurélien considère, en faux intellectuel, que c’est une histoire de Bosniaques (musulmans) et de Serbes (chrétiens) et rien d’autre. Or, ces deux familles s’entendaient pas trop mal, jusqu’au moment où la jeune fille bosniaque tombe amoureuse du jeune Serbe.

Côté serbe, pas de soucis. Côté bosniaque, la religion prime et l’interdit religieux qui ne permet pas à une femme de se marier avec un chrétien est primordial. Peut-être en se convertissant ? Le jeune Serbe ne le voulait pas.

En terre d’islam, l‘amour des Bosniaques avait des limites courtes, la tolérance est inexistante et la paix interdite.

Rappelons qu’en France, pays en voie d’islamisation rapide, les mairies demandent un certificat de coutumes aux futurs mariés. L’explication officielle est de prendre en compte la situation matrimoniale de la jeune femme musulmane au pays d’origine.

En réalité, c’est le mariage religieux musulman qui compte en terre d’islam, et non le mariage civil. De fait, une Marocaine, une Tunisienne, une Algérienne se mariant uniquement au civil en France, ne sont pas reconnues mariées dans leur pays d’origine. Leurs enfants seront considérés comme des enfants illégitimes, leur mari comme un proxénète en vacances dans un des hôtels de ces pays.

Le certificat de coutume est délivré par les ambassades et n’est remis qu’en cas de conversion du futur marié. Bravo à nos politiques municipaux, nationaux de laisser faire cette aberration. De même, et en aparté, avec l’adoption d’un jeune musulman rendu impossible par la loi islamique qu’à travers la kafala !

Quid ? En droit musulman l’adoption d’un enfant (en arabe « Attabanni »), n’est pas une notion juridique connue et reconnue au sens du droit français. Cette interdiction trouve sa raison d’être dans le Coran à la Sourate 33 Verset 5 « Appelez-les du nom de leurs pères ; c’est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés (…) ». Un enfant musulman ne peut donc porter un autre nom que celui de son père biologique ! (Source)

La petite histoire nous dit que Mahomet avait été séduit par la femme de son fils adoptif. Comme son fils n’était qu’adoptif, et que la loi préislamique interdisait l’inceste, une sourate bienvenue interdisant l’adoption permit à ce libidineux de se libérer et ne plus avoir de fils. La pauvre ex-belle-fille dut se marier avec son ex-beau-père ! On imagine la tête du fils et de la mariée.

Pardon pour cet aparté, mais il permet de comprendre que nos lois ne sont pas compatibles avec les lois de l’islam, comme le disent certains.

Revenons à l’autre Tache. Son combat est de laisser faire et de trouver finalement que tondre sa fille en famille, la frapper sérieusement, et la blesser gravement, est certes condamnable, mais tout de même, pas l’expulsion de sauvages arriérés religieux et néanmoins européens.

Ce qui en dit long sur la volonté de Bruxelles de faire adhérer des pays aussi arriérés.

Robin Reda du LR : Trop c’est trop ! Si @Aurelientache n’aime ni la France ni la République et encore moins les règles fondamentales de l’humanité, qu’il cesse son mandat démocratique pour se consacrer à ses rêves de califat.

Fabien Gouttefarbe LREM : La quasi-disparition (ou prochaine ?) du @partisocialiste et d’une partie de la gauche vient de ce genre de réaction cher @Aurelientache… un laxisme et une tolérance à l’égard des outrages et des violences que les Français ne tolèrent plus, à juste titre.

Mais le plus drôle, le plus ridicule, nous le trouvons à travers le tweet de la Marlène Schiappa qui trouve, en quelques mots, le moyen d’assassiner l’autre Tache, et d’accuser l’extrême droite qui, comme d’habitude, n’y est pour rien dans leurs affaires de politiciens mal à l’aise.

Marlène Schiappa LREM : C’est ça ton nouveau combat, Aurélien, défendre ceux qui torturent & tondent une fille de 17 ans ?! Défendre les gens en fonction de leur religion ou origine c’est une logique identitaire. C’est celle de l’extrême droite. C’est la tienne. C’est celle qui a amené le PS à 6%.

Donc, si je comprends bien les propos de Marlène, les Bosniaques musulmans sont des identitaires et donc des suppôts de l’extrême droite ? C’est aussi l’extrême droite qui a mis le PS à 6 % ?

Quelle belle inversion des valeurs. Qui tond les jeunes filles ? C’est l’extrême droite ! Qui sont les identitaires communautaristes ? C’est l’extrême droite ! Qui frappe les jeunes filles désobéissantes, mariés ou non, Sourate 4 verset 34 ? C’est l’extrême droite !

Bravo Marlène, tu as encore gagné ton point Godwin, car dans ton esprit tordu, l’extrême droite c’est le fascisme du socialiste Mussolini, c’est le nazisme du militant du NSDAP d’extrême gauche Hitler, ce sont les heures les plus sombres, etc.

Mais que faites-vous du religieux ? De ces gens qui n’ont rien à voir avec nos modes de vie, et nos lois ?

Que faites-vous de ces gens qui vous crachent au visage en tant que femme ? Pensez-vous que cette jeune fille est la seule dans cette condition de soumise ? Combien de jeunes filles mariées de force à un vieux barbon, un cousin, une promesse réalisée par la famille à la naissance ?

Je ne vous ferai pas l’insulte de penser que vous l’ignorer. Vous le savez bien. Vous êtes parfaitement au courant et en cela, vous devriez avoir honte de vos silences, de l’absence de réactions systématiques face aux abus de pouvoir des familles qui excisent, marient de force, frappent, enferment, voilent de force, et pour lesquelles vous vous voilez la face.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*