L’aberration (Libération) et l’Im()Monde à la manœuvre contre l’Arménie

À une amie je disais que la gauche était comme un rat coincé dos au mur. Cette gauche devenait dangereuse par ses actions et ses propos qui relèvent quasiment de la psychiatrie.

Le torchon qu’est Libération, tout comme la journaliste Sonia Devillers de France Inter Pravda, ou du facho rouge dit sociologue Lagasnerie en sont les preuves virulentes. (Source)

Que dit Libération ? « Au-delà du sort du Haut-Karabakh et des considérations anti-impérialistes, le sujet qui mobilise l’extrême droite française est ainsi bien la prétendue agression des musulmans azéris contre les chrétiens arméniens ».

Soutien à l’islam toute. Si vous faite remarquer que ce sont les Arméniens qui ont été attaqués, vous êtes un raciste, un militant de l’extrême droite. Effarant.

Soutien à la Turquie du Frère musulman Erdogan quand il continue en écrivant « Le conflit est ainsi présenté par l’extrême droite française comme un nouvel épisode de l’impérialisme d’Erdogan « l’Ottoman ». Celui-ci, après l’instrumentalisation des réfugiés, les tensions en Méditerranée ou son implication diplomatico-militaire dans le conflit syrien, est ainsi (re)devenu l’une des cibles favorites de l’extrême droite française. » Parce que Erdogan, par son occupation du nord de Chypre, d’une partie de la Syrie, son action en Libye, et son soutien à l’Azerbaïdjan ne serait pas, selon ce torchon gauchiste, de l’impérialisme ? Effrayant de manichéisme.

“L’extrême droite” défend l’Arménie parce qu’elle serait chrétienne.

Les droitistes de l’extrême seraient des adeptes de la croisade. Quelle idiotie ! Mais avant d’aller plus loin, rappelons que les croisades furent une action de légitime défense voulue par le pape de Rome, contre les envahisseurs arabo-musulmans de Jérusalem qui vandalisaient et volaient voire assassinaient les pèlerins chrétiens allant en Terre sainte pour prier sur le tombeau du Christ.

Les Turcs innocents de cette guerre ? Alors qu’ils considèrent les Azerbaïdjanais comme des frères turcs ? Mais au-delà, Libération gauchiste fait l’impasse sur les crimes turcs. Sur ces invasions, sur les occupations de territoire et surtout sur le génocide arménien commis par la Turquie et nié par elle depuis 1915.

Mais qui serait cette extrême droite ? Celle-ci n’est jamais définie par ce torchon gauchiste, tout comme d’ailleurs par les médias bien-pensants financés par les contribuables, en direct par la redevance, ou sous forme de subventions par l’État.

Quel est le parti d’extrême droite qui sévit en France ? Où sont les chefs de l’extrême droite qui parcourent les plateaux de télévision ? Sûrement pas à Radio France, France Inter, Info, France 2, France 3, Arte, et j’en passe, de ces voix du maître.

Est-ce madame Le Pen qui serait aux manettes de l’extrême droite ? Quelle rigolade ! Personne ne peut y croire un instant vu son parcours, ses actes, ses prises de positions sur l’islam, et son positionnement ambigu en politique flirtant parfois avec les Insoumis.

Est-ce les Identitaires vomis par la gauche ? Tous les Français savent que les Identitaires sont des souverainistes, des militants luttant contre l’islamisation de la France, mais surtout des militants défendant les spécificités régionales. Leurs discours n’ont rien d’extrême, juste du bon sens, au moins sur les envahisseurs clandestins.

Est-ce que ce serait des femmes et des hommes ayant le courage d’affirmer des vérités comme Éric Zemmour, Michel Onfray, Pierre Cassen, Élisabeth Lévy, Gilles-William Goldnadel, Pascal Praud, et peut-être André Berkoff et bien d’autres, chacun à leur manière ?

L’extrême droite n’existe pas en France hormis quelques groupuscules, quelques centaines de militants nostalgiques des nazis, voire de Mussolini, la plupart antisémites, mais ils ne sont pas prégnants sur l’échiquier politique français, et dans tous les cas, bien moins virulents que l’extrême gauche des Black Blocs et autres tarés antifas.

Pour tenter d’avoir une opinion juste sur cette guerre qui se déroule en ce moment, il faut tenir compte des actes suivants :

  • Celui de Staline séparant le Haut-Karabakh de l’Arménie en 1921 ;
  • Celui de la Russie de Vladimir Poutine qui compte les points ;
  • Celui de la Turquie d’Erdogan qui poursuit un programme ottoman en Syrie, en Irak, en Grèce, à Chypre et reste en conflit larvé avec l’Arménie ;
  • Celui de cette Arménie qui aimerait bien retrouver une partie de son territoire arménien naturel ;
  • Plus bizarrement celui d’Israël qui fournit des armes à l’Azerbaïdjan pour pouvoir surveiller à revers l’Iran.

Beaucoup d’acteurs, mais point d’extrême droite. Juste une mauvaise foi manifeste des journalistes gauchistes. Soulignons que « Libération » s’est retrouvé coincé du fait que Macron s’est solidarisé avec l’Arménie contre la Turquie. Alors Macron serait-il d’extrême droite ?

Libération à la gamelle a retiré son article. Heureusement, il y a des patriotes qui ont fait des captures d’images pour souligner leur hypocrisie.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*