La RATP répond à l’islamisation de l’entreprise par une charte sur la laïcité : du pipeau ?

Il fut une époque où je passais pour le facho syndicaliste du coin lorsque je dénonçais en séance de Comité ou dans des réunions directions/syndicats, les agissements de certains communautaristes dans les Centres Bus: refus de rouler avec les drapeaux français, exigence de halal, exigences vestimentaires, de salles de prières, etc. Déjà la CGT ne protestait pas beaucoup…

Les réponses se font aux coups par coups, à la demande, en réponse également « au pas de vague« ! Cette affaire dure depuis la volonté d’Anne Marie Idrac qui souhaitait que les Machinistes (Conducteurs de bus) « ressemblent aux voyageurs« . Ce qui était un aveu de fait, de la montée de l’immigration et de son cantonnement dans les banlieues de Paris et d’ailleurs. A cette époque, j’avais demandé si à Neuilly ou dans l’Ouest parisien, les Machinistes devaient être « de souche »? Le mépris de la dame fût sa seule réponse!

La RATP souhaitait mettre fin à la délinquance et aux agressions sur les Bus et contre les Machinistes ! Bonne initiative mais et comme d’habitude, à la façon des bisounours, en caressant dans le sens du poil la délinquance, à commencer par embaucher des grands-frères représentatif d’une population. Ce fût un échec. Un échec coûteux.

Nous vivons sur cette course, sur cette pensée et nous pouvons constater que les premières victimes sont les machinistes musulmans et les femmes.

Que la RATP fasse des chartes, des communications et cherche à faire un écran de fumée face à un véritable problème de fond qu’est l’islamisation des entreprises n’est pas une surprise. Il est temps toutefois de soulager des Directeurs de Centres Bus, les Cadres, les Chefs de lignes, les Maîtrises par exemple, en les soutenant face à ces demandes fortes de salles de prières et aux pressions faîtes sur tous les machinistes et l’encadrement. La pression qui consiste à accepter une présence religieuse et singulièrement la religion musulmane et ses particularismes vestimentaires et alimentaires y compris à travers les séances des délégués du personnel.

Il est parfaitement scandaleux que des syndicats dit de gauche comme SUD et la CGT se prêtent à ce communautarisme. Alors oui, les syndicats ont des difficultés pour trouver des adhérents. Ce n’est pas d’hier et les directions d’entreprises ont des responsabilités à ce sujet. La peur d’être montré du doigt, d’être syndicaliste et de prendre des responsabilités par crainte de sacrifier leur carrière n’est pas la seule en cause! Les islamistes en ont profité pour s’insinuer et occuper les postes.

Les directions le savaient et elles n’ont rien fait. Une charte oui, mais si à la base, sur le terrain, dans les bus, les métros, les RER l’encadrement n’a pas le soutien véritable et sans ambiguïté de la Direction générale, elle n’appliquera pas ou sera seulement dans la posture, car in fine, il faut bien le dire, la crainte d’un arrêt de travail est réelle et la peur de passer pour une direction islamophobe sera présente!

C’est donc bien la Direction Générale qui devra faire des exemples et non taper sur des Machinistes y compris femmes, des encadrants à qui l’on demandera des comptes sur leurs résultats, in fine.

Le premier des exemples et d’appliquer la laïcité partout à commencer par interdire le halal dans les distributeurs des salles du personnel, les salles de prières non déclarées mais réelles, les tenues vestimentaires (bas de pantalon coupé), les barbes islamiques, les saluts islamiques, le refus des certains comportements avec les collègues femmes, les vendredi chômés, les facilités au moment du ramadan, etc. C’est aussi le STIF (Syndicat des Transport Ile de France) dont le Président est le socialiste Huchon, véritable patron de la RATP qui doit soutenir les entreprises de transport et singulièrement la RATP sur cette affaire.

Cette situation était prévisible. Elle a débuté il y a plus de dix ans et désormais, tous les clients de la RATP peuvent constater la montée de l’intégrisme islamique uniquement en regardant le personnel qui les emmène au boulot le matin, tellement il est visible comme le recommande la Charia. Que cesse cette hypocrisie globale de l’ensemble des responsables politiques et d’entreprises et que chacun prenne ses responsabilités.

Gérard Brazon    (Puteaux-Libre) 

La régie des transports parisiens va remettre un document à ses cadres afin de répondre concrètement aux questionnements liés à la laïcité. Les syndicats s’en réjouissent. 

Comment réagir si un agent masculin refuse de serrer la main d’une ses collègues? Un agent peut-il refuser une visite médicale à cause du sexe du médecin? Que dire lors d’un entretien de recrutement à un candidat arborant un signe religieux ostentatoire? Dans un document de travail révélé ce mardi par Europe 1, la direction de la RATP entend donner «une ligne de conduite» à ses cadres confrontés «aux problématiques de la laïcité.»

RATP-13-01-31-Guide-Laïcité-et-neutralité-dans-lentreprise-charté

Par le Figaro