La mise en place à travers le masque d’une dictature sanitaire et du vaccin obligatoire

L’OMS, une organisation faussement mondiale dont les entreprises privées sont les moteurs.

Samedi 25 juillet, l’Association Medicos por la Verdad (ndt : médecins pour la vérité) a présenté une conférence remettant en cause la version officielle du Coronavirus. (source)

Avec des données, des chiffres et des analyses bien fondés, il a été révélé l’incohérence et l’erreur des décisions qui sont prises dans le monde pour lutter contre la pandémie de Covid-19. De nombreux médecins dans le monde contestent cette folie qui s’est abattue sur les gouvernements en déroute (?) et face à une urgence sanitaire qui en fait, n’en est pas une.

Il n’y a pas qu’en France que des Didier Raoult, des Toussaint, des Delépine (femme et mari) et d’autres, alertent les autorités sur cette folie qui devient une véritable dictature sanitaire et qui va jusqu’à condamner des peuples à se masquer et à se priver de liens sociaux, de sourires, de contacts amicaux, amoureux et familiaux.

Des citoyens libres sont incarcérés pour défaut de port de masque ou mal porté au visage selon la doxa sanitaire. Des pandores zélés leurs tombent dessus comme un policier sur un Gilet jaune isolé, comme des cancrelats sur la misère, la mort sur le misérable affamé.

Va-t-on faire porter une marque en forme de virus aux futurs délinquants refusant le port du masque ? Une clochette les signalant à la populace ?

Des citoyens sont maltraités, leurs libertés civiles sont atteintes par la diffusion d’une peur irraisonnée diffusée par des médias se déclarant plus experts que les épidémiologistes les plus reconnus dans le monde.

Les gouvernements tétanisés, (grassement payés ?), suivent des organisations affiliées à  Big Pharma, n’ont fait qu’émettre des sottises, diffuser des articles aberrants sur le Covid-19 qui furent par la suite battus en brèche par des gens plus sérieux. Aucune excuse de la part d’un Véran et autres sur ces mensonges qui furent diffusés.

Des professeurs universitaires immunologues, virologues, infectiologues, refusent de se soumettre à la pensée unique, et proposent leur interprétation.

L’un d’eux, Jean-François Toussaint, de l’université de Paris, dénonce l’activité louche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il dénonce les mains occultes des grandes puissances économiques dans l’affaire de l’hystérie populiste pandémique et il qualifie correctement le confinement meurtrier : « d’arme de destruction massive ». (Source)

À Madrid, comme en Argentine, des milliers de personnes ont manifesté contre la dictature sanitaire imposée au nom de la lutte contre le coronavirus. Ils mettent en avant les intérêts pharmaceutiques. Il y a un éveil manifeste des consciences parmi ces manifestants. On a pu voir à Madrid des manifestants portant des T-shirts contre Bill Gates ainsi que des pancartes contre la vaccination et le masque obligatoires, contre le confinement (Source)

Le professeur Yoram Lass, médecin, chercheur et ancien directeur général du ministère de la Santé israélien explique que le virus n’est plus là aujourd’hui, pour la simple raison qu’il est mort. On se met à faire des tests par centaines de milliers. Il est tout à fait naturel, expliquait-il, que plus on fera de tests, plus on découvrira des porteurs positifs du coronavirus. Le nombre de tests détermine donc le nombre de déclarés « contaminés ». On dit alors qu’ils sont « malades » et que la « situation est grave ».

  • La question en fait est : pourquoi en France il y a une telle léthargie ?
  • Pourquoi en France tout un peuple se soumet et parfois dénonce son voisin ?
  • Pourquoi est-il si facile de berner ce peuple que l’on dit intelligent, politique, râleur, ingouvernable et qui accepte sans peine, sans sourciller, de porter une muselière ?
  • Pourquoi ce peuple de France est-il si obéissant ? Si peu résistant ?
  • Qu’est-ce qui fait qu’en France, contrairement à l’Allemagne, à l’Espagne, le peuple de France est devenu si amorphe et se laisse museler sans protester ?

Voici les thèmes abordés et les conclusions de cette réunion médicale.

  • Les masques ne sont pas recommandés.
  • Le confinement de personnes en bonne santé n’est pas recommandé.
  • Les tests ne sont pas fiables donc les statistiques des infectés non plus.
  • Le nombre de décès n’est pas non plus fiable car, même si les patients ont des coronavirus, ils meurent généralement d’autres pathologies.
  • Des milliers de personnes sont mortes des mauvais traitements recommandés par l’OMS, principalement au début.
  • Après des autopsies en Italie, on a appris qu’ils étaient morts de caillots et d’inflammation pulmonaire, de sorte que les anticoagulants et les anti-inflammatoires sont recommandés.
  • Bien que l’OMS ne l’admette pas, techniquement, l’épidémie est maintenant terminée car la mortalité a chuté de façon spectaculaire.
  • La seule étude pour évaluer les vaccins contre la grippe et le coronavirus est une  étude du Pentagone américain de 2020  qui a révélé que le vaccin anti-grippal AUGMENTE les risques de coronavirus de 36 %.

Message des médecins pour la vérité

  • L’opinion médicale n’est pas entendue
  • Nous ne sommes pas des négationnistes et nous reconnaissons l’existence de la maladie
  • La courbe d’épidémie, de contagion et de mortalité a chuté de façon spectaculaire
  • Les médecins donnent leur opinion avec rigueur scientifique, documentation et nous le faisons en donnant notre nom et prénom.
  • Le dogmatisme est typique du Moyen Âge, il faut franchir cette étape et tout remettre en question pour que la science avance
  • La transmission se fait uniquement par les éternuements et la toux d’une personne présentant des symptômes, et non par l’air, les objets, l’eau, la parole ou la climatisation
  • Par conséquent, l’utilisation permanente de gants ou de masques n’est pas recommandée, car ils provoquent d’autres maladies cutanées et respiratoires
  • L’utilisation permanente d’un masque produit des maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, l’auto-contamination, la prolifération de micro-organismes, la pneumonie
  • L’isolement général de la population saine n’est pas nécessaire, dans l’histoire de la médecine, seuls les malades ont été isolés avec de bons critères de sélection
  • De nombreuses personnes meurent de ne pas avoir reçu les soins médicaux appropriés. Cela aggrave encore le tableau de leur isolement pendant plusieurs mois, une situation immunosuppressive
  • L’OMS a eu une divulgation totalement irresponsable d’informations en diffusant des études scientifiques non prouvées, ce qui est éthiquement interdit
  • Les chiffres publiés confondent absolument la population mondiale. Ce n’est pas la même chose de dire que 500 personnes sont mortes que de dire que 0,0001 % d’un pays est mort
  • Le dioxyde de chlore dispose d’une très bonne tolérance, il existe de nombreux témoignages de médecins et de patients qui révèlent une grande amélioration de leur santé, il a un large effet anti-infectieux pour les virus, les bactéries, les champignons et les parasites. La Bolivie a déjà officiellement autorisé son utilisation et en Espagne, nous demandons qu’une étude officielle soit lancée pour permettre son utilisation.
  • L’hydroxychloroquine a de bons effets thérapeutiques mais c’est un rétroviral et a de nombreux effets secondaires indésirables, principalement cardiaques
  • En raison d’une mauvaise gestion de la situation dans la gestion de la santé, de nombreuses maladies graves ont été inutilement causées, dans de nombreux cas, entraînant la mort, en raison du manque de soins médicaux dans la population, qui auraient pu être fournis sans problèmes
  • Les tests PCR ne détectent pas les virus infectieux, mais détectent plutôt une partie du matériel génétique, mais pourraient provenir de virus des années précédentes ou de restes viraux de vaccins antigrippaux
  • Les soi-disant dépistés ne sont pas malades dans 95 % de cas, bien que le test PCR soit positif, ce sont des personnes asymptomatiques
  • Les personnes asymptomatiques ne sont ni malades ni contagieuses.
  • La situation est aggravée par le fait que les agents de santé ne reçoivent pas les éléments de protection basiques
  • Il est important de préciser que la plupart des médecins décédés avaient d’autres maladies antérieures, principalement cardiovasculaires
  • La même chose s’est produite avec le reste de la population générale décédée. 93 % avaient plus de 80 ans et seulement 5 % ont été traités
  • Ce n’est pas un virus mortel en soi, comme le virus Ebola ou l’anthrax Cela peut aggraver une maladie antérieure, et s’il n’y a pas de soins médicaux appropriés, la mort peut en résulter
  • Les vaccins doivent avoir des années de recherche en plusieurs phases. Il n’est pas nécessaire de sortir immédiatement et de manière irresponsable un vaccin en urgence contre un virus qui n’est pas mortel
  • Contrairement à ce qui se fait, nous devons renforcer notre propre système immunitaire avec les rivières et les plages ouvertes, en plein air, avec joie et sans la peur causée par les mauvaises mesures sanitaires.

Enfin, les médecins demandent à la presse et aux autorités gouvernementales leur responsabilité et leur conscience. Alors qu’attendent les Français pour rejoindre les Allemands, les Espagnols pour démontrer qu’ils ne sont pas prêts à tout abandonner et encore moins leur liberté d’opinion comme celle de vivre en citoyens libres. Ce n’est pas une affaire de gauche ou de droite. Comment expliquer le silence des organisations dites humanitaires qui font entrer des milliers de clandestins dans des pays où, paraît-il, la mort roderait partout ? Nous voyons bien que nous sommes abusés, et le masque est l’apparence de cette réalité d’abus de pouvoir des gouvernements.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*