La Franco-Tunisienne Gisèle Halimi n’aimait pas la France

Gisèle Halimi est décédé tranquillement dans son lit à 93 ans. En tant que Français de ma génération, ceux des années 50, elle était une socialiste que nous avons vue dans les wagons du mitterrandisme.

 Profonde indifférence. Je n’aimais pas cette femme parce qu’elle était socialiste. J’étais à peine sorti de cette confusion que j’avais entre socialisme et humanisme quand je l’ai vue comme députée socialiste. J’en voulais aux socialistes de m’avoir fourvoyé comme tant de jeunes, en me faisant croire que le socialisme c’était de l’humanisme. Un mensonge que je combats depuis.

Gisèle Halimi est née en Tunisie et s’appelait de son vrai nom, Zeiza Gisèle Élise Taïeb. Elle s’est toujours déclarée tunisienne, plus tard algérienne, mais de culture française. C’est son père, monsieur Édouard Taïeb qui s’était fait naturalisé français et du même coup, a naturalisé sa femme et ses enfants mineurs. Elle était issue d’une famille pauvre, d’une mère juive séfarade Fortunée Metoudi, et d’un père berbère, Édouard Taïeb.

Pas de sang gaulois dans les veines, ce qui n’est pas bien grave car beaucoup de Français n’ont pas de sang ni de  racines françaises, et aiment passionnément la France.

Ce n’était pas une admiratrice du roman historique français comme la plupart des Français de papiers. Un peu comme Mélenchon qui n’aime pas les Français aux yeux bleus et ne s’émeut qu’à la pensée de son Maroc natal en regrettant même la bataille victorieuse des Francs contre les hordes musulmanes à Poitiers. Comme Benoît Hamon d’ailleurs.

Hitler, lui aussi, considérait comme un désastre pour l’Europe cette victoire de Poitiers qui permit à l’Église de se développer. Il est curieux que tous ces socialistes aient ce tropisme envers les terres de l’islam.

Gisèle Halimi a fait de brillantes études grâce à des bourses données par cette France qui a si peu compté pour elle, voire qu’elle a combattue politiquement par la suite. Elle a été une avocate et un écrivain prolifique internationaliste.

Un mot tout de même sur cette affaire de Djamila Boupacha. À partir de 1960, elle prend la défense de cette gamine de 16 ans venue au FLN. Elle fut torturée et violée par des soldats français en détention. Celle-ci enceinte, avorta, ce qui était considéré comme un crime à l’époque. Elle risquait la guillotine. Gisèle Halimi a défendu une femme qui certes, était une ennemie de la France, mais qui fut violée par des salauds. Il n’y a rien de pire que le viol à mon sens.

Les canons des socialistes tonnèrent, les cris d’orfraies se firent entendre. Ils avaient oublié, ces socialistes, en 1960, toutes leurs responsabilités écrasantes sur les raisons de la guerre en Algérie. Quid des 45 sortis des prisons d’Alger et exécutés par leur ami Mitterrand lorsqu’il devient ministre de la Justice du gouvernement de Guy Mollet ? C’était ça, aussi, le Mitterrand socialiste, l’ancien pétainiste que Gisèle Halimi a suivi par la suite et dont elle fut une élue. (Source)

Ce qui me dérange profondément chez elle, ce n’est pas son combat pour l’avortement, car au fond j’estime que les femmes ont leur mot à dire sur ce sujet. Ce n’est pas aux religieux, à la société, aux hommes de décider ce qui est bon pour la femme qui est née libre et égale en droits aux hommes.

J’estime qu’une femme violée, victime d’un inceste, a parfaitement le droit de ne pas garder une seule trace de son viol, y compris un embryon. Personne n’a le droit d’imposer à une femme, à une famille, un enfant du viol. Par contre, l’avortement comme moyen de contraception me scandalise.

Ce qui me dérange en réalité, c’est son combat contre la France, qu’elle a mené de l’intérieur. Un combat comme Tunisienne, comme Algérienne et jamais comme Française. Elle s’est toujours sentie de culture française, mais jamais Française de tripes.

Gisèle Halimi a donc été l’avocate de Djamila Boupacha du FLN, mais le fut aussi de Mehdi Ben Barka, un homme politique marocain qui fut l’un des principaux opposants socialistes au roi Hassan II et le chef de file du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste.

Elle fut présidente de la commission d’enquête du tribunal Russell sur les crimes de guerre américains au Vietnam, elle a été observatrice judiciaire aux procès de Rabat et d’Athènes. Elle fut une envoyée par la Fédération internationale des droits de l’homme, etc. C’était, en cela, une vraie socialiste internationaliste comme je les déteste. Depuis, nous avons les féministes anti-mâles blancs, et les indigénistes racistes.

Les racines de cette Franco-Tunisienne ne se sont jamais implantées dans cette terre de France, dans les profondeurs de notre roman national, dans la terre de nos ancêtres issus des campagnes, de la souffrance de nos paysans penchés sur cette terre et priant à l’heure de l’Angélus. Ceux-ci n’avaient jamais vu un Noir, ni le sable du désert, ni la mer et ils se couchaient le soir, éreintés de fatigue dans une seule pièce qui servait à la fois de dortoir et de cuisine.

Elle était une étrangère, mais a bien vécu de ce pays qu’elle n’aimait que de loin !

Lors d’une interview sur l’un de ses romans La Kahina, elle déclare son admiration pour cette reine berbère qui avait combattu les envahisseurs arabo-musulmans, mais ne sut pas empêcher l’occupation et la colonisation de la Berbérie. Rien sur Jeanne d’Arc qui a combattu et libéré la France.

Elle fit même allusion, lors de cette interview, aux Cisjordaniens en les comparant aux Berbères. Comme si les situations étaient comparables entre les siècles ! Est-ce qu’elle rendit un hommage à son père berbère ? Peut-être ! Mais assurément, c’était une insulte à sa mère juive.

Il y a peu, en 2019, elle déclara sa flamme aux Cisjordaniens sans tenir compte des tyrans de Ramallah antidémocrates, et les terroristes islamistes de Gaza en déclarant, un peuple aux mains nues ; le peuple palestinien est en train de se faire massacrer. Une armée le tient en otage, etc. Elle avait l’indignation à géométrie variable. Fallait-il donc qu’elle déteste sa mère juive ! Le peuple aux mains nues assassine des gamins avec des roquettes et tentent de tuer des enfants avec des ballons piégés. Il agresse des civils innocents au couteau. Aux mains nues ? Vraiment, alors que l’UE finance ses armes, ses écoles où les enfants apprennent la haine du Juif… 

Non, je n’ai pas de chagrin, ni même de compassion pour une femme certes brillante, mais avec laquelle je ne partage rien, ou si peu et dont le jugement humanitaire était biaisé et injuste.

Non je ne suis pas triste de voir cette femme qui fut la marraine d’un Nicolas Bedos qui comme son père, passe son temps à vomir sur les patriotes.

Cette femme a bien vécu. Elle avait 93 ans. Elle est décédée tranquillement. Je réclame le droit de ne pas succomber aux fleuves de la bien-pensance hypocrite, et aux larmes de crocodiles des bobos et autres gauchistes qui infestent les médias et vont nous pourrir nos soirées avec leur moraline à deux sous sur cette mort.

Gérard Brazon

96 Commentaires

  1. Effectivement, j’ai lu sa biographie sur Wikipédia, et ça crève les yeux: cette femme détestait la France et les Français.

  2. « le socialisme c’était de l’humanisme »… Oui, c’est de l’humanisme, mais au sens maçonnique du terme. Pas au sens chrétien. Le Dr Henry Morgentaler, qui a réalisé 100 000 avortements au cours de sa carrière, se définissait comme un « humaniste ». Notez l’abime qui sépare ce genre d’humaniste avec un autre genre, Mère Térésa par exemple, ou Jean Vanier.

    • @ Rik
      Ne pas confondre « humanISME » et « humANITÉ ». 99,99 % des mots ayant pour suffixe « isme » désignent tout ce qui excessif, donc insignifiant. C’est ce qui définit l’abîme entre ces deux mots : la preuve !

  3. En même temps, mort de la tueuse Sauvage.Y aurait-il une justice divine pour celle qui a échappé à la justice ?

    • on peut rire de tout , la famille comprendra la dérision de ce court texte:
      aujourd’hui décès de l’égérie de « flingue ton porc » .
      on a introduit pour son geste le terme de « légitime défense différée »
      Intéressant à ressortir lors de prochains procès.

    • Il y a bien une Justice Divine, quoiqu’en pensent les athées, les agnostiques, les apostats, etc…
      Elle paye. Si ça se trouve, elle est chez le Grand Cornu qui la fait transpirer et respirer le souffre à pleines narines !

        • Qu’est-ce que c’est que cette petite vie sur Terre, quand bien même elle durerait 100 ans dans le luxe et l’opulence, en comparaison avec l’éternité ?

        • Je vous remercie de bien vouloir respecter les chrétiens.
          Vos réflexions, vous les gardez pour les koraniks.

          • Au diable Dieu
            Ce vieux mafieux
            Roi des bigots
            Secte d’escrocs
            De collabos
            Niqueurs d’ados
            Brûleurs de vierges
            Lécheurs de cierges

            Au diable Dieu
            Au diable Dieu
            Au diable Dieu

            Au diable Dieu
            Ce vieux grincheux
            Sur un nuage
            Disent les sages
            Ceux qui professent
            Disant des messes
            De mirlitons
            Que l’homme est son

            Portrait craché
            Oh quel péché
            Au diable Dieu

            Au diable Dieu
            Tueur de gueux
            Son goupillon
            Est un canon
            Et tous ses pâtres
            Sont idolâtres
            Et son église
            N’est que traîtrise

            Au diable Dieu
            Au diable Dieu
            Au diable Dieu

            Mais s’il s’agit
            Du grand ami…
            … séricordieux
            Oh vive Dieu
            Vive la vie
            Celle qui luit
            Dans les atomes
            De l’air du chrome

            Des misérables
            Des simples tables
            Au diable Dieu
            Au diable Dieu
            Merde aux bibliques
            Vive l’unique
            Merde aux bibliques

    • Effectivement, retournez à la poubelle. La « tueuse Sauvage » a eu une vie atroce et s’est défendue. Je ne pleurerai pas votre mort non-plus.

  4. bien entendu,elle n’a jamais defendu les francais musulmans d’algerie (150 000) massacres par ses amis du FLN,

  5. Elle avait du nez., et de l’entregent la Gisèle…Entre JP.S et S.DB, le parti qu’elle avait choisi était l’embryon de la collusion actuelle presse/politique/ pouvoir /justice.Est-ce que j’oublie Badin-ter et les tri-écolos? Assez de ces politiques dévoyé(e)s. Il y a un mois nous quittait Jean Raspail qui restera dans ses constats prophétiques mille lieues devant l’anniversaire fêté ce jour des tricoteuses acquittées, concomitamment aux « mères » d’ovocytes greffés applaudies par notre parlement..

  6. Moralité Gisèle Halimi c’est le prototype même de la gauchiasse mitterandienne adepte de l’idéologie du remplacement par le génocide des embryons.
    Quelle crève ! …… ouf c’est déjà fait 🙂

  7. Attention aux légendes. Djamila Boupacha a décrit comment les militaires l’ont violée en lui introduisant dans le vagin le manche d’une brosse à dents puis le goulot d’une bouteille de bière. Aussi horrible, inhumain et honteux que ce soit, ça ne rend pas enceinte.
    Djamila Boupacha posait des bombes dans des lieux fréquentés par des enfants innocents. Elle fut graciée et vit encore, ses victimes n’ont pas eu la même chance.

      • je crois que l’auteur que j’apprécie beaucoup par ailleurs pour son style et ses prises de position, a en fait confondu deux affaires, celle de la terroriste Boupacha en 1961 et l’affaire Marie-Claire Chevalier, une jeune fille mineure jugée en 1972 pour avoir avorté après un viol. Wikipedia

    • La djamila et autres laissaient des petites boites d’allumettes sur la table avec une bombe dedans. Elles passaient inaperçues et avaient le temps de filer… Halimi détestait tellement la France qu’elle avait une admiration énorme pour ces gens et surtout ces femmes, qui n’avaient rien à foutre d’une juive !

    • Elle aura pris son pied au moins une fois dans sa vie et grâce à l’armée française. Et cette salope n’a même pas dit merci. Que ces choses sont ingrates.

  8. La crevure d’halimi est décédée. Bon débarras. De toutes façons, nous la pensions déjà morte.

  9. Merci de votre analyse. Je n’aimais pas cette activiste droit de l’hommiste à géométrie hautement variable non plus. Evelyne

  10. dans la famille halimi je demande Sarah, odieusement assassiné par quelqu’un que les juges ont décidé qu’il éviterait les assises parce qu’ayant trop fumé !

  11. Bien d’accord avec vous.
    Mais si elle est morte paisiblement, Là-Haut, elle paye, et elle n’a pas fini de payer sa haine et SURTOUT sa complicité sur l’avortement avec la veil.
    Les deux grandes avorteuses de m…
    Faire avorter les Blanches, mais pas les « autres », n’est-ce pas ?
    Une vraie s…pe.
    Je persiste et signe.

    • Je pense que vous avez tout compris. Parce que si l’avortement concernait l’AUTRE, il y a longtemps que les belles âmes auraient hurlé au génocide.

  12. Ce genre de personnage ne me fait ni chaud ni froid quand j’apprends qu’ils sont passés de vie à trépas.
    Ce qui me fait suer, c’est qu’ils « crèvent » tranquillement, dans leur lit…

  13. Une belle ordure en moins , ingrate , bête et méchante , responsable d’un vrai génocide .
    « Mon corps m’appartient «  et celui des autres alors ?
    De quel droit une femme peut-elle tuer son enfant , ça fait pas un corps ça , ça en fait deux ?!
    Comme toutes les gauchiasses , menteuse , fourbe et de mauvaise foi , pleine de haine et de violence et ça donne des leçons aux autres , le prototype de la gauchiasse à des années lumières de mère Thérésa en effet ou ou d’Albert Schweitzer et de Simone Weil , (la philosophe la vraie pas l’avorteuse qu’elle a dû rejoindre en enfer ) …..

  14. bon commentaire……elle a juste profité de la France … mais n’a jamais été française ….
    juste anti français comme beaucoup en ce moment ….

  15. L’un de mes amis a divorcé dans les années 80. Sa femme, se voulant une grande féministe, a pris gisèle halimi comme avocate. Elle l’a rencontré une fois à son cabinet. Le temps de lui demander une énorme provision. Elle ne l’a plus jamais revu même le jour du divorce devant le juge. C’était des stagiaires ! Le cout du divorce de la femme qui a absolument voulu « avoir » gisèle halimi comme avocate a été de…. 25 000 Francs (en 1980)
    Halimi était peut être « de gôche » mais elle savait compter et utiliser ses stagiaires.

    • Elle avait comme beaucoup de ces bobos-gauchos-juifs, l’ADN en forme de tiroir caisse.
      J’ai divorce aussi en 1980,à l’amiable :4000 F
      pour les 2 parties ;nous avions l’avocat commun.

      • Elle va vraisemblablement rejoindre une autre Grande Dame, Simone Veil, qu’elle connaissait très certainement, puisqu’en fin de compte, elles ont toutes deux oeuvré à la même cause.

      • Non, en ENFER…
        Le Purgatoire, c’est pour les gens biens qui ont fait quelques erreurs.
        C’est pour les réconforter dans l’Amour de Dieu.
        L’Enfer, c’est pour les sataniques, comme elle et sa grande copine, l’autre grande avorteuse.

  16. Mme Halimi avait plusieurs nationalités, mais pas de patrie ;elle était du même sérail que
    Stora, BHL, Attain… et Cie.

    • et comme Esther Benbassa : turque, israelienne, française…
      Elle est sûre d’avoir un point de chute celle-là !

      • astrid
        N’oubliez pas que tous les bagagistes de roissy charles de gaulle sont algériens ……ceux qui vont vouloir se tirer aurons un mal fou au milieu du bordel ambiant et les greves ne seront rien a coté de ce tumulte

    • Vous avez compris qui était Gisèle Halimi. Comme vous dites, du même sérail que BHL, Cohn-Bendit, Veil et cie.

  17. Mme Halimi aurait dû avoir honte de défendre le fait qu’on pouvait tuer des êtres humains dans le ventre de leur mère.
    Ce n’était pas des humains prétendaient les adeptes de l’avortement à tout va.
    Mme Halimi aurait dû se souvenir en tant que juive que certains considèrerent que les membres de sa communauté n’étaient pas non
    plus des êtres humains avec les conséquences que l’on connaît.
    Je suis favorable à l’IVG bien sûr mais sous certaines conditions ;et pas à l’entreprise de destruction qu’elle a provoquée et au grand remplacement qui en est la conséquence. Les
    muzzes n’avortent pas ;elles produisent les armes de destruction massives.

    • Le combat de Gisèle Halimi pour la légalisation de l’avortement n’a rien d’étonnant. Pierre Simon, Simone Veil, Henry Morgentaler, Lawrence Lader, Christopher Tietze, Alan Guttmacher, tous des membres de sa communauté qui ont été des acteurs de premier plan dans le domaine de l’avortement.

  18. « Je n’aimais pas cette femme parce qu’elle était socialiste »… ??
    Comment reprocher à une grande dame, qui a *agi* avec vigueur toute sa vie pour la défense des femmes et d’autres nobles causes, qu’elle ait eu des idées différentes ?
    Cette affirmation me semble bien dure. Pour ma part, la lecture de ses livres a suscité mon admiration pour ses diverses actions, – même si je ne partage pas ses idées socialistes. Elle a *agi*, souvent, avec courage et persévérance, en dépit des critiques, des attaques, des injustices et d’épisodes de doute. Ah, si la France comptait plus d’émigrées de cette qualité, sa situation serait sans doute moins cataclysmique!

    • Rassurez-vous, il en entre des centaines de milliers par an. Pour une femme comme elle, pour une action salutaire, comme son combat feministe, vous en aurez 300 qui ne pense qu’à vous faire tomber et faire le jeu d’un futur FLN.

    • Ivan pauvre type ! tu oublies ses soutiens au FNL, au Hamas et ses prises de position contre Israël !
      Cette tunisienne Halimi détestait les français !
      La France est vérolée par tous ces parasites venus d’Afrique !
      Gisèle Halimi c’est la Danièle Obono des années 60 !

    • Vous avez parfaitement raison. J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour ses combats qu’ils fussent politiques ou sociétaux. Je ne crois pas un seul instant qu’elle eut de l’admiration pour Mitterrand, mais plutôt pour Badinter quand il fit abolir la peine de mort. Elle risqua sa vit plusieurs fois pour les idées qu’elle défendait sans jamais en demander ni gloire ni reconnaissance.

    • « une grande dame »..sans blague..vous pouvez dire « une grande salope » vous seriez plus proche de la vérité..
      Son combat pour les femmes..triste combat qui nous vaut plus de 220 000 assassinats d’enfants dans le ventre de leur mère, qui, sauf à être des salopes comme votre dame, ne s’en remettrons jamais..
      Elle détestait la France, sauf pour l’argent qu’elle en a tiré..bourses d’études par exemple..des émigrés comme elle, il y en a déjà beaucoup trop en France..
      Je suis très favorable au « rapatriement »..nous avons connu ça..ou remigration si vous préférez..
      Je suis une femme, je ne me reconnais dans aucun de ses combats..
      Sibeth peut dire.. »la meuf is dead »..je n’aurai pas plus de larmes pour celle là que pour sa copine Simone..

    • @Ivan
      Des « émigrées » de cette qualité, ce sont précisément les gens qui depuis 45 ans détruisent notre pays, appelé la France.
      Vous avez le droit d’en faire vos idoles, et le droit de détruire ce pays. De ce fait, nous nous trouverons face à face, comme disait un lion né.

  19. Elle aurait du rester en TUNISIE ? ET MENER SES « COMBATS  » pour le socialisme et l’avortement à partir de ce beau pays ….ça n’aurait pas duré longtemps ! Champagne ‘la meuf est dead « l

  20. Le souvenir que j’ai gardé de Gisèle Halimi c’est l’avoir entendu dire j’adore Voiron (car elle a été élue députée de l’Isère) et je vais m’y installer. On ne l’a jamais vue !

  21. Je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse s »intéresser à cette saloperie tunisienne nommée Halimi !
    La France est polluée par un tas d’arabes anti-français, c’est le cas également du gros tas stora l’algérien, un ami de la tarlouze Macron qui lui aussi passe son temps à salir la France et son histoire !
    L’ennemi crachant sur la France peut aussi porter la légion d’honneur, l’état français est devenu parfaitement putassier avec l’élection de VGE !

  22. Elle est comme la plupart de ses coreligionnaires anti-France et ses pseudos-combats sous couvert de féminisme n’ont été là que pour détruire le peuple autochtone.
    Une belle pourriture tout comme BHL, Attali,Stora,L Alexandre et tant d’autres……Bon débarras…..

  23. Des comme elle il y en a des milliers en France, qui profitent de nos lois tout en nous détestant.
    Je partage entièrement les arguments de M. Brazon.

  24. Même Halimi fut un mauvais alibi !
    Le noyau marocain de l’avocat est trop gros pour un gosier Français.
    Ce deuil national organisé par les médias est indigne !

  25. Vous s avez pourquoi il faut aller déposer une bouteille d’eau sur sa tombe ?

    Parce qu’elle est en enfer.

    • Ah non ! Je la laisserais crever de soif !
      Elle a bien contribué, par ses actions et ses petites phrases assassines, à faire tuer des FDS, des chrétiens, des hétéros, des patriotes en somme.

  26. Halimi

    – détestait la France
    – détestait les enfants
    – détestait les hommes
    – détestait le mérite de peur de ne pas en avoir assez
    – détestait les hétéros
    – détestait les chrétiens
    – détestait la sainte vierge, Saint Joseph et le petit Jésus

    Halimi était socialiste

    Socialiste est mot de code pour dire tartuffe dans la langue de Molière
    Ou hystérique dans la langue de Feud

  27. Bon débarras !
    J’espère que son copain Stora va lui aussi débarrasser le plancher.
    La liste de ce genre de nuisibles est longue et se renouvelle en permanence.
    Anton Kalachnikov et moi pensons qu’il y a peut-être une solution…

  28. Bravo.
    Quand j’entends qu’elle défendait les femmes, je pense à ces jeunes femmes mortes ou estropiées par les attentats du FLN (Milk-bar, La Corniche…). Ces femmes-là n’intéressaient pas Gisèle Halimi !
    De plus, proche du décoré de la Francisque Mitterrand, comme beaucoup « d’antifascistes ». A vomir…

  29. Je vois que TOUT le monde l’aime ! que du bonheur ……Champagne quand même
    A qui le tour ??
    J’espère qu’ELLE n’ira pas au Panthéon quand même comme l’avorteuse veill

    • Je me demandais au bout de combien de commentaires j’allais inévitablement tomber sur ce genre d’insanité.

  30. La Planète en a ressenti un bref soulagement, en aytendant que d’autres nuisibles prennent le chemin à eux dédiés : l »Enfer.
    La personnalité de Gisèle Halimi, malgré quelques combats méritoires de celle-ci, ne m’a guère séduite dans sa globalité !

  31. Dans toute relation humaine, il y a interaction.
    Le fait de ne pas aimer la france est logique pour une personne qui a vu dans le regard des européens une sorte de défiance, d’interrogation, pour ne pas dire davantage.
    les regards officiels protègent leurs chapelles, donc elle n’a subi et fait subir ce désamour venu du fond des âges qu’envers les petites gens au regard libre.
    Lhomme et la femme ne changeront jamais, bien vain de croire le contraire.
    on peut changer les lois, mais pas le ressenti intime et instinctif.

    • Monsieur Brazon n’a pas insulté Gisèle Halimi. Mais pour une personne bien-pensante, ne pas admirer une femme comme elle c’est être un sale con. Personnellement je sais très bien ce que c’est un sale con, j’en suis moi-même un.

      • Bon, ceci dit, je ne suis pas surpris. Gisèle Halimi à mené des combats aux antipodes de vos idées (enfin, si on peut appeler ce magma infect qui vous tiens lieu de pensée, d’ idées).

  32. qu’est-ce qu’elle fout là alors !!!
    Qu’elle retourne en Tunisie, on verra si avec ses copains les musulmans elle resterait en vie aussi longtemps qu’elle est restée en France

  33. On balance dans les travers qu’on fait semblant de dénoncer sur ce site . Si on ne fait pas de commentaires élogieux à l’égard des contributeurs du site , on est censuré.ça me fait rêver cette France version RL . On est dans le temple du monologue .

    • C’est fou cette obsession de la censure. RL est quasiment le seul site qui laisse la parole aux lecteurs pour peu que les propos soient dénués du racisme idiots et de l’antisémitisme d’attardés mentaux. Personne ne vous censure su vos commentaires ne sont pas injurieux.

      • Désolée M. Brazon, mais des commentaires ne relevant ni « d’un racisme idiot ni d’un antisémitisme d’attardée mentale » n’ont jamais été publiés… Je sais ce que j’écris et, pourtant j’ai pu constater que certains contributeurs, bien moins modérés que moi, injurieux, passaient la censure RL… C’est d’ailleurs un phénomène très récent car je participe ici depuis des années et je n’avais jamais été censurée… Avez-vous de nouvelles recrues dans vos rangs, censurant de manière arbitraire ? Certes, on peut comprendre que le travail est fastidieux et c’est méritoire de lire tous les msg…

  34. Elle était émancipée et je me fous qu’elle ait été socialiste à son époque, car l’imposture socialiste n’était pas dénoncée clairement, même encore aujourd’hui, donc les gens s’y laissent prendre.

    Personne, jamais, n’envoie en pleine face des intervenants socialistes pendant un débat télévisé, que leur doctrine est une « mise en scène » de générosité, mais qu’elle repose sur des méthodes de punition collective, digne d’un patriarche aigri. Un socialiste préfère qu’un gars passe toute sa vie au RSA, malheureux et avili, plutôt qu’il travaille au black en étant heureux. Cet arbitrage dit tout de la nature profondément pourrie du socialisme. Une générosité affichée, mais la mesquinerie au fond du cœur.

    Elle y a cru, comme beaucoup…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*