La délinquance se fout de Normal 1er et des élections législatives

La délinquance se fiche de l’élection de « Normal 1er » et de ses janissaires en peau de lapin. La délinquance n’a pas d’état d’âme socialiste, ni d’état et encore moins d’état de grâce.

Elle se moque des discours lénifiants de la Taubira, de l’Aurélie sans auréole culturelle. Elle se moque de la Justice et cultive le bracage au lieu de se cultiver l’esprit. Elle se shoote au cannabis et shoote du flic en passant, sous les yeux étonnés des clowns socialistes et autres Frontistes de gauche qui pensaient qu’ils leurs suffiraient d’être au pouvoir pour que cette délinquance issue des « cités défavorisées », venue en partie des « minorités visibles », victime de la méchante société raciste, soit touchée par la grâce hollandaise et se calme et rende les armes, béate d’admiration devant cette mouvance politique.

Ce n’est qu’un immense éclat de rire qui blesse au visage, un crachat, un pet à cette croyance politiquement correcte. Cette délinquance a encore gagné du temps. Elle a repris de plus belle, et que les bobos prennent garde, elle s’en fiche que vous soyez socialiste, communiste, écolo et j’en passe! Quand elle vous tombera dessus au hasard de ces méfaits, ces bobos si compréhensifs et si peu sains d’esprit, appeleront une police qui ne bougera pas plus demain qu’hier parce que ligotée. http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/06/19/metropole-lilloise-la-poste-match-kiabi.shtml

Ces représentants boboistes appeleront la Justice qui les balaiera comme d’habitude d’un revers de main comme on balaie habituellement les justiciables et les victimes par un « classé sans suite »! Comprendront-ils alors que la délinquance ce n’est pas seulement Gavroche mais aussi son père Thénardier qui volait les blessés et les morts sur des champs de bataille!

Victor Hugo serait dans la juste outrance et dirait sûrement en alexandrin bien mieux que moi, toute sa colère face à la bêtise de la gauche bien pensante.

Ce monde nous appartient puisqu’ils nous le laissent! 

La terre est à nous et ses hommes sont en laisse!

Nous somme la force, nous sommes la puissance.

Nous sommes des loups et  ils sont « moisis et rances ».

Violents nous avons la justice comme complice,

Destructeurs, nous abattrons toute les Polices

Gérard Brazon – Puteaux-Libre