Jean Luc Mélenchon: il est pitoyable de voir sombrer une coquille vide qui se voulait une Caravelle !.

Comment ne pas être de nouveau et encore effaré devant la bien-pensance de certains comme l’ineffable Mélenchon qui en veut à l’assassin islamiste d’avoir “sali sa religion”.

 

Sans doute parce que le sang sur la chaussée n’est pas salissant étant donné que ce n’est pas celui d’un islamiste, d’un obsédé de la pureté islamique, celui d’un assassin au nom de l’islam. Que dire de ce type qui fut autrefois républicain, socialiste, et qui nage maintenant dans une fange indigéniste et anti-France. Lui qui regrettait au même titre qu’Hitler, la victoire de Charles Martel à Poitiers face aux Sarrazins.

Que dire de cette députée du MoDem des Yvelines, Michèle de Vaucouleurs, issue du parti de François Bayrou, qui ose regretter cette mort tout en ajoutant son opinion “qu’il n’aurait pas dû présenter les caricatures de Mahomet“. En fait, et en résumé, c’est bien fait pour lui, n’est-ce pas Madame la députée ?  Députée de qui, de quoi ? Quelle honte, ces réflexions venant des Insoumis et de la droite molle !

 

Encore un décapité de plus en France, victime parce qu’il croyait qu’en France on pouvait tout dire. Combien de morts faudra-t-il encore, pour que les yeux de nos dirigeants s’ouvrent enfin et qu’ils prennent conscience, comme le dit Ferhat Mehenni, que « L’islam, c’est l’islamisme au repos. L’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire. »

D’où vient cet aveuglement ? Pourquoi, dans les milieux du pouvoir, personne ne combat réellement cette engeance, ces tueurs issus de cette soi-disant religion qui se veut exclusive, universelle et conquérante. Éric Zemmour a raison quand il dit que deux civilisations ne peuvent vivre sur le même territoire. Qui paie ces hommes de pouvoir qui laissent faire ces crimes sur notre sol, n’agissent pas contre les salafistes, les Frères musulmans, contre les mosquées et les écoles coraniques ? Qui paie pour ce laisser-faire ?

Hier, j’écoutais sur CNews un Jean Pierre Chevènement complètement dépassé qui nous parlait de l’école de la République, de la transmission des savoirs, de la tolérance, et nous récitait ses rêves de bonne entente. C’était pathétique, ce refus des réalités d’aujourd’hui.

Les enfants de l’école de la République sortent des écoles totalement ignares, incultes historiquement parlant et pire encore. Ils sortent bourrés de préjugés, incendiés par une propagande anti-France et incapables d’écrire une phrase sans faire de fautes graves ?

Pourquoi cette immigration envahissante venant de pays ayant une foi meurtrière comme étendard ? Des croyants ayant une admiration sans borne pour un soi-disant prophète qui aura toute sa vie, selon la sîra, le Coran, les hadits, commis sur son passage toutes les horreurs que l’on condamne dans nos pays.(meurtres, pillages, esclavagisme, etc.)

L’islam est incompatible avec nos lois. Il est contraire aux libertés des femmes, à leur égalité en droit avec les hommes (Sourate 4 verset 34). Combien de fois faudra-t-il le répéter pour que cela s’imprime dans les têtes des Européens en général, des Français en particulier, et de ceux de la droite nationale comme la présidente du Rassemblement National.

Les hommes ont autorité sur les femmes en raison des privilèges que Dieu accorde à certains par rapport à d’autres et en raison des biens qu’ils dépensent pour elles (…) celles dont vous craignez la sédition, ne vous mettez pas au lit avec elles, vous les relèguerez et vous les battrez, à moins qu’elles ne vous obéissent à nouveau (…)

Souvent, les islamo-collabos font des parallèles avec les chrétiens et confondent volontairement ou par ignorance crasse. L’Église, les autorités ecclésiastiques, les papes de Rome qui n’ont pas toujours été en phase avec la parole christique. Contrairement aux islamistes qui, eux, appliquent simplement les ordres venus d’un Coran prétendument révélé à Mahomet afin qu’il puisse exercer, lui et ses successeurs, leurs folies destructrices et leur domination.

Les bûchers, l’Inquisition (qui fit moins de morts qu’on ne le dit par ailleurs), les tortures, les massacres en général, et ceux également contre des chrétiens d’une autre obédience, ne sont pas tirés des Évangiles et du message christique contrairement à ceux de l’islam qui appelle aux meurtres (sourate 2 verset 191 et autres).

Là est toute la différence. Le message christique apporte un message véritablement de paix, et il affirme ce que l’on appelle la laïcité aujourd’hui. « Rendez à César ce qui lui appartient, et à Dieu ce qui est à lui ». Ce message fut interprété par des hommes avec tous les défauts possibles, les erreurs, et les mauvaises intentions.  Ce qui n’est pas le cas en islam, qui considère  que Dieu est omniprésent, omnipotent, en plus d’être raciste en refusant l’autre, le non croyant, en appelant à tuer les juifs, les chrétiens, les hindous, les bouddhistes.

Ce dieu a un message cruel, liberticide, homophobe et misogyne. Il provoque chez les croyants des réactions qui ne tiennent pas compte de la raison puisqu’il est interdit de se questionner, de mettre en doute ce message par la crainte de l’enfer ou simplement de la mort par des “docteurs” de la foi.

Le message christique, bien au contraire, promeut la séparation du temporel et du spirituel, le libre arbitre, la responsabilité personnelle, et la liberté. En aucun cas, il ne faut confondre l’œuvre des hommes, qui sont imparfaits par définition, avec le message christique.

Le Coran est un message d’Allah en direct, disent-ils, et il est un message de soumission totale à cette parole entendu par “Muhammad” dit Mahomet, qui aboutit à ce que des fous de Dieu tuent au nom d’une croyance, ou d’une vengeance infâme et ridicule. C’est toute la différence entre la folie et la raison, notre civilisation de la raison, et la leur.

Nos « princes » du monde d’aujourd’hui ont décidé de passer outre et d’obliger les populations radicalement et profondément différentes à vivre ensemble, coûte que coûte, et c’est la mort au bout.

La question est et reste la même que nous, islamophobes, nous posons : pourquoi vouloir à tout prix faire de nos pays un enfer ?

Le métissage cher à Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron n’est pas qu’une question biologique, mais bien une question de civilisation. Chacun est libre d’aimer et de faire des enfants avec qui il veut. La couleur, l’origine biologique importe peu du moment que cela fait de bons Français, aimant la France et fiers d’être français. Mais le métissage de deux cultures intrinsèquement différentes, que tout sépare, est un véritable crime contre l’humanité pour ce qu’il va provoquer. On ne peut mélanger l’huile et le vinaigre. C’est impossible.

Ce sont nos politiques qui sont les véritables responsables et les seuls coupables. C’est cette députée du MoDem, ce Mélenchon, les Insoumis, les Indigénistes, les racialistes qui sont les complices de ce crime contre notre humanité.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*