Il y a heureusement un Éric Zemmour, Michel Onfray, CNews, Sud Radio. Le CSA est vraiment bien-pensants !

Est-ce que les Français se réveillent ? Est-ce les médias réalisent ? Est-ce que les différentes autorités politiques ou médiatiques comme le CSA prennent conscience que cela suffit ?

J’observe un léger frémissement sur les ondes, une délicate vague sur les rivages de la bien-pensance. J’écoute des voix inaudibles hier, des protestations feutrées souvent, et devenant parfois très claires.

Oh, ce n’est pas un tsunami, un orage, une tempête, pas même un coup de vent. Juste un vent qui se lève et apporte une certaine fraîcheur dans les rares émissions de télévision et de radio.

Pour ce faire, je remercie l’acharnement d’Éric Zemmour, son talent de polémiste, sa pugnacité et son immense culture qu’il a acquise, lui, en lisant des heures entières, en écrivant des journées entières, en plus de débattre sur les quelques plateaux de télés qui osaient encore le faire venir. Je remercie Vincent Bolloré et Christine Kelly et ses équipiers, ainsi que Pascal Praud, d’avoir tous accepté sa présence salvatrice pour beaucoup d’entre nous, malgré les gauchistes qui refusaient sa présence au nom de la liberté d’expression bien sûr, la leur uniquement.

Rien à voir avec les pignoufs qui voulaient se faire Zemmour comme autrefois, Daniel Cohn-Bendit ou Mazarine Pingeot, cette fille illégitime de François Mitterrand, nourrie et logée aux frais du contribuable, qui au lieu de se faire toute petite, la ramène trop souvent à mon gré.

Je remercie Michel Onfray, homme de gauche, philosophe, écrivain prolixe, créateur du journal “Le Front Populaire” et qui à chaque intervention sur des plateaux de télés démonte cette gauche  à coup de burin et d’arguments imparables. Il démontre que cette gauche immigrationniste, antisociale est bête à manger du foin.

 J’ai lu plus souvent Zemmour qu’Onfray, je l’avoue,  et sans doute cela m’empêche de dire une seule critique et comparaison forte sur les œuvres de chacun. Désolé d’avoir lu le plus souvent des écrivains du XIXe, des historiens et polémistes comme Jean Lacouture sur le général de Gaulle, Jean Paul Brunet sur Doriot, Stéphane Courtois sur le Livre noir du communisme, où des ouvrages sur Napoléon 1er et sur mon préféré, Napoléon III, dont cette république s’acharne à ignorer les immenses bienfaits du règne. On ne peut pas tout lire, d’autant plus que personne ne m’offre de livres à leurs sorties. Privilèges de journalistes et animateurs.

Cette vidéo a été supprimé de YouTube. Merci à CNews de la rendre disponible.

Un frémissement, disais-je, lorsque j’ai vu et entendu sur CNews et Sud Radio des critiques justes sur l’engagement manifestement de gauche, des radios publiques d’information payées avec l’argent des con-tribuables. Entendu et vu ces critiques sur France2, France 3, et suivant, sur la manière gauchiste de traiter l’info, et les émissions de culture historique. Je ne les regarde plus.

Nous savons tous que France Inter, issue de Radio France, est une radio sectaire.

Difficile d’y échapper lorsque l’on vit à la campagne. Il n’y a que ça sur les ondes dès que vous allumez la radio. Cette radio, ainsi que France Info, France Musique et France Culture sont les seules qui soient audibles. Sinon, vous avez des radios locales insipides, aux animateurs débiles, ou sans intérêt, la plupart du temps. C’est pire en voiture pour le coup, car il n’y a que celles-ci.

 Impossible d’avoir Sud Radio dans le centre de la France. Impossible dès lors que vous quittez Paris. Impossible de l’avoir par l’intermédiaire de la télévision d’Orange où je suis portant abonné. Cette radio ne peut s’écouter que sur une application de téléphone, ou sur internet.

Qu’en pense le CSA, de cette mise à l’écart des ondes ?

Que pense le CSA de permettre enfin à des radios privées,  positionnées sur des créneaux informatifs, parfois polémistes, et ayant des débats avec les auditeurs ? Silence radio…

J’apprends pourtant que le CSA se saisit d’un dossier transmis par les associations LGBT+ qui n’ont que ça à foutre de compter le nombre de propos qu’ils considèrent comme insultant sur RTL et son émission d’humour, “Les Grosses Têtes”. (Source)

Ils indiquent “avoir notamment relevé « 159 propos sexistes, 66 déclarations homophobes et transphobes, 51 déclarations racistes, 29 déclarations grossophobes » après un mois d’écoute des Grosses têtes”.

Ces gauchistes « mal embouchés » se sont plaints en écriture inclusive, ce qui devrait être un bon prétexte pour le CSA républicain de refuser cette plainte tant que celle-ci ne sera pas écrite en vrai français. Elle ne le fera pas, comme Roselyne Bachelot ne sévira pas contre celle-ci dans les messages publicitaires de Radio France.

« le schéma d’un harcèlement de cour de récréation (…) où insultes et discriminations sont constamment encouragées envers des boucs émissaires désignés. Le tout sous prétexte d’humour ». Sous prétexte d’humour ? Les cons ça ose tout !

Sur France Inter on peut dire que Jésus est un pédé, mais surtout pas rigoler sur un pédé. Cela, ce n’est plus possible. Le pseudo- “comique” de France-Inter qui a dit ça s’est excusé… auprès des “pédés”, pas des chrétiens. C’est tout dire.

On peut se moquer du christianisme, mais surtout pas d’une pantomime d’enculade générale à la Gay Pride. De même de voir défilé des sado-masos à quatre pattes, comme des chiens, le cul à l’air devant des gosses, ou montrer son cul sur un chariot.

On peut vanter la chance, pour les uns, d’aimer les gros sexes bien solides, avec des yeux gourmands, voire pour les filles, se pâmer à l’idée de minous bien lisses, et toutes mouillées de désirs.

Dernière minute, YouTube, non content de censurer Zemmour, a décidé d’interdire quiconque évoquera les fraudes de l’élection américaine !

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/elections-americaines/elections-americaines-youtube-supprimera-tout-contenu-trompeur-sur-l-issue-du-scrutin-7079710

Je pense sincèrement que ce monde est devenu fou. Qu’est-ce que j’en ai à faire de ces démonstrations publiques des plaisirs de monsieur, avec son mec bien membré ? Quelle importance pour moi que cette femme adore les godes de Madame sa complice de plaisir. Grand bien leur fasse.

Ils sont libres de faire, mais pas celui de m’emmerder avec leur désir de couper les couilles à ceux qui les utilisent de manière naturelle. À celles qui préfèrent s’épanouir dans les bras d’un homme. Ni d’interdire aux hommes de penser que faire l’amour à une femme, c’est quelque chose de fabuleux, ni de voir dans les yeux d’une femme qui jouit, la beauté du merveilleux.

Je constate que les auditeurs, certains journalistes et polémistes ont ce courage de dire que cela commence à suffire.

Marre de cette dictature des minoritaires, qu’ils soient homos, noirs, arabes, transgenres, et jusqu’au jour qui viendra, où on verra les zoophiles avec leurs chiens et autres. Nous avons pu le voir hier, avec certains pédophiles qui se pâmaient d’amour ouvertement pour des enfants. Je songe à Cohn-Bendit dans son bouquin, ou dans les colonnes de Libé et autres journaux gauchistes.

Il y a un frissonnement dans les médias privés comme CNews ou Sud Radio. Encore trop léger certes, mais j’ai espoir qu’enfin une vague monte et détruise cette folie qu’est la dictature de la pensée et ces agressions contre la majorité qui n’a pas à avoir honte d’être hétérosexuelle, d’être blanche, noire, arabe, asiatique, et contre tous les amoureux et fiers de la France et de son histoire.

Pour les autres, allez vous faire foutre ailleurs, et en silence, s’il vous plaît.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*