Hollande : chronique d’un désastre annoncé… qui met la France en danger

Nous vivons un drame bien plus conséquent que celui des explosions à Boston comme d’ailleurs les meurtres de Toulouse, dont les similitudes sont évidentes, comme le dit Maxime Lépante dans Riposte Laïque. De même que ces similitudes ne devraient pas nous être interdites de diffusion alors même que dans aucun des débats que j’ai entendu, nul philosophe ou journaliste ne les a soulignées.

Nous vivons un drame autrement plus important que le « Mariage pour tous », cet enfumage socialiste qui tient en haleine depuis des mois, des milliers de Français et les amène dans la rue et dans des manifestations.

Cet écran de fumée qui ne doit pas pour autant être méprisé, car il entraîne de fait, un changement de société si ce n’est de civilisation mais doit-être remis à son juste niveau. C’est du moins ce qu’aimeraient désormais les socialistes qui sentent que l’affaire leur échappe et qu’elle produit des effets imprévus en cristallisant le mécontentement des français. Trop tard…

A l’heure où j’écris, c’est seulement 25% de Français qui font encore confiance à François Hollande !

25% de Français qui reviennent de Chine ou d’Afrique ? A moins que ce ne soit des internés en hôpitaux ou d’anciens prisonniers ayant dû leur libération à ChristianeTaubira. A moins que ce ne soit des Français de papiers qui s’accrochent, des droits de l’hommistes et autres associatifs qui tentent de préserver leurs subventions et leurs bonnes places au chaud. Des Français qui, de toutes les façons ne comprendront jamais rien parce qu’ils le refusent ! Ou est-ce 25% de Français autistes? Ou tout simplement 25% de socialistes qui pensent que François Hollande peut mieux faire! Cela restera un mystère…

Il y a plus grave encore que ces nigauds de la socia-lie, cocos de la première heure et bobos de la dernière! Il y a aussi ce vide d’intellectuels dans notre société où l’on voit les mêmes têtes sur toutes les chaînes nous expliquer que tout va bien, que ce n’est pas la faute aux politiques, pas la faute à l’Europe, pas la faute aux entreprises, pas la faute aux banques, aux financiers! C’est la faute à personne! Responsable mais pas coupable, telle est la devise française de ceux qui nous dirigent. C’est la faute à la crise, et la crise c’est l’Amérique, les USA!  C’est loin les USA. Salaud d’américain! Un peu facile mais cela marche encore!

La Crise qui n’a pas de visage, pas de personnalité. Autrefois Mitterrand avait dit au sujet du chômage « qu’il avait tout fait« ! Aujourd’hui qu’il est mort et bien enterré et même encensé la plupart du temps, c’est 9 millions de français qui sont sans emplois!

Parmi eux un bon nombre ne trouvera plus rien! Trop âgés, mal instruits, mal formés. Certains n’ont jamais vu leurs parents se lever le matin pour aller au boulot. D’autres gagnent plus à dealer, et à revendre des « tombé de camions » qu’à bosser pour un smic. Des familles entières sont dans des économies parallèle et d’autres dans la misère la plus noire!

Il en reste encore qui continuent de croire au discours politique de l’UMP, du PS, des Communistes, des inénarrables verts, ces nouveaux tarés de la politique qui veulent interdire le nucléaire, le pétrole, le chauffage des cheminées, les pets des vaches pour que la planète Terre soit en bonne santé et nous dans les cavernes.

Les Français ne vont pas bien et c’est rien de le dire!

40 ans de mensonges, de faux semblant, de fausses images, de fausses réalités, de discours rassurants pour mieux nous endormir. Les Français ne vont pas bien car ils sont malades de leurs personnels politiques, malades de leurs élites qui n’arrivent même pas à la cheville des chiens de Valéry Giscard dit d’Estaing, c’est tout dire!

Lorsque j’écoute le niveau des débats à la télévision, je reste songeur devant des questions auxquels nul ne répond hormis par des arguties sans intérêt.

Nous assistons à des débats où le journaliste aime autant s’écouter poser la question que l’interviewé aime s’entendre répondre! Qu’importe si la réponse n’est pas en rapport avec la question! Le journaliste n’insistera pas! Faut pas déranger n’est-ce pas. Mais il n’y a pas que dans les débats que cela existe! Dans les colloques également.

Le dernier auquel je suis allé en était un bel exemple de ces questions qui ne trouvent pas de réponses. Camel Bechikh par exemple, dans le colloque Idée-Nation de la semaine dernière. Camel Bechikh représente les « Fils de France », un musulman tendance « frères musulmans » propre sur lui et sans barbe ou à peine qui veut nous présenter la bonne façade de la mosquée et du minaret de son islam et de ce fait, nous l’a fait à l’envers.

Plusieurs questions lui furent posées comme les incompatibilités de l’islam par rapport aux lois de la République comme les droits de la femme, l’apostasie (passible de mort), l’égalité des sexes, la libre conscience, la laïcité, et bien d’autres! Il a réussi le tour de force de répondre sans qu’aucune des questions posées ne soient abordées au fond. Ce qui provoqua la colère de beaucoup et la déception d’autres! Les policés ont émis quelques applaudissements par égard à la puissance invitante.

Au moins, les pseudo intellectuels ne pourront pas dire que le Front National à travers le colloque « Idée et Nation » est un parti qui ne comprend rien et encore moins à l’Islam. Il a invité le diable pour mieux se dédiaboliser  Ce qui n’est pas idiot. D’ailleurs, chaque fois que j’ai assisté à ce genre de colloque, les représentants de l’islam se défilent en arrivant en retard, ou devant partir très vite ou répondent à côté!

La gravité de notre situation politique est là: nous n’avons plus d’intellectuels, de femmes et d’hommes ayant assez de force de caractère pour signifier, affirmer, contredire, se lever, protester, informer. Un seul ces derniers temps: Guy Millière! La chevelure longue et rousse, les yeux bleus, la voix forte, il donnait le ton et affirmait sa méfiance de l’islam et ne faisait pas semblant de croire qu’il y avait plusieurs islam. En face, la meute des biens pensants habituels qui récitaient les mêmes discours ! Il est vrai que l’on évite d’inviter d’autres figures comme René Marchand, Christine Tasin ou Pierre Cassen. Ils doivent faire tache dans le paysage médiatique.

Le danger de nos jours et ailleurs. La crise certes qui pourrait sans doute être résolue, si l’on acceptait de revoir la copie de cette Europe liberticide, qui assassine nos emplois en ouvrant nos frontières aux produits fait par des esclaves en Chine et sans contrepartie! Ce qui fait dire à Marine Le Pen, sans aucune contradiction d’économistes bien-pensants, que ce sont nos chômeurs, nos 9 millions de sans-emplois qui consomment, aux frais des contribuables qui ont encore du boulot, ce que fabriquent des esclaves à 12 000 km de là!  Avec la complicité des « socialos-progressistes »!

Le danger de nos jours est surtout islamiste! Cette Europe nous a désarmé, nous interdit de nous défendre contre une invasion manifeste qui finira par nous tuer comme une infection, une maladie qui se propage à grande vitesse. L’immigration et l’islamisation vont de pair! Nous savons que l’insécurité a également des liens avec l’immigration et qu’il ne suffit pas de dire que ce sont « des français » qui sont en prisons, pour oublier les cultures et la religion majoritairement pratiquée dans nos geôles!

Le danger majeur c’est celui de refuser de regarder les choses en face! Celui de ne pas dire clairement les vrais problèmes que posent l’Europe, l’immigration et l’islamisation. Celui de constater au plus haut de nos gouvernants, des Ministres sans foi ni loi, corrompus et menteurs, des Ministres femmes qui se voilent et acceptent de fait, de soumettre le peuple français qu’ils sont censés représenter, à un dieu, une religion profondément anti républicaine!

Entre des journalistes autistes, des intellectuels peureux ou incapables, des politiques oublieux de leurs devoirs premiers, la France court à la catastrophe et en ce moment, beaucoup de français commencent à réaliser qu’au-delà de leurs divergences, c’est de leur Nation qu’il s’agit! Celle-ci est en danger!

Un chant s’élève et montera dans les jours et les mois qui viennent! C’est celui de la résistance! C’est le chant qui a toujours fait peur aux tyrans du moment. Manuel Valls ne comprend pas qu’il est l’ordonnateur des basses œuvres des socialistes qui ont aujourd’hui tous les pouvoirs! Nous disons: il faut retourner aux urnes. Il répond par les gendarmes et les CRS!

Malheur à celui qui remue le fond d’une Nation disait le Marquis de Rivarol. Cela reste d’actualité, plus que jamais. Il faut que le peuple reprenne la parole. Sinon il ne nous restera que la Résistance pour faire entendre raison à cette engeance

Gérard Brazon  (Puteaux-Libre)