Hervé Bourges, Jean Daniel, Michel Charasse ont-ils vraiment servi la France ?

Des hommages à répétition pour des hommes de gauche, des grands penseurs disent les uns, des collabos de l’islam pensent les autres, mais en tous cas, pas des hommes pour qui la Nation avait un sens, et pour qui la France n’était pas une patrie !

Un Franco-Algérien est mort ! Sous quel drapeau sera-t-il enseveli ? 

Commençons par Hervé Bourges, homme de gauche – s’il en est, et grand ami de François Mitterrand qui avait discerné en lui, ce qui constitue l’homme de tous les coups, le doucereux, le manipulateur et souvent le traître de service, et dans son cas, celui de la Nation France !

La Patrie ? Ce n’était pas sa tasse de thé ! Lui, il aimait, comme le dit Mathieu Gallet, ancien patron de Radio-France, cette société nationale en charge de la propagande actuellement : Hervé Bourges, c’était l’Algérie, c’était l’Afrique, c’était la francophonie, c’était l’audiovisuel public, c’était tout l’audiovisuel. C’était une conscience. Le tout étant de savoir au service de qui ! Pas de la France !

L’Algérie à peine indépendante, Hervé Bourges devient le conseiller particulier d’Ahmed Ben Bella, son tout premier Président. On ne peut pas dire à ce moment qu’il ait eu une pensée pour les Européens qui avaient été kidnappés par le FLN, et avaient servi de poches de sang, et pour tous ceux qui avaient été déracinés de leur pays de naissance, ainsi que pour les harkis qui avaient été massacrés ! Il est vrai que les socialistes avaient en horreur les pieds-noirs !

Il faut savoir aussi qu’Hervé Bourges a pris la nationalité algérienne en 1962 ! On se demande donc si c’est à l’Algérien ou au Français que notre petit Emmanuel Macron va rendre son hommage !  Les milieux bien informés des rédactions parisiennes disait de lui « Un tiers-mondiste, deux tiers mondain ». C’est ce que l’on appelle aujourd’hui un bobo de la pire espèce, digne de ces artistes blindés qui donnent des leçons en jeans déchirés.

 Jean Daniel, un journaliste là aussi décrété « grande conscience de gauche ». Le Point nous dit : L’Algérie, où il naît le 21 juillet 1920 à Blida, le marque pour la vie. Élevé dans une famille algérienne de confession juive, Jean-Daniel Bensaïd est le dernier de onze enfants. Son père sera une figure adorée, s’émerveillant « chaque jour d’être français ». Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas eu le même amour de la France que son père, et de fait, celui d’Éric Zemmour ! Il aura soutenu les grands patrons de la gauche comme Michel Foucault, Pierre Mendès-France, Michel Rocard et François Mitterrand. Tous de grands pourfendeurs de la France que nous aimons !

La France, la Patrie auront toujours été des notions inconnues pour lui ! Comme Mitterrand, dont on sait les circonvolutions politiques, il considérait le nationalisme comme une maladie ! Lui aussi, comme Hervé Bourges, défendra l’indépendance de l’Algérie ! Comme beaucoup de ces hommes de gauche qui auront finalement vécu dans la trahison de la France ! Une habitude prise chez ceux d’avant-guerre !  

Il se voulait humaniste et sans doute trouvait-il bien cette France immigrationniste ! Grand bourgeois comme beaucoup de ces socialistes, il devait fréquenter ses pairs bien protégés, éloignés de la misère et donneurs, eux aussi, de leçons au petit peuple, ceux d’en bas, priés de comprendre ou de se taire à jamais ! (source) Pour moi, disait-il, le repos c’est la mort ! Elle a été patiente puisqu’elle a attendu 99 ans !

L’homme de l’ombre, le conseiller (surveillant) des Présidents

Michel Charasse, la troisième « conscience de la gauche » est mort dans la nuit du 20 au 21 février, des suites d’une longue maladie. En gros, le cigare l’a tué ! Gros fumeur, bon vivant, la longue maladie a pris elle aussi son temps ! Il aura été l’homme de l’ombre de François Mitterrand durant des années. Le petit Président Emmanuel Macron s’est fendu d’un hommage écrit sûrement par un autre conseiller bien vivant : la République pleure ce jour un de ses serviteurs les plus passionnés. Michel Charasse s’en est allé. L’esprit de ses combats, la force de son engagement ne nous quitteront pas » La République pleure ? Vous plaisantez, j’espère ! Serviteur passionné, esprits des combats, engagements ? Ce n’est pas bientôt fini, vos délires, Emmanuel Macron ?

Que nous dit le maire de Puy-Guillaume, son village : il a été l’homme de l’ombre de François Mitterrand, il a eu l’oreille de Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron. On comprend mieux l’idée de « serviteur », de l’esprit de ses combats, d’engagements ! C’était tous azimuts, à tous les niveaux, dans tous les râteliers ! Ou, comme je le pense, un proche parmi d’autres, qui contrôlait l’ensemble, surveillait le bon déroulement, remettait les pendules à l’heure si l’un de ces Présidents sortait des sentiers battus !

Dans tous les cas, voilà trois pontes de la gauche bien-pensante en moins, et espérons que les silences de ces morts profitent à la patrie !

Pour ma part, ils ne furent pas de bons conseils car s’ils l’avaient été, la France n’en serait pas là, à subir l’immigration, l’islamisation et la violence économique et sociale !

Ils sont morts comme ils ont vécu, en internationalistes ! Espérons que ce ne soit qu’un début, et que l’on en finisse avec cette gauche rance et destructrice de la Nation !

Gérard Brazon

41 Commentaires

  1. Boffffffff……………..ne salissons pas les morts ,ils ont bien vécu ,ils n’ont pas cassé les quatre pattes a un canard et je ne savait meme pas qu’ils étaient en vie ces derniers temps

      • Je comprends votre étonnement M. Victor. Voici l’explication: dupond1 est un catho patriote, donc en bon catho, il ne peut pas avoir des mauvaises pensées pour des morts. Son éducation catholique lui interdit de telles pensées.

    • le problème n’est pas de salir les morts mais de faire d’eux subitement des héros parce qu’ils sont morts…
      les morts ne sont pas salis. ils se sont salis eux mêmes quand ils étaient vivants…
      même philosophie en politique où de parfaits escrocs punis par la loi reviennent 10 ans après comme neufs (toubon et son scandale sur le sang contaminé: oublié_ jupé et sa condamnation à 18 mois de prison : oubliée, les balkany je n’en parle même pas, même hollande veut revenir mais c’est un peu tôt, il est toujours « mort »)

      • S’ils étaient en haut de l’affiche c’est qu’une majorité de français les y ont porté ……cela fait vous ne trouvez pas ; un paquet de gens salis ?

        • Non, il y’a surtout un paquet de gens bernés , trompés, enc…!
          griveaux en se présentant comme un mari et père modèle dans paris match pour avoir des voix supplémentaires à la mairie de paris en est un exemple et marcon en nous promettant une raie publique morale et exemplaire et en affirmant qu’il ne touchera pas à l’âge de la retraite (entre autres)en est un autre !

    • Il ne s’agit pas de salir les morts, mais de rappeler qu’ils ont beaucoup nui de leur vivant et qu’ils ne méritent donc pas d’être traité en héros.
      Ceci dit, ils sont maintenant face à leur juge et je ne les envie pas.

  2. Il y a la France.et la république
    Le Christ-Roi et la FM
    Dieu et Satan.
    Les Français et leurs élites

    Et on ne sert pas deux maitres.

    • D’accord, mais ce que vous écrivez n’est pas à la portée des athée/païens, pour eux, vos écrits c’est du charabia, c’est incompréhensible. Dites simplement: il y a des Français patriotes et des Français traîtres et ceux-là, ils nous donnent envie de leur casser la figure.

    • Oui, c’est bien ça. D’ailleurs, les « zélites » anti-chrétiennes n’ont que les mots « république » et « républicain » à la bouche, la France est devenue un gros mot.
      Non, on ne sert pas deux maîtres.

  3. Trois pourritures sont parties c’est très bien , mais un peu tard car ils ont étaient nocifs à la France

  4. C’ étaient surtout de fidèles serviteurs de la classe sociale dominante, du système économique actuel, dit « capitalisme », qui est une catastrophe pour une majorité d’ individus. Quant au fait d’ être un « traître a la France », voilà un titre que je revendique moi même. Je ne leur en ferai donc pas le reproche.

  5. Bourges fût un traître, Charasse un sale bonhomme… Jean Daniel fut un journaliste reconnu ;à chacun d’apprécier selon ses convictions. Il a au moins dit quelque chose qui me semble conforme à la réalité ;en substance :
    il ne faut pas confondre présence et colonisation;
    la France fût présente en Algérie, souvent pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur.

    • Ah bon! nos parents, arrière-parents et arrière-grands-parents faisaient de la présence en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Afrique de l’ouest, en Indochine. Ils faisaient du tourisme, c’étaient des touristes à temps plein. Mais alors pourquoi un tel rejet de tous ces peuples autochtones? Et autant de morts? Et quand Napoléon III, en 1862, envoya une armée au Mexique, c’était aussi pour faire du tourisme, un acte de présence? Tout ce qui sort de la bouche de Jean Daniel met en pâmoison le patriote Jill.

  6. AAA le plaisir de subir les panégyriques de ces trois traitres à la Patrie dont un grand connard de l’Obs qui se prenait pour R. Aron, dégonflé un jour pas Soljenytsine à la Télé, et bientôt « glorifié » aux Invalides, déshonorant ce beau palais des soldats (les vrais)…

  7. Acoquiner Charasse avec des ordures comme Bourges et Daniel me gêne. Peut-être par manque de culture politique j’aurai tendance à lui accorder, pour son franc-parler, l’estime que l’on doit à ses adversaires. De son action, je n’ai retenu que sa fermeté quand il s’était agi d’instaurer des chèques de banque payants.
    Malheureusement, les banquiers n’ont reculé que pour mieux sauter ! Explosion des frais bancaires, installation de leur(s) pion(s) aux plus hautes fonctions de l’état………..
    Au moins peut-on accorder à Charasse d’avoir réagi avec panache.

  8. C’est la même clique de porteurs de valises tel Roger Levy, dit Hanin, qui tirent leur révérence, enfin. Bourges, algérien de nationalité depuis 1962, sera t-il enterré en Barbarie comme Navarro ?

  9. Si la ripoublique pleure ces trois clampins, la France elle ne peut que s’en réjouir et c’est tant mieux !!!!

  10. charasse a fait beaucoup pour la relance des bretelles, et d’un dégraissant pour animaux disparus. honneur à ce héros….

  11. « Comme Mitterrand, dont on sait les circonvolutions politiques, il considérait le nationalisme comme une maladie ! » Sauf quand il s’agit d’autres pays que la France ! Curieux non ? ! Mais bon les grandes consciences ne peuvent être QUE de Gôche alors !…

    • Pour Mitterrand j’avais lu il y a pas mal de temps , quand il était jeune il a manifesté dans la rue faisant parti de la DROITE ensuite il sait retourné vers le socialiste c’est marrant pour moi il avait un visage de la droite enfin je me trompe peut être

  12. Pour le dernier, franc maçon, il devait sans doute en effet remettre nos zé’lus dans le droit chemin s’ils faisaient mine de s’écarter de ce que les frères avaient décidé !

  13. Qui, dans les jeunes générations les a vraiment connus ?
    Bourges, l’Africain,
    Daniel, le Hautain
    Charasse, le Byzantin.
    Des Pantins au service de Catins !

  14. Dans mon article, j’ai oublié Jack Lang qui n’est pas mort et s’accroche encore en espérant qu’avec ses teintures, son ripolinage chirurgical, il va passer inaperçu aux yeux de la mort. Espérons que non car lui aussi il ne manquera pas à la France! Il finira au Maroc, un pays dont il aime dit-on la jeunesse!

  15. Qu’il est long le mur où figurent les noms de toutes ces belles gueules de guôôôôôche qui ont tant sali notre Patrie !

  16. je ne me suis jamais posé la question de leur utilité à la Patrie tant il est évident que ce furent des parasites ….Mais, voir partir la même semaine BENSAID..CHARASSE…BOURGES….LE ciel réalise là un beau triplé, merci Seigneur !

  17. je n’en peux plus d’arroser ça…!!!!
    faudrait pas que des Lang ou autres zombies fasse pareil , car je vais me retrouver en coma éthilique….
    la nation se porte un peu mieux , trouvez pas , on se sent plus léger…..

    • Alors jack lang , avec son idée de faire apprendre la langue des pays arabes , il ne pense pas que ce serait mieux que les enfants tout d’abord apprennent correctement la langue française , et,son histoire il y a énormément de chose a savoir sur nôtre histoire

  18. La France ce serait mieux portée si ces trois sinistres clampins n’étaient pas intervenus dans ses affaires !
    PS clampin est un euphémisme.

  19. J’aime la fin du dernier commentaire c’est que toutes ces personnes n’ont rien fait pour éviter que la <France s'écroule encore des personnes qui ne pensait qu'à leurs porte monnaies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*