Le FN dédiabolisé devra faire des alliances s’il veut gagner en 2017 !

Florian-Philippot-et-Marine-Le-Pen-en-conference-de-presse-le-12-janvier-2012_exact1024x768_lMadame Marine Le Pen, Monsieur Florian Philippot, pensez-vous un seul instant que le Front National fera plus de 50% au second tour des Présidentielles?  Sans passer des alliances, notre système électoral l’interdit. 

Le deuxième tour a été institué pour « flinguer » le parti majoritaire en voix et interdit la prise de pouvoir par un seul parti sans qu’il ait des partenaires politiques. La France n’est pas un pays où la démocratie s’exprime simplement. On doit le regretter car au fond, il détruit la démocratie (Pouvoir du peuple) et toute volonté politique de véritable réforme. Ce système protège les partis en place et il génère de la lassitude, de la colère, du ressentiment, de l’abstention et surtout un sentiment profond d’injustice électorale. Il est une véritable négation de la parole des électeurs comme nous avons pu le voir lors des dernières élections régionales.

Il est clair, et chacun le sait, que le Front National aurait dû gouverner des régions si le scrutin majoritaire à un tour, ou la proportionnelle intégrale ou non, avait été la norme. Ceci est particulièrement indécent de la part des partis politiques complices, PS et UMP , qui ont donné entièrement raison à Marine Le Pen à propos d’un système UMPS. Pour ma part, j’ai vécu cela comme une véritable offense à la démocratie, et les « couronnements » d’un Xavier Bertrand et d’un Christian Estrosi ont été une insulte aux électeurs, des électeurs à l’esprit limité refusant d’assumer leurs choix et entrant dans un dévoiement scandaleux de la démocratie, les uns du PS se reniant honteusement et approuvant ce qu’ils refusaient la veille. Nous sommes donc dans un pays où cohabitent à gauche, l’électeur carpette, et le citoyen lobotomisé !

Une fois que l’on a dit ces faits, que fait-on ?

Un constat: le FN est monolithique, sa parole est unique. Sa structure est pyramidale et elle est diffusée par Marine Le Pen. Pas plus de quatre personnes en tout, sont reçues par les médias. C’est deux personnes qui donnent l’impression de faire la pluie et le beau temps dans le parti à tous les étages. Cela a au moins le mérite d’éviter la cacophonie, les sorties intempestives, le contrôle des prises de paroles et de positions et donc, d’éviter les dérapages possibles dont la presse se fait rapidement l’echo et que l’on peut constater dans d’autres partis mais sans conséquence pour eux. A l’inverse, cela a le défaut de ses qualités à savoir la sensation qu’il n’y a aucun cadre de bon niveau au FN, aucune personnalité de valeur, y compris par villes, par départements, par régions  en capacité de prendre la parole, d’émettre une idée, une opinion, une position, etc. Cela réduit les cadres en potiches et sous-entend que le FN n’a pas finalement d’encadrants de stature importante. À cela, s’ajoute en interne une dévalorisation des militants de base qui ressentent plus ou moins bien la sensation d’être aux ordres, en service commandé permanent, sans retour d’informations, sans explications, et encore moins de « caresses positives » comme on dit chez les RH (ressources humaines).

Pourtant, ce sont tous des militants dévoués, sincères, actifs et compétents, mais transformés en simples troufions aux ordres, envoyés aux différents casse-pipes électoraux, et qui peuvent toujours attendre la déclaration entendue au pieds des pyramides par les soldats du général Bonaparte. L’état-major ne tient pas compte de leurs avis et n’hésite pas à écarter les cadres départementaux lorsqu’il s’agit de nommer des têtes de listes, comme pour les dernières régionales. Il est vrai que les soldats ont rarement la parole vis-à-vis des colonels ou des généraux. Mais est-ce bon en 2016 ? Est-ce l’idéal pour un parti populaire, qui se veut porteur de justice, saluant le mérite et l’équité ?  Un parti porteur d’espoir pour des millions de Français se doit d’être prudent certes mais il se doit d’être juste !  Il est vrai que les autres partis politiques Français ne sont pas, loin de là, des parangons de démocratie internes non plus !

Marine Le Pen et Florian Philippot se partagent involontairement ou non, l’ensemble des émissions et des interviews politiques de grande envergure, Marion Maréchal Le Pen dans une moindre mesure ! Certes, ils sont porteurs de messages et leurs discours sont entendus. Pour autant, d’autres pourraient sans doute le faire y compris en local. Est-ce que ce sont les médias qui sont les seuls responsables?  Ou est-ce une volonté systématique de contrôler la parole du FN.

Celui-ci est revendiqué comme seul parti patriote. Il écrase par sa présence médiatique d’autres partis politiques de la droite nationale comme SIEL par exemple qui diffère par son discours, sur les valeurs chrétiennes et sa lutte contre l’immigration et son corollaire, l’islamisation. Un discours devenu quasi inexistant au FN dans le cadre de la dédiabolisation. Certes, on peut le comprendre électoralement vis-à-vis des électeurs musulmans et dans sa volonté de dépasser les 50% au deuxième tour, il est cependant interrogateur !

Ce qui est devenu clair désormais, c’est que le FN n’accepte pas les discours critiques et directs sur l’islam. Il a fait dernièrement le ménage en interne contre les « islamophobes » obéissant en quelque sorte à la doxa UMPS et surtout des gauchistes et autres associatifs « droits de l’hommistes » semant en cela le trouble parmi ses militants attachés aux racines chrétiennes et à la lutte contre l’islamisation de la France.

Le Front National, sous la pression des médias, veut laver plus blanc que blanc pour présenter une image « propre ». Hélas, c’est au détriment des patriotes soucieux de l’invasion des migrants-déserteurs et de l’islam conquérant. Un islam qui impose son tempo victimaire permanent et sa prise de pouvoir indirect sur les différentes strates de notre société française qui est tétanisées par l’insulte suprême que serait l’islamophobie ! Sans compter la repentance, le « pas d’amalgame » et l’éternel « faut pas stigmatiser« . Sous cette pression, les militants du FN sont priés de tourner 7 fois leurs doigts sur les claviers avant d’émettre, sur les réseaux sociaux, une opinion sur l’islam, sur l’immigration, etc. Ce qui me fait dire que l’islam a marqué des points sur l’échiquier politique.

Bien sûr, et je le dis régulièrement, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, c’est une évidence, mais tous ceux qui ont dernièrement massacré en France et ailleurs, sont des musulmans élevés au biberon de la République française ou celui du royaume Belge. Pourra-t-on encore le dire dans 1 an ? Les « alerteurs » militants et cadres du FN seront-ils sortis de ce parti  pour avoir dénoncé cette réalité ?

Sur un autre aspect, des amis juifs me disaient encore il y a peu: dites à Marine qu’elle aille à Auswitch ! Je réponds invariablement : pourquoi irait-elle ? Au nom de quoi devrait-elle aller dans les camps d’extermination? Si elle y allait y compris à genoux, vous trouveriez encore que c’est insuffisant ! Commencez par adhérer au FN comme beaucoup de juifs l’on fait, et vous comprendrez que vous y êtes les bienvenus. Mais là aussi, pourront-ils dire ce qu’ils pensent de l’islam et des musulmans qui assassinent les juifs d’Israël ?

La problématique des alliances.

Je disais que le FN ne pourra jamais dépasser les 50%  au deuxième tour d’une élection faute d’alliances avec d’autres partis! C’est une certitude. Ce n’est pas une faiblesse que de le penser, c’est du réalisme. Pour prendre le pouvoir, pour être élue en 2017,  il faudrait que Marine Le Pen  fasse, à la surprise générale, plus de 50% dès le premier tour. Pour autant, aurait-elle une majorité aux législatives suivantes sur un scrutin majoritaire à deux tours ?

Une fois que l’on a dit ça, il n’y a plus qu’à développer les conséquences: regarder ce qui voisine et gravite autour du FN et ouvrir un dialogue sérieux avec des partis politiques proches.

On pourrait imaginer l’ouverture d’un vrai dialogue d’égal à égal avec le SIEL de Karim Outchikh, le nouveau parti d’Aymeric Chauprade, s’il parvient à dépasser ses différends avec Marine Le Pen, des personnalités comme Jacques Bompart, Robert Menard, Carl Lang, Nicolas Dupont Aignan, les Identitaires et d’autres bien sûr, qui ne sont pas des adversaires a priori, et peuvent être des partenaires et des soutiens au Front National au second tour. À la condition que le FN ne cherche pas à les phagocyter et soit respectueux des différences.

Celui-ci gagnerait à ouvrir des partenariats clairs avec des partis indépendants et se refuser une hégémonie sur l’ensemble de la mouvance patriote qui ne se retrouve pas dans le discours policé et politiquement correct du FN d’aujourd’hui. 

Gérard Brazon (Le Blog)

22 Commentaires

  1. Ceux que vous citez doivent avoir l’intelligence d’apporter leur voix au FN (Mais j’ai bien peur que ce crétin de gnan-gnan syphone qlqs voix à Marine). Et de toute façon, ils ne pèsent pas lourd. L’important c’est de convaincre les crétins qui votent LR de voter FN. Et ce n’est pas facile. Mais le pire, c’est les chochottes qui disent: « moi je vote plus FN, le FN c’est plus ce que c’était ! « 

    • .http://www.gerard-brazon.com/2015/11/les-plans-du-centre-islamique-voulu-par-alain-juppe-a-bordeaux-est-bien-parti.html dit :

      les électeurs se font enfumér à chaque élection et le plus grave c’est qu’ils acceptent les alliances de l’umps, je pense que Marine ne peut pas faire pire que les présidents que nous avons eus et que nous avons, que les alliances avec
      les petits partis Jacques Bompart, Robert Menard, Carl Lang, Nicolas Dupont Aignan, les Identitaires et d’autres bien sûr, qui ne sont pas des adversaires
      seront-ils des partis patriotes?? moi je vote et voterai Marine le seul parti qui denonce depuis des années sur le danger de l’immigration et de la mondialisation, je préfère l’original que la copie, des électeurs intelligents font des pays intelligents exemple les pays d’Europe qui rétablissent des contrôles aux frontières,

      • Mon propos part d’un constat: le système électoral qui interdit à un parti politique quel qu’il soit de prendre le pouvoir et de gagner seul les deux élections principales et la mère de toutes, les présidentielles.
        Notre système injuste, inique, confiscatoire interdira au FN de gouverner. Pourtant, les patriotes sont là. Le FN était à 9% de gagner des régions. Le FN est majoritaire en voix, 1er parti de France, mais… seul, il n’aura pas les 50,01% de voix nécessaires dès le premier tour.
        Alors la direction peut toujours compter sur l’immense ras le bol, il y aura toujours au minimum 55% d’électeurs UMPS lobotomisés, craintifs, gauchisés, etc.
        Alors quoi? On peut faire des prières, croire au grand jour, se metre la tête dans le sable, profitez d’un chaos politique ou sécuritaire et que sais-je.
        J’énonce une réalité politique.Celle d’un observateur.

        • Pour le reste, ce n’est pas de mon niveau. J’espère simplement que mon propos sera lu y compris par des hommes comme Philippe de Villiers que j’aurais dû citer.

          • .http://www.gerard-brazon.com/2015/11/les-plans-du-centre-islamique-voulu-par-alain-juppe-a-bordeaux-est-bien-parti.html dit :

            Ne pas oublier que Philippe de Villiers a appelé à voter Chirac contre Jean-Marie Le Pen au 2e tour en 2002., je me méfie des politiciens de l’umps qui cherchent des alliances pour l’élection présidentIelle de 2017, Si philippe de Villiers ainsi que les autres partis qui se disent patriotes ne s’allierait-ils pas avec Marine le Pen? , des questions que je me pose!!!

          • M. Brazon, je partage totalement votre analyse (j’étais en novembre rue Marbeau et j’ai regretté que seul le FNJ ait fait de la publicité pour ce rassemblement devant l’Ambassade d’Allemagne. Le FN vient d’annoncer des mesures pour essayer d’attirer l’électorat âgé de LR (ma mère qui a peur de voter FN alors que toute ma famille gaulliste depuis toujours y est passé depuis longtemps symbolise cet électorat craintif lorsqu’on lui fait peur avec des risques de « guerre civile »…) 19% des plus de 65 ans votent FN (contre près de 30 % en moyenne)..il y a là un réservoir indéniable…
            Et ce qui fait chaud au cœur, c’est toute cette jeunesse FNJ qui en entraine une future (les petits frères et sœurs), c’est ça l’avenir..

    • Les plus crétins sont ceux qui déclarent infréquentables les militants de la vraie droite identitaire et libérale (d’entreprise), ligue du sud, ligue du midi, BI, PDF, MDF, RPF
      je ne classe pas dans cette aile droite DLF qui est aussi assimilationniste que le FN républicain et politiquement correct

  2. Le FN a raison de mener un combat politique et non pas un combat idéologique.

    Le combat idéologique, très important, n’est pas de même nature que le combat dans l’arène politique pour la conquête de la Présidence et de la majorité à l’Assemblée Nationale.

    Le FN n’a pas besoin d’alliances il a besoin d’électeurs et actuellement aucun parti, sauf Dupont-Aignan peut-être, possède un électorat autonome de celui du FN. Ils viendront à lui par la réalité et par les événements historiques. En attendant il doit s’attacher à devenir à travers la fausse alternance gauche-droite le seul parti d’opposition. Et Riposte Laïque doit continuer à lutter contre l’Islam, religion mortifère, sur son propre terrain, celui des idées et des représentations du monde.

  3. Vous portez trop d espoirs sur le FN. C est un parti qui n accédera probablement jamais au pouvoir. Simple a comprendre. Les artisans les commerçants les classes éduquées ne voteront jamais pour plus de fonctionnaires mais pour Macron

  4. et vous vous en apercevez à peine maintenant ??? Ben il était grand temps que quelqu’un le dise, quand j’écris quelqu’un, je pense à une personne qui pond des articles dans RL ou sur son blog. Mais pour moi et je pense beaucoup d’autres vos réflexions on les a déjà faites il y a belle lurette , et jamais Marine ne sera présidente, pourtant je suis encarté FN , mais je suis sûr de ce que j’avance tout comme vous. Mais moi je l’ai pensé il y a bien longtemps enfin disons 2 à 3 ans en arrière , et cela c’est concrétisé aux régionales, et cela se confirmera aux présidentielles

  5. Le FN est confronté à trop d’éléments contraires. En tout premier lieu les médias tous vendus soit au PS soit aux Rép, parfois même ils osent donner plus d’audience au parti de gôôche de ce sinistre Méchancon qui fait un tout petit score. Le pouvoir des médias est énorme. Il ne faut pas oublier non plus qu’en ce moment l’occupant de l’Elysée est en train de mettre en place un système de médias à ses ordres (comme si ce n’était pas déjà le cas) en vue des prochaines présidentielles. Quant aux éventuelles alliances, aucun parti ne se risquera à s’allier avec le FN par principe. Le FN restera ce qu’il est c’est à dire un parti contestataire. Mais qui a peu de chance d’accèder un jour au pouvoir. Pessimiste ? Je ne le crois pas, juste réaliste au vu de la situation actuelle.

  6. Je me méfie de tous les politiciens. Depuis longtemps !

    Mais sans alliance avec les partis qui nous sont proches, nous n’aurons jamais les élus que nous avons choisis.

    Et Marine le sait. Ce qui me fait penser à son père. Aurait-elle, comme lui, l’intention de rester la « représentante non-élue du peuple » ?

    Cela ne nous apporte rien. Il n’empêche que les Bompard, Lang, Dupont, identitaires et compagnie ne jouent pas franc-jeu non plus.

    Alors ??? Qu’est-ce qu’on fait ? On prévient Marine qu’elle risque de perdre nos voix aux prochaines élections ?

  7. G.BRAZON qui critique publiquement le FN républicain et politiquement correct, on aura tout vu, ses potes marinistes vont l’accuser de créer la division

    Il est à noter que moi je porte cette critique depuis l’abandon par le FN de sa ligne identitaire et libérale (d’entreprise) qui lui a permis d’avoir raison avant les autres

  8. Les préoccupations immédiates sont l’insécurité, l’Islamisation et le changement de société en France. Il faut donc en faire un programme commun pour tous ceux que vous avez cité. L’économie l’Euro et le « Franxit » viendront après. On à posé la question à Christian Jacob: » que reprochez vous au Front National? ». Il a répondu: » Son programme économique d’extrême gauche ».

  9. Une bonne analyse que je partage aussi. Hélas, nous sommes nombreux à avoir prévenu les instances dirigeantes du FN. Seule une alliance avec tous les patriotes permettrait une victoire en 2017. Si le FN ne peut l’emporter seul, alors le FN doit s’allier aux autres partis politiques dont les valeurs sont celles d’une France républicaine libre.

  10. des alliances certes mais avec qui le F.N. peut il faire des alliances ?? c’est bien là « the big problème »et puis ces Français qui ne votent pas ? un peu plus de 50% sur les 44,6 millions et des poussières ? il suffirait que 23/24% votent F.N. au premier tour et ce serait la plus importante victoire de la cinquième république ! ! ! le rêve persiste dans nos têtes « pourvu que les veaux comprennent l’intérêt du pays en votant M.L.P. »

  11. Je tiens ce discours depuis des années ! Que le FN constitue un « contre Gouvernement » avec DES NOMS ! Il sera crédible ! Ils sont toujours DEUX !

  12. Mr BRAZON svp croyezvous sincérement que les micros-partis tel que le ciel,debout la république etc…etc…puissent faire ganer au FN les 20% qui lui manque?Moi j’en doute. La bataille se gagnera par la conquête des esprits et beaucoup de travail « terrain » . Du marketting à l’ancienne qui a toujours bien fonctionné. Reste à l’organiser en peu de temps ! C’est notre défi à tous.

  13. 1 – Marine peut espérer gagner au second tour en 17 seulement si elle est face au PS, situation improbable.

    2 – Elle retient son discours parce qu’elle a compris que ses ennemis la redoutent désormais vraiment et n’attendent que le dérapage judiciaire pour la sortir du jeu par un coup bas. Elle ne court pas après l’électorat musulman, elle fait seulement semblant.

    3 – C’est vrai qu’elle doit construire des alliances mais ses alliés potentiels, en particulier DLF, ne veulent pas se compromettre avec elle, car c’est leur fond de commerce électoral que de prétendre s’en démarquer.

  14. Mr Brazon a raison,puisque l’LR.PS font des unions diaboliques le FN devrait se pencher sur d’autres formations politiques afin de faire voir que la discussion est ouverte et que l’on veut faire avancer le « smimblik. »De plus pourquoi ne pas changer de nom pour faire tomber les derniers « douteux »moi je verrais bien NF nouvelle France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*