Entre la censure Facebook et le rapport Ciotti sur les filières du djihadisme

génération identitaire Lyon 4Je n’ai pas pour habitude de parler à la place d’un auteur y compris lorsqu’il a lui-même son propre site et qu’il est l’objet d’une interdiction sur Facebook pour avoir montré une photo d’une enfant recouvert d’un drap mais dont on voyait la peluche. Inutile de polémiquer sur l’idée qu’il faut, ou pas, montrer une image même symbolique de la mort d’un enfant assassiné par la barbarie islamiste.

On se souviendra tout de même que la photo recadrée du petit Aylan fut édité par tous les journaux de la bien pensance et dans toute l’Europe en évitant de montrer son grand frère mort à ses côtés et surtout les pêcheurs Turcs sur la plage, que ces deux enfants morts ne préoccupaient pas plus que ça. Dont acte, lorsqu’il s’agit de faire de l’émotionnel, de susciter la compassion dans un but clairement politicien, pas d’hésitation ! On fonce pour faire accepter l’invasion de l’Europe par les déserteurs. Mais montrer une peluche sans que l’on puisse voir à qui elle appartenait, c’est interdit par Facebook. L’info/intox d’une caste de modérateurs qui ont la morale à géométrie variable. Les morts français des attentats n’ont pas droit à la politique émotionnelle des médias et de Facebook.

Voici ce que nous dit le rédacteur de Minurne Marc le Stahler à ce sujet:

J’ai été interdit de Facebook jusqu’au 15 août pour avoir « osé » publier la photo de la poupée de Nice (sa petite maîtresse sous un linceul près d’elle). Cette photo me rappelait tellement l’affaire bizarre et non élucidée du petit Aylan… et cette fois ci on ne pouvait pas soupçonner un quelconque truquage. Mais c’était politiquement incorrect, parce que ça frappait une enfant de France… Donc on m’a censuré pour un mois…
Comme vous pouvez le constater, la presse de ré-information n’a pas bonne presse chez les bien-pensants. On est aussi en droit de se demander où se trouvent les « modérateurs » et dans quels pays ils décident ce qui est bon à montrer sur Facebook en France.

Au sujet de ce réseau social, Marc le Stahler me signale qu’il a édité une liste des fichiers S à partir d’un rapport émis le 2 juin 2015, de la Commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes par Monsieur Éric CIOTTI Président et de Monsieur Patrick MENNUCCI Rapporteur Députés. Ce rapport de 298 pages contient des éléments sur les islamistes et le djihadisme qui chacun le sait, n’est pas l’islam, puisque l’islam est amour, tolérance et paix. Il contient donc une liste que nos journalistes n’ont pas lu. En aparté, et à ce propos, j’en profite pour signaler les dégâts de la bien-pensance sur les esprits. Un auditeur de RMC fit part de sa douleur d’avoir perdu sa soeur à Nice, mais comme celle-ci était convertie à l’islam, ce brave et gentil frère, se fit le chantre du vivre ensemble et lança le couplet sur le « pasdamalgame » et autres balivernes sur « cépalislam« . Très franchement, je reste toujours stupéfait que des représentants de victimes éprouvent aux micros des radios-télévisions, une espèce de masochisme, et pratiquent un discours bêlant plutôt que de la colère qui est, rappelons-le une saine réaction. Au fond, j’ai préféré la violente colère sur les antennes d’un père marocain en larmes, ayant perdu son fils de deux ans, que ce discours lénifiant du « vivre ensemble » mortifère.

Mais revenons au rapport, et à la page 201 très intéressante puisqu’elle comporte la liste des signalements, des personnes  fichés S par département ! Elle a rencontré un réel succès auprès des internautes puisque c’est  plus de 1,7 millions de visiteurs et plus de 1000 commentaires qui vont de ceux classiques des bobos de type Colibri, et autres piliers des nuits debout. Ils ricanent et se gaussent de ce tableau en prétendant que c’est un faux, que ça n’existe pas, que le montage est bien fait, que les lecteurs sont bien crédules,etc. Tous réfutent la réalité du rapport, annoncent que c’est encore un coup de l’extrême-droite. Il y a aussi des internautes plus à même de comprendre et qui se posent des questions, soumettent des réponses. Puis, il y a ceux qui ont lu le rapport et confirment la réalité des informations. Il n’en reste pas moins, qu’un fichier édité sur Facebook puisse faire plus d’un million sept cent mille visiteurs, est plutôt bon signe, car cela prouve au minimum, que les Français dans leur ensemble, vont chercher l’information ailleurs que sur les réseaux d’information radio-télévisions d’état. Rappelons qu’il date de juin 2015 et que depuis, la liste c’est allongée.

Voici donc le lien pour télécharger le rapport et faisons tout pour que les « gentils Colibri » puissent développer leur cervelle et tentent de rejoindre la grande communauté humaine des pensants et ayant à cœur de connaître la vérité.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/rap-enq/r2828.pdf

Fichiers S Rapport CIOTI-1

Photo de la page 201.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

 

8 Commentaires

  1. L’idée n’est pas venue à Gérard Brazon que si l’on choisit de ne pas montrer la photo d’un cadavre d’enfant avec sa poupée reconnaissable, c’est peut-être par respect pour la famille du gosse ?

    • SI ! ça lui est certainement venu à l’idée … comme à tout le monde !
      Mais qui vous dit que cette famille en deuil ne ressent pas du réconfort à voir, sur les réseaux sociaux, la photo de leur désespoir, en pensant que, par cet acte, toute une France compatissante partage sa douleur ???

    • Ne pas montrer c’est justement ce que font les organes de presse (AFP comprise) et les gouvernants, justice (effacement des videos de Nice) etc … Alors, montrer c’est justement, sans oublier la détresse de la famille, la seule façon de permettre à tous d’y croire ET de prendre conscience. Sinon, plus rien ne nous informera des réalités de notre pauvre vie actuelle.

    • Marrant, nos gouvernements ont une volonté de montrer les choses de maniere selective… Ils n’ont pas hesité de montrer des patriotes, donner meme leur nom, adresse, et photos de famille… Selectifs et dangereux…

      Il faut absolument associer islam et la photo des crimes de cette religion. Diffusion virale obligatoire…

  2. Je pense que la famille ne peut que pleurer sur le sort terrible de leur enfant, victime d’un monstre islamisé.
    La photo du petit corps recouvert d’une couverture, ne laisse rien voir de la pauvre enfant d’ailleurs et le traumatisme doit être d’une autre ampleur et gravité.
    Car, maintenant et en France, des enfants accompagnées de parents aimants peuvent presque, à tout moment trouver la mort sous les assauts de personnes affiliées à une idéologie dite d’amour, avec l’aval et la protection d’un gouvernement qui est censé les préserver d’un sort aussi inique et inacceptable.
    Là, réside uniquement le scandale.
    La photo est un détail au final.
    Mais nos médias sont tellement aux ordres et nullissimes.

  3. – Un auditeur de RMC fit part de sa douleur d’avoir perdu sa soeur à Nice, mais comme celle-ci était convertie à l’islam
    oui mais pourquoi convertie? parce qu’elle en avait marre de se faire mettre des doigts et ou des mains au cul?
    conversion de confort?
    – j’ai préféré la violente colère sur les antennes d’un père marocain en larmes, ayant perdu son fils de deux ans
    en colère parce que les victimes auraient dues n’être que chrétienne parce que terrorisme = islam
    donc il a l’impression de s’être fait baiser et va demander réparation devant les tribunaux des kouffars pour la perte de son marmot
    ces chiens de français ne se soumettent pas assez rapidement à l’islam ce qui agace certains des leurs « frères (musulmans) »qui en arrivent à commettre des attentats
    « salops de français soumettez vous, vous me paierez cher la perte de mon enfant » doit il penser
    mon très cher Gérard que vous arrive t’il?
    un moment de faiblesse?
    reposez vous, vous me paraissez bien naïf en ce moment

Répondre à CPB33 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*