Derrière l’Italie, l’Autriche et Visegrad, le patriotisme renaît en Europe

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a refusé dimanche qu’un navire humanitaire transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée accoste dans un port en Italie.

Il semblerait que Donald Trump fasse des émules et que la première préoccupation du nouveau gouvernement italien soit… l’Italie d’abord. C’est une bonne chose ! On notera au passage, que ce bateau est financé en partie, par MSF (Médecins Sans Frontières) qui vit largement de nos dons. A bon entendeur…

En France, cela fait plus de quarante ans que nous élisons des politiques menteurs, falsificateurs qui s’empressent une fois élus de faire au bon peuple, un doigt d’honneur magistral. De Pompidou à Macron, ces présidents nous ont joué la Bérézina à tous les étages, suivie de Waterloo.

Charles De Gaulle ne voulait pas de l’Angleterre, mais à peine refroidi à Colombey les deux Eglises, Pompidou engagea un référendum pour la faire entrer. Il est vrai que le peuple à cette époque, était encore considéré et que les politiques n’avaient pas peur de lui laisser la parole.

Depuis, nous avons eu Giscard qui prépara l’Euro avec son serpent monétaire, et qui a élargi la Communauté européenne.

Mitterrand de la francisque s’ingénia à saborder la 5éme République, et mit en place Maastricht ! A sa décharge, le peuple donna encore son assentiment à un traité dont il n’avait probablement pas compris les conséquences.

Le triste sire Chirac n’arrangea rien. Quant à Sarkozy, il commit l’irréparable en trahissant la décision du référendum de 2005 ! L’idiot Hollande et son compagnon Macron auront poursuivi l’œuvre de démolition.

Depuis plus de quarante ans, nous attendons, espérons que des femmes et des hommes politiques aient assez d’honneur pour se mettre au service de ceux qui les ont faits rois. Mais l’honneur est enfermé dans un compte en banque bruxellois. L’honneur était à vendre. Il suffisait d’en déterminer le prix, et de connaître ceux qu’il fallait arroser.

L’Italie nous fera peut-être la surprise d’avoir mis au pouvoir des hommes d’honneur. Après la Slovaquie, la Tchéquie, la Pologne, la Hongrie, l’Autriche. En France, les Français anesthésiés n’ont toujours pas compris ce que voulaient dire honneur et action ! Ils poursuivent leur chamailleries d’ego ! Les politiques d’hier et d’aujourd’hui, ceux qui furent au pouvoir s’inquiètent un peu bien sûr, mais au fond, ils savent que les moyens d’expression du peuple sont limités. Le système électoral à deux tours est mortel pour les partis nationaux !

La dernière élection présidentielle a prouvé que l’on peut élire un inconnu pour peu qu’il ait une bonne gueule, un talent oratoire, le sens de l’esbroufe, et les médias aux ordres. Les Français ont non seulement élu leur ennemi intime, l’anti France et Peuple, le pro Europe de la finance, mais ils ont élu des pignoufs à l’Assemblée nationale, trop contents de se pavaner sur les bancs de cette Assemblée qui, chaque jour se ridiculise.

Nous sommes réduit à contempler l’Italie, à faire des héros de ses dirigeants, mais plus encore, nous vivons quelque part, au diapason de Vladimir Poutine, Donald Trump, Viktor Orban qui sont devenus à nos yeux, des héros patriotes ! Ah quelle misère pour un patriote, de ne plus vibrer avec ceux qui sont à la tête du pays, pire lorsque ces dirigeants nous insultent par leurs actions à l’étranger, leurs bombardements, (Afghanistan, Libye, Syrie) leurs trahisons (Les Kurdes, et l’invasion migratoire) ! Alors Nous ressentons tous, un profond malaise. Non, ce n’est pas notre France ! 

Nous sommes réduit à applaudir leur puissance de feu à ces hommes d’Etats Italiens, Hongrois, Autrichiens. A ressentir avec plaisir, les coups de canon politiques contre la forteresse Union européenne et de sa cour judiciaire !

Nous en sommes là, à observer avec délice la montée d’un populisme national, comme disent les européistes liberticides qui ne voient que l’extrême droite partout, mais ne voient pas la souffrance des peuples, les viols, les meurtres, les coups de couteaux, les attentats au nom d’Allah Akbar.

Nous en sommes aussi, et désespérément à ne pas souhaiter une quelconque victoire de l’équipe dite de France, et à laquelle nous avons tant de mal, en tant que patriotes, à nous identifier vu le nombre de joueurs vivant à l’étranger le reste de l’année, et n’ayant que peu de rapport avec le substrat français.

Alors oui, je vais paraître excessif pour certains, voire extrême pour d’autres, mais je ne veux pas revoir de gré ou de force, la descente des Champs Elysées avec une équipe dite de France, encore moins voir et entendre toutes les logorrhées minables qui suivront sur les joies et le bonheur du « multiculturalisme ». Je refuse d’être inondé et de réentendre les mêmes fadaises, la même antienne, alors même qu’en Asie, au Moyen-Orient, en Russie, tous pensent que cette équipe de France n’a vraiment pas grand-chose à voir avec celles qui représentent les couleurs de tous les autres pays, y compris d’Europe. Ne pas le dire, c’est participer à cette mascarade footballistique. 

Les Français méritent-ils ce qui leur arrive ? Pour avoir participé activement à cette histoire, à la chute d’un grand pays par mes actions politique passées, je me dis que si je suis arrivé à sortir de cette gangue politicienne, il viendra bien le jour, où les Français feront comme moi et se réveilleront. A la grâce de Dieu.

Gérard Brazon (Libre Expression)

16 Commentaires

  1. D’accord sur tout , Mr BRAZON . Par dessus tout, alors que ce « footage » de de la FRANCE qu’est ce soit disant mondial de foot, je souhaite que cette équipe africaine sensée représentée mon pays qui quand même est encore à 70% blanc de chez blanc soit très rapidement éliminée dans la honte absolue (score de 7 à 0 par exemple ! ça me plairait beaucoup.

  2. Oui, parlons foot, samedi à eu lieu à Lisboa le match Portugal/Algérie.
    L’Algérie s’est pris une branlée 3/0.
    Pas de commentaires dans les merdias, si cela avait été le contraire, on en aurait entendu parler pendant quinze jours!

  3. on accorde trop d’importance au dieu foot et pendant ce temps là les problemes de l’islamisation et de l’immigration s’aggrave.

  4. Je ne souhaite qu’une chose: que la France se fasse éliminer très vite de cette coupe du monde. Que sa majesté Macron 1er ne puisse se vanter d’avoir eu cette coupe. Car tout se rapporte à lui.

  5. Le problème est qu’ il n’y a pas de solution, pas
    D alternative au grand remplacement!
    Le fn est le problème puisque Mitterrand à offert
    À son ami papi jean marie une carrière politique
    En « faisant » monter le fn pour diviser la droite.
    Le fn est LE PROBLÈME!!!
    Et les « chances pour la France » l’ont bien compris…
    HEY m’sieur tu veux m’expulser tu es racisste
    (avec 2 ss c plus rigolo hein momo) tu es islamophobe
    ET cela depuis 50 ans que tous les africains et autres
    Se refilent la combine et ressortent les mêmes arguments! La trahison d’,une certaine élite juive
    Est aussi à souligner : sos racisme, livra, ldh

  6. Aux les cons qui donnent à Medecins sans frontières arrêtez de payer et les bateaux resteront aux ports.

  7. Pas besoin d’un écran plat oled, couleur; pour regarder jouer ( et se remplir les poches), un vieux poste en NOIR ET BLANC fera l’affaire. Mais les lobotomises n’y verront que du feu.

  8. Effectivement l’equipe, dite de France, ne ressemble certes pas à ce qu’elle devrait être!
    Trop de membres de la diversité la compose. Or nous sommes – ENCORE – plus nombreux qu’eux!

  9. Cela fait plaisir de voir que d’autres patriotes n’ont qu’un espoir : que l’équipe de « France »se fasse moucher. Quand à l’Aquarius il devrait être réréquisionné et mis en cale sèche pour acte de piraterie et commerce d’êtres humains. Une petite voie d’eau dans la coque et basta.

  10. Jésus, pour les Cathos, Hippocrate pour les toubibs, Deschamps pour les footeux, aiment l’Autre ! Vaste mélange….
    La « Révolution européenne » se fera en 2019 !
    L’Est contre l’Ouest, le Sud contre le Nord !
    And the Winner is ? LES NATIONS !

  11. 100% en accord avec ce texte, merci Mr Brazon, c’est clair. Il y a maintenant en France deux pays et deux peuples, au plan moral, culturel et politique, et comme ils ne sont pas (et plus du tout) conciliables, il est vain d’espérer qu’ils puissent s’entendre. Que ce soit d’une façon légaliste et paisible, ou dans une violente catharsis, désormais, tôt ou tard, l’un devra céder le chemin à l’autre. Qui vivra verra.

  12. viendra bien un jour ou le peuple se réveillera mais pas avant la guerre qui arrive a grand pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*