Décapitation : politiques et journalistes coupables !

CazeneuvevallshollandeUn homme est mort et nous connaissons les responsables: tous ces politiciens lécheurs de babouches qui manquent de courage, qui courent après le vote musulman, qui refusent de fermer des mosquées salafistes, financent l’ouverture d’autres mosquées comme à Courbevoie sur un bail emphytéotique de 80 ans, comme à Puteaux qui subventionne sous la forme d’une location de tente aux pieds de la Défense (1000€ toutes charges forfaitaires comprises pour une tente couvrant 1245m2). Des politiques de droite comme de gauche qui ergotent à la manière des médias financés par le Qatar sur la différence entre « salafistes quiétistes » et « salafistes djihadistes » ce qui doit faire beaucoup rigoler dans les chambrées halal de l’état islamique ou entre deux égorgements! Salafiste signifie le retour à l’islam traditionnel du temps de Mahomet dont on connait les crimes de guerre et contre l’humanité. Des crimes relatés dans les livres saints justement, y compris contre des poètes ! 
Combien faudra-t-il de morts, d’attentats, d’assassinats pour que ces « dirigeants » s’informent sur la réalité de l’islam basée sur un livre saint qui n’est pas un livre de paix, d’amour et de tolérance.
Combien de temps vont mettre ces dirigeants politique et journalistique pour réaliser qu’ils seront eux-mêmes les victimes de cette terreur qui s’annonce ?

Combien de mois encore pour que les musulmans qui vivent en France, et qui s’y sentent bien, sont parfaitement bien intégrés, vivent la partie religieuse d’un islam familiale, traditionnel réalisent la part d’ombre et de violence de leurs livres saints ! Ils sont eux-mêmes effarés par cette violence dont ils ignoraient jusque là qu’elle faisait partie intégrante du Coran.

La plupart des musulmans que je connais et qui ont participé à mes côtés à ma campagne électorale refusent cette violence et ne la comprennent pas, comme ils ne comprennent pas que ces islamistes les égorgeront comme apostats s’ils refusent de se conformer à la doxa islamiste la plus rétrograde.

Je pense à une colistière musulmane, née en France, patriote, engagée dans l’égalité des sexes, mariée à un français de souche qui n’est même pas inscrit sur les listes électorales et se fiche de la politique. Qui est plus digne, plus respectable, plus Français que l’autre? Vous devinez la réponse !

Comment se fait-il que des politiques, des hauts fonctionnaires de l’administration préfectorale n’agissent pas contre des imams prêchant l’apartheid comme relaté dans le Marianne du 22-28mai 2015 ?

Un imam instruit en France, éduqué dans nos écoles, nourri par la France ! Ce Mamadou Daffé est un scientifique, un chercheur à l’institut de pharmacologie du CNRS et qui tranquillement, justifie la main coupée des voleurs comme étant une loi sage et juste, affirme l’infériorité des femmes qu’il justifie par le fait qu’il n’y a pas d’égalité en Islam, dit que la femme ne doit découvrir qu’un œil pour pouvoir marcher dans la rue, etc. De même, il affirme qu’aucun musulman ne peut renier la sagesse d’un seul verset du Coran. Ce qui revient à dire que s’il refuse, temporise, argumente, interprète, il est sorti de l’islam !  La femme n’est qu’un « champ de labour » que l’on peut chevaucher comme on veut, elle doit-être cachée sous un voile et frappée si elle est désobéissante, comme un chien, un âne, un animal domestique juste bon à faire des gosses, un vagin sur pattes, un ventre ! L’horreur en fait ! (sourate 2 verset 222-223) (sourate 4 verset 34)
Aucun musulman que je connais n’accepte ce type de prêches!
Pour combien de temps encore ? Combien de temps avant qu’ils réalisent, face à la lâcheté des politiciens et des journalistes vendus qu’ils risquent fort d’être traités en apostats et seront de fait, punissables de la peine de mort !
Où sont les féministes ?
 
Bien sûr, certains me diront que toutes les religions comportent en elles-mêmes la violence et l’intolérance. Mais sur l’échelle de la violence et de l’intolérance, l’islam dépasse tout ce que l’on peut imaginer. C’est le Coran et la vie du prophète qui expliquent cette violence intrinsèque. Nul pardon, nulle miséricorde en islam, elle est la seule religion englobant le spirituel et le temporel. Rien de toute la vie d’une femme, d’un homme n’échappe au codage religieux, à la vision d’un monde à la manière des abeilles.
L’islam politique est un fascisme de la pire espèce. 
On peut renverser un Mussolini, un Staline, un Hitler, un Mao, etc. Mais comment renverser un système dictatorial basé sur une croyance en un dieu qui décide de tout y compris de la manière d’aller pisser sur la base d’un discours du 7iéme siècle !
L’individu, la liberté, la libre expression, le choix de vie sont impossibles en islam. 
Combien de temps mettront tous ces vendus aux Qatar et à l’Arabie Saoudite pour réaliser que leurs manques de réactions sont criminelles.
Gérard Brazon (Le Blog)
************