Guerre de 1914-18 : Obono confirme son inculture

Danielle Obono, députée des Insoumis, est une militante gauchiste, une internationaliste et une amie des indigènes de la République et d’Houria Bouteldja qui est une raciste anti-Blancs. Danielle Obono qui est un improbable docteur, dit-elle, se veut désormais historienne.

Cette députée annonce sur les antennes sa vision de la guerre de 1914/18 ! Ce seraient les capitalistes les fauteurs de cette guerre. (Source) Qui peut s’étonner de cette diatribe ! Elle se veut l’héritière d’une tradition socialiste et le revendique ! Elle prouve aussi par là son inculture historique !

Je ne lui en veux pas, car elle n’est pas née en France et rien ne l’obligeait, avant d’être élue, à connaître parfaitement l’Histoire d’un pays qu’elle représente au parlement ! Notons au passage que la France est généreuse avec ses anciens immigrés naturalisés depuis peu !

Elle se veut socialiste et ignore que Jules Ferry, comme plus tard Léon Blum, avait tenu des propos sur la race supérieure et ce qu’elle doit à la race inférieure !

Elle oublie au passage de citer cette phrase de Jean Jaurès sur les colonies en 1884 quand nous prenons possession d’un pays, nous devons amener avec nous la gloire de la France et soyez sûrs qu’on lui fera bon accueil. […] Nous pouvons dire à ces peuples, sans les tromper, que jamais nous n’avons fait de mal à leurs frères volontairement ; que, les premiers, nous avons étendu aux hommes de couleur la liberté des Blancs et aboli l’esclavage. […] ; que là, enfin, où la France est établie, on l’aime, que là où elle n’a fait que passer, on la regrette ; que partout où sa lumière resplendit, elle est bienfaisante ; que là où elle ne brille plus, elle a laissé derrière elle un long et doux crépuscule où les regards et les cœurs restent attachés.

Je dois dire, en 2018, que Jean Jaurès était un visionnaire en 1884 ! La réponse, hélas, est que les anciens colonisés ont préféré rejoindre la métropole des méchants colonisateurs que de construire leur pays à leur goût, bien loin des méchants Blancs, et leur vie chez eux après leur indépendance !

Avant 1914, la droite était revancharde et reprochait justement à cette gauche socialiste la déperdition des forces françaises dans les colonies, alors qu’elle aurait préféré qu’elles soient utilisées dans la reconquête de l’Alsace-Lorraine. Elle reprochait aux socialistes leur pacifisme envers l’Empire allemand ! Ce fut la fameuse ligne bleue des Vosges ! C’est après 14/18 que le pacifisme touchera tout le monde ! Pour notre grand malheur vingt ans plus tard !

Exit donc, pour Danielle Obono, la responsabilité de l’Allemagne et celle des Anglais qui, à chaque fois que l’on menace leur hégémonie maritime, financière et industrielle, financent les guerres contre leurs adversaires, comme sous la Révolution et sous l’empereur Napoléon 1er.

Ce fut le cas avant 1914 ! On n’enseigne pas à nos élèves et étudiants les véritables causes de la guerre de 14/18 qui n’a pas grand-chose à voir avec l’assassinat d’un héritier impérial, si ce n’est le prétexte qu’en a pris un empereur d’Autriche tombé dans le piège tendu par les Anglais en Serbie.

Qui connaît le Bagdad Bahn qui faisait suite à une transition énergétique ? Le seul lien, mais de loin d’ailleurs, que Danielle Obono peut mettre avec notre époque ! Mais le sait-elle ?

C’était une ligne de chemin de fer venant des puits pétroliers et devant aller jusqu’à Berlin, en traversant tous les empires et pays centraux, et assurant de ce fait la parfaite indépendance énergétique des pays traversés. Une sorte de pipeline, mais sur rails !

Le début du XXe siècle est une seconde révolution industrielle du pétrole. Cette transition énergétique, le pétrole contre le charbon, n’a rien à voir avec la transition d’Emmanuel Macron. La production et l’acheminement de l’or noir du Moyen-Orient sont primordiaux pour les empires centraux ! L’Allemagne veut pouvoir avoir accès en direct avec le pétrole et se débarrasser de la tutelle anglaise qui règne en maître sur les mers !

C’est vers l’Empire ottoman qu’elle cherche une solution et la trouve en construisant une ligne de chemin de fer allant des puits de pétrole, tenus par l’Empire ottoman, à Berlin. L’Empire ottoman devient inexorablement un partenaire décisif pour les pays européens en raison de ses réserves d’énergie fossile dans les régions de la Mésopotamie et de la Perse orientale. Les réserves les plus importantes étaient concentrées entre Mossoul et le Koweït ; l’exploitation de ces gisements était à moindre coût car ils étaient facilement accessibles grâce aux technologies de l’époque.

Ce projet de chemin de fer pharaonique déplaisait fortement à la perfide Albion qui voyait les deux empires centraux, l’Allemagne et l’Autriche, lui échapper en matière de transport maritime ! Il faut savoir que la reine Victoria règne non seulement sur les richesses d’un empire s’étendant sur toute la planète, mais également sur les routes commerciales qui relient les comptoirs de l’empire.

L’officier britannique Robert George Dalrymple Laffan, conseiller au service de l’armée serbe en 1912, témoigne et rend compte de la situation dans un de ses ouvrages : « Si Berlin-Bagdad se réalisait, un énorme bloc de territoires continentaux inexpugnables par une puissance maritime et produisant toutes sortes de richesses économiques serait unifié sous l’autorité allemande. »

Se souvenir aussi qu’en ce temps-là, les Britanniques et les Ottomans sont en rivalité entre la famille Al Rachid, soutenue par l’Empire ottoman, et la famille Al Saoud, soutenue par l’Empire britannique, pour le contrôle des régions pétrolières. Rien de neuf, donc, puisque l’on peut constater que les USA poursuivirent cette politique en accordant leur protection aux Saoudiens. Les USA ne faisaient que suivre l’idée des Anglais et ainsi se prémunir d’un souci pétrolier !

Bagdad Bahn était une mèche pour les Anglais, et ceux-ci  ont offert une boîte d’allumettes aux terroristes serbes de l’époque pour que cette ligne de chemin de fer ne puisse jamais aller jusqu’à Berlin et ainsi assurer une parfaite autonomie aux empires centraux ! Ce n’est pas à mon sens la mèche qui est la coupable, ni même, dans une moindre mesure, l’allumette, mais bien ceux qui ont suggéré, voire permis, d’allumer l’une avec l’autre !

Danielle Obono a raison et tort à la fois ! Elle a raison lorsqu’elle affirme que c’est bien à la suite de projets capitalistes, mais elle a tort de mettre de côté la volonté de puissance des différents empires en cause et leurs interréactions !

Elle a tort de parler des socialistes comme étant des amoureux de la paix avant 1914, alors qu’ils étaient aussi des colonialistes, contrairement à la droite nationale, et que ce sont bien les gouvernements socialistes et colonialistes qui ont donné aux « colonisés » les soins médicaux, qui ont lutté contre l’esclavage dans les tribus et qui ont interdit le cannibalisme. Eux qui ont amélioré globalement la santé de l’ensemble mais, aussi, sont responsables des abus et injustices que certains « colonisés » ont également subis ! 

Elle a tort de parler de la tradition socialiste car ceux-ci n’ont pas été les derniers à vouloir faire la guerre aux empires centraux !

Il reste que ce furent des millions de morts qui furent sacrifiés pour des intérêts financiers, pétroliers et de volonté de puissance ! On retrouve encore dans ce jeu de dupes le même pays à la manœuvre, à savoir l’Angleterre !

Gérard Brazon (Libre expression)

 

 

52 Commentaires

    • Sauf que la conclusion est fausse, et qu’actuellement j’aimerais bien qu’on m’explique en quoi un chemin de fer sur une si longue distance et avec une rupture de charge sur le Bosphore, sans compter les risques dans les territoires traversés au Moyen-Orient, serait utile à quoi que ce soit.

      • A cette époque c’était révolutionnaire. L’idée du Pipe-Line n’était venu à personne et n’était pas à la porté ! Le train était le moyen le plus rapide. Peu de camions, et impossible d’assurer le continu en mer avec la marine anglaise! Nous sommes en 1905 environ et la Turquie allait loin en Europe! Quand à la rupture de charge, elle ne représentait pas un handicap majeur sur l’ensemble de la fluidité du transport ferroviaire! Reste la Serbie qui était le maillon faible parce rebelle à ‘l’Empire d’Autriche. Les anglais qui y étaient présent en profitèrent!
        Bien à vous

        • Je reprends la phrase d’Olivier Renault « Mais c’est encore exactement le plan actuel alld. » C’était à ça que je répondais, ainsi qu’à votre conclusion « des millions de morts qui furent sacrifiés pour des intérêts financiers, pétroliers et de volonté de puissance ! ».

          Ce n’était certainement pas pour des intérêts pétroliers. A cause de la Kriegsmarine peut-être, et encore. L’Angleterre a été le pays qui a le plus fait pour éviter la guerre pendant la crise de juillet.

          Et je ne vois pas comment la marine anglaise aurait pu bloquer le trafic maritime allemand en temps de paix. Voir la compagnie allemande qui a ravitaillé en charbon la flotte russe tout le long de son parcours pendant la guerre de 1905.

        • Ai-je dit le contraire ? Enfin… Je ne sais pas quels tronçons étaient déjà construits entre Istamboul et Bagdad à l’époque, mais le Berlin-Bagdad n’était un mystère pour personne. Je trouve qu’y voir la cause de la guerre est idiot, ou alors il faudrait ressortir un peu plus d’archives qu’une unique phrase d’un illustre inconnu tel que ce Robert George Dalrymple Laffan.

  1. Obono fait partie de ces mégeres vindicatives qui n’ont pas leurs pareilles pour se mettre avec des bonnes pates de mecs…Meme quand tout va bien il faut qu’elles fassent la gueule . Vous les ramarquez assez facilement ces gauchiasses : habillées sans charme ,coiffées court ,l’esprit reveche ne supportant pas la contradiction …meme la tete sur le billot elles ne s’avouent pas vaincues….Il en faut du courage pour passer sa vie avec ces hourries (depuis longtemps je serais aux beaumettes)

  2. Jaures fut colonialiste et antisémite furibard ;
    c’est drôle, ce sont deux particularités du tribun
    que la gauche passe sous silence… En fait, on
    peut se demander ce que ce type fiche au
    Panthéon… Comme Jean Zay d’ailleurs.
    Il fût un faux cul de première ;en ce sens, il incarnait bien le politicard moderne.

      • Jean Zay, oui, à quel titre ce type qui a passé
        toute la guerre en prison et se torchait avec le
        drapeau tricolore est il au Panthéon ?
        Il fût exécuté par la Milice… oui, comme des
        milliers d’autres.

        • Bon, ne pouvant pas obtenir une réponse sérieuse, je vais consulter Wikipédia.

          Ce n’était pas lui, le ministre de l’éducation nationale qui veillait à une application stricte de la loi de 1905 ? Je me trompe de personne ?

        • Bon… Wikipédia et quelques autres sites une fois consultés…

          C’est sûr que si l’on ne tient aucun compte de l’évolution d’une personne au cours de sa vie, et que d’un seul pastiche qu’elle a commis à la fin de son adolescence et à une période bien précise de l’histoire, en oubliant tout ce qu’elle a fait ensuite, et avec une bonne dose de manichéisme, on peut raisonner comme vous le faites.

  3. Obono rien à faire à l’assemblée quand on est pas capable et qu’on refuse de dire vive la France on devrait être démis de ses fonctions de député point barre rien à ajouter c’est de la vermine à expulser

  4. Monsieur Brazon, vous prenez vos informations erronées chez Pierre Hillard ?

    Lisez quelques historiens sérieux de la guerre de 14, vous verrez que c’est bel et bien l’attentat de Sarajevo et le désir de l’Autriche (un peu moins de la Hongrie) de mettre au pas leurs minorités slaves qui a déclenché la première guerre mondiale.

    Les anglais étaient beaucoup plus soucieux de l’accroissement de la Kriegsmarine que du Berlin-Bagdad (comment, d’ailleurs, l’Allemagne aurait-elle pu s’assurer l’exclusivité d’un chemin de fer international ?), mais pourtant, l’Angleterre a tout fait pour éviter la guerre, et après la bataille des frontières, elle a bien failli rapatrier son corps expéditionnaire et laisser la France se débrouiller sans elle. Comment expliquez-vous ça ?

      • Justement, Tisza craignait énormément, et avec raison, les réactions des minorités (pas uniquement slaves, mais également roumaine) au sein de la Hongrie, minorités qui étaient très mal traitées en Hongrie, alors qu’en Autriche, leur traitement était très « libéral ». C’est pour cette raison qu’il a tout fait pour éviter la déclaration de guerre à la Serbie. Il était d’accord sur le principe d’une guerre, mais pensait que le moment était prématuré.

        L’attentat de Sarajevo fut bien LA première cause du conflit, la deuxième étant la solidarité panslave. C’est ce qui ressort des analyses de tous les historiens contemporains.

        Et vous n’avez pas répondu à ma question concernant l’Angleterre.

      • J’ai lu votre article.

        C’est bien pratique de se trouver un ennemi. En l’occurrence la ploutocratie. Et c’est assez facile de détester les riches…

        Tissu de c…

    • Suite à l’attentat de sarajevo les autrichiens ne voulaient pas trop la guerre mais Guillaume II lui à intimé sous sa protection de déclarer la guerre , car cette guerre l’Allemagne était préparé depuis début 1900 avec les différentes agressions contre nous concernant les colonies dont le Maroc et c’est cela la véritable raison de la guerre ,les colonies dont les anglais et les français en possédé la majorité, l’assassinat n’était qu’un prétexte.

      • L’Allemagne avait un plan militaire pour battre la France et la Russie, mais elle savait que si elle attendait encore quelques années la France aurait rattrapé son retard, et la Russie en pleine modernisation de son armée serait devenue bien trop puissante, largement supérieure.

        Il lui fallait déclencher la guerre au plus vite. Rappelons qu’à peine l’Autriche entrée en guerre, elle l’a rejointe et immédiatement déclaré la guerre à la France. L’armée allemande était mobilisée, sur le pied de guerre, prête à l’attaque alors que celle de la France n’était évidemment pas mobilisée ni en position, d’où l’avantage initial aux Allemands.

        Donc oui, l’Allemagne est bien le principal fauteur, tirant parti de l’instabilité de l’Autriche-Hongrie pour déclencher cette guerre en pensant

      • l’emporter rapidement, en écrasant la France. Mais l’entrée en guerre de la Russie, pour sauver la France, bien qu’elle ne fut pas prête (merci les Russes) a cassé ce plan parfait… sur le papier.

        L’Allemagne a perdu la guerre, ou plutôt sa seule chance de victoire, en 1914, à la bataille de la Marne. Après elle n’a plus jamais eu de réelle opportunité de l’emporter (malgré l’offensive de 1918). Et cela les généraux Allemands le savaient.

  5. Quant aux capitalistes fauteurs de guerre, effectivement, c’est une c… Les grosses entreprises étaient beaucoup plus florissantes en temps de paix, et à part les industries d’armement, la guerre leur était très nuisible, car elle empêchait le commerce.

    • Les fauteurs de guerre ne peuvent se trouver que dans les classes dirigeantes, davantage que chez les manoeuvres ou les ouvriers agricoles !

      • Ca dépend… Ca dépend des périodes, des pays, des circonstances…

        Il est arrivé au cours de l’histoire que ce soient des peuples qui déclenchent des guerres dont leurs dirigeants ne voulaient pas…

  6. J’avoue ne pas avoir lu l’article qui promettait d’être déprimant, le titre et la photo auraient suffi à toute personne de bon sens: « que fait cette gu…, ce parasite chez nous »?. Sa place est dans son pays bien-aimé (loin du nôtre), à piler le mill devant sa case. Son pays, sa culture, son histoire ne sont pas les nôtres.
    Mon pays, ma culture, mon histoire ne sont pas les siens.
    Chacun sa place, la sienne n’est pas chez moi.

  7. TANT DE GRANDES GEULES ! ET UNIQUEMENT AU PARLEMENT ! ELLE EST MAIS UNIQUEMENT POUR ÇA, LA 1re DE LA CLASSE !!!!!✌️

  8. Que fait cette Gabonaise inculte, agressive et
    stupide à l’AN ? Notre malheureuse démocratie
    subit vraiment les derniers outrages.

    • Ces aneuronaux sont très utiles à notre cause car ils servent de repoussoir absolu par leur bêtise et leur inculture stratosphériques .
      Robespierron ,lui, joue dans le registre stalinien et fait peur par ses excès de langage : plus personne , à part les tarés d’ extrême gauche (pléonasme) dont quelques membres se manifestent sur ce site ,ne croit en
      ses capacités révolutionnaires , ce rabatteur du système et du parti sodomite devenu LREM (la razzia en marche)

  9. si les insoumis avaient un tant soit peu de culture, et de pouvoir d’analyse ils seraient moins cons. prendre pour exemple des régimes communistes totalitaires qui ont échoué partout et dans tout les domaines il faut porter le bonnet du bourricot de la classe pour en être fier!

  10. quise souvient de l’armée d’orient (français de Franchet d’Esperey, serbes et italiens) qui a combattu sur le front des balkans et qui a défait les bulgares puis les ottomans pour aller jusqu’en Hongie et Autriche, ce qui a laissé l’allemagne seule et donc précipité sa capitulation?

      • moi, au moins car mon grand père y était!
        les ottomans tiraient sur les rafiots qui n’avançaient pas, le courant du bosphore était si violent

    • Si Clemenceau avait permis à Franchet d’Esperey de continuer à percer le front d’Orient, jusqu’à envahir l’Autriche en entrer en Allemagne, et encercler sur le front Ouest les armées ennemies ; la guerre de 14-18 aurait été écourtée plus rapidement. Et qui plus est, une occupation de l’Allemagne pendant une décennie ou plus aurait eu pour conséquence d’éviter l’arrivée au pouvoir de cette saleté d’Hitler et une seconde guerre mondiale. Ce qui fut une erreur stratégique et politique. Il a été donc considéré que seules les armées alliées du front d’Ouest devaient avoir le privilège de la victoire sans se soucier des dizaines de millier de morts qui auraient pût être évités.

  11. « Danielle Obono qui est un improbable docteur » Ben oui, sa thèse prétendument commencée en 2003 ne concerne de toute façon pas la France. Elle a trouvé mieux à faire depuis et c’est bien payé.
    Merci pour cette mise au point historique, monsieur Brazon

  12. Mon arrière grand père a combattu les Français au Cameroun en 14-18 avant d’être propulsé à Verdun. Il y a bien eu des combats en Afrique…

  13. cette pute Africaine Obono de l’écurie gauchiste du PS et du Harem de Melanchon , qui se prétend docteur ou historienne machin , au lieu de rentrer chez elle faire l’Histoire du Cameroun ou du Burkina et raconter ses histoires aux Griots ou aux Zébus , elle se prend tout à coup pour Michelet et pour Guizot en s’accrochant en France comme une deputée à sa panse et à son bas-ventre bien repus à l’ombre de ce régime anti-francais cosmopolite de mafiosos et de maquereaux , et en frayant en prédatrice pour vivre aux crochets des pauvres travailleurs français ruinés et surtaxés .. Y a t-il un français doué de bon sens et de vérité et qui croit que cette Obono ( Regardez la , elle fait fuir les touristes allemands et japonais ) est une richesse pour la France ?

  14. Il est vrai que le pétrole est la cause principale des guerres du 20 éme siécle et cela se poursuit encore aujourd’hui .Vivement que tous les gisements soient taris.Au moins seront nous débarrassés des arabo-musulmans

  15. Il y a de très bons documentaires récents sur cette guerre qui passent en ce moment, notamment sur Histoire ou Toute l’Histoire.

    Notamment une remarquable série en 7 épisodes faite par l’INA, et qui au lieu de raconter la guerre, les batailles comme à l’habitude, se concentre sur ses causes et ses conséquences, avant et après et les transformations qui en ont résultées. Passionnant.

    La thèse d’Obono est une vieille lune de la gauche et des historiens communistes nourrie par la polémique sur les profiteurs de guerre. En réalité cette guerre a été une catastrophe pour le capitalisme européen : un véritable suicide.

    Au contraire, banquiers et industriels ont tout fait pour essayer de l’empêcher car c’était ruineux, la fin du boom économique que connaissait l’Europe

  16. Cette guerre a été en effet un désastre pour les capitalistes, et ils l’avaient bien compris.

    Il faut savoir en effet que les échanges économiques internationaux intra-européens battaient leur plein, propulsant une prospérité générale sans précédent dans l’Histoire, et qu’il a fallu attendre … les années 80 (!) pour retrouver le même niveau d’échange qu’en 1914!

    Comme le disait un historien dans ces docs, rien n’est plus infranchissable aux biens économiques qu’un front! Et cette fracture a perduré après, engendrant la guerre suivante.

    Ceci a précipité, et même déclenché le déclin de l’Europe. Oui, ce fut un suicide, à tous points de vue. Aucun capitaliste n’y avait intérêt. Cette thèse ne tient pas la route.

  17. votre papa aurait du vous dire que l’injure détruit le sens de vos idées!
    évitez les gros mots, on vous prendra plus au sérieux

Répondre à Ulysse 67 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*