Christine Tasin condamnée, Nadia Remadna mise en examen !

Chacun se souvient de Nadia Remadna, cette courageuse femme, cette mère de famille, cette présidente de la Brigade des mères qui, lors d’un reportage à Sevran, fit constater la misogynie, a minima, des clients d’un bar tout ce qu’il y a de plus normalisé dans la ville ! C’est-à-dire un bar réservé aux hommes !

Certes, c’est marqué nulle part ! Il n’y a pas d’affiches à l’entrée où il serait spécifié « Interdit aux femmes ». Nous vivons en France ! Nous sommes des citoyens libres et égaux ! Mais pas vraiment dans cette réalité des villes sous emprise d’une règle, d’une loi qui ne dit pas son nom ! La loi de l’islam qui imbibe ces villes de la banlieue parisienne et qui ont des sœurs quasi jumelles dans toutes les banlieues des grandes villes de France.

La femme n’est pas acceptée partout ! La femme n’est tolérée qu’à sa place, selon cette règle non écrite, ou plutôt, ces sourates écrites, qui définissent précisément le rôle de la femme ! Un champ de labour (s2v223) ! Un vagin sur pattes disponible à son mari quand bon lui semble, quand il veut, où il veut !  Le viol libre de la femme mariée. Si elle refuse d’obéir, il est recommandé de la frapper pour l’attendrir, comme de la viande, mais vivante, car cette règle ne dit pas qu’il faut tuer la bête (s4v34) ! Si elle se refuse sexuellement, elle sera l’objet de persécution de la part son mari, de l’imam du coin si son mari devait s’en plaindre, et même des anges qui la hanteront toute la nuit !

Nadia Remadna a fait un petit film ! Par bravade, pour démontrer à quel point cette règle existe bel et bien, et au su de tous, personnel politique y compris ! France 2 en fit un reportage, une émission à l’heure de grande écoute, au 20 h ! Félicitations pour sa bravitude, dirait Ségoléne Royal !

Trois ans après, coup de semonce ! La justice se réveille ! Nadia Remadna reçoit un courrier le 16 janvier 2020 du tribunal judiciaire de Paris lui annonçant qu’elle allait être mise en examen pour avoir, le 7 septembre 2016, assuré la rediffusion  d’un reportage sur son site « La Brigade des mères » le sujet étant « Lieux public. Quand les femmes sont indésirables » déjà diffusé sur France 2, et qu’elle aurait porté des allégations contre le propriétaire du bar, monsieur Amar Salhi.

Nadia se tourne vers France 2 ! Celle-ci tente de se défiler ! France 2 décide de faire profil bas ! Il est vrai que Yassine Bellatar, le pseudo-humoriste avait mis son grain de sel et pris, dit-on, 36 % des parts dans ce bar. Sans doute pour montrer son soutien à un patron de bar qui, depuis, fait lui aussi profil bas, sentant bien qu’il est devenu un enjeu judiciaire et que ce n’est jamais bon pour les affaires !

On apprend, d’après Le Point du 26 décembre 2019, que monsieur Bellatar se serait éclipsé depuis ! Qu’en est-il vraiment ?

Livre de Nadia Remadna

Il n’en reste pas moins que la justice se mêle, 3 ans après, d’une situation constatée de visu, filmée, et parue lors d’un journal du 20 h sur France 2 !

Ce reportage prouvait sans haine, sans racisme, sans volonté de stigmatiser, que les femmes ne sont pas les bienvenues dans l’espace public, dans les bars tenus par des adeptes d’une religion d’amour, de paix et de tolérance comme ils disent !

Personne n’est dupe ! L’idée de base est de faire taire Nadia Remadna ! Elles gênent, toutes ces femmes issues de l’immigration ! Ces femmes qui ont cru qu’elles pouvaient fuir un pays aux lois issues de la charia, la loi de l’islam, et vivre dans un pays qui respecte les femmes !  Ces femmes regroupées dans une association dénommée Brigade des mères !

Ce que personne ne comprend, par contre, c’est ce que fait la justice dans cette affaire ! Que cherche-t-elle ? Quels buts poursuit-elle ?

Il est clair que cette justice démontre de plus en plus qu’elle s’islamise en interne au pire, qu’elle est déjà infestée de militants gauchistes, et subit, de plus, des pressions associatives dites « droits-de-l’hommistes » qui en réalité, se moquent bien du racisme tant il est devenu évident que le seul racisme qui les motive est celui contre les adeptes de l’islam pour le CCIF, contre les immigrés pour le MRAP, la Licra et la LDH. Pour ce qui est des Blancs, il ne reste en fait que l’Agrif, une modeste association chrétienne, qui ne croule pas, loin s’en faut, sous les subventions d’État, régionales ou communales !

Je ne ferai pas de commentaire sur ce jugement inique de 4 mois de prison avec sursis infligés à Christine Tasin pour des propos qui ne sont pas à la hauteur des propos haineux anti-Blancs du rappeur Conrad !

Il est vrai que Christine Tasin est une femme, elle est blanche et ne mâche pas ses mots pour dénoncer un islam tentaculaire en France, et dont on sait la nocivité en terme de liberté et d’égalité pour les femmes !

La volonté judiciaire est de la faire taire aussi ! Tout comme Nadia Remadna! À la différence près que son reportage dans le petit monde des bars de l’islam, celui de Sevran en particulier, n’a jamais été considéré comme une horreur par qui que ce soit, et pas par France 2 dont on sait la « timidité maladive » envers des faits sociétaux concernant l’islam !

Depuis, Le Point du 26 décembre 2019 a repris les faits pour enterrer un peu plus Nadia Remadna ! Cet hebdomadaire fait du politiquement correct et a fini par mettre en doute à la fois le film et la personnalité de Nadia Remadna !

Pour cela, il s’appuie sur une enquête du Bondy Blog (blog de la diversité (sic) hébergé un temps par Libération, journal gauchiste, et financé par la ville de Bondy dont le maire, Sylvie Thomassin, est du Parti Socialiste) et dont on connaît les accointances islamo-gauchistes !

Sur France Bleu également.

À mon sens, Nadia Remadna n’a commis aucun crime, aucune injure, aucun acte raciste et encore moins un appel à la haine ! Cette femme est issue d’une culture musulmane. Elle est d’origine algérienne, et donc ne peut avoir de haine envers ses parents, ses enfants et ses amies faisant partie de la Brigades des mères ! Elle a le défaut qu’elle ne participe pas à cette pression anti-France, anti-laïcité ! Elle est sur le même plan qu’une Zineb Al Razoui et bien d’autres de ces femmes de courage qui luttent pour que la France reste la France, une terre de libertés où les femmes naissent libres et égales en droit aux hommes ! Il faut croire que ces femmes de courage sont combattues par les islamo-gauchistes de tous bords et hélas, par des féministes de cette gauche qui aura finalement tout trahi !

Soutenons son combat et aidons-la dans son combat !

https://www.leetchi.com/c/soutien-a-nadia-remadna-de-la-brigade-des-meres

Gérard Brazon

 

 

 

38 Commentaires

  1. « Christine Tasin condamnée, Nadia Remadna mise en examen « …et nous intervenants sur Riposte Laique aux sujets nous sommes donc fichés S ??

    • Il y a des grandes chances qu’au moins les rédacteurs de ce site le sont. Les contributeurs pourquoi pas, quand aux lecteurs, ils sont plusieurs milliers chaque jour, je ne le pense pas. Le pouvoir politique et judiciaire préfèrent les islamo-gauchistes que les patriotes. Pour l’instant. La roue tourne…. Et il me semble qu’elle tourne en notre faveur.

    • Bien entendu que nous le sommes, la Stasi veille, et Avia également, sauf que moi je m’en fout totalement, il y a bien longtemps que je suis repéré par les RG. Il se peut qu’un jour, devant prendre l’avion pour l’étranger on se retrouve arrêtés par la PAF. Ceux là ne sont merveilleux que dans les reportages lèche cul d’émission comme 90 ‘ enquêtes !

    • Je peux vous donner la réponse : OUI, vous avez été répéré. Peut-être pas fiché S, mais vous avez adressé suffisamment de commentaires pour qu’ils se soient intéressés à vous et aient essayé de vous identifier.

  2. Aller dans certains PMU du Nord de la France où on croise que des cht’i hommes !elle a enfoncé des portes ouvertes avec son reportage ! Les femmes et les hommes qui trainent dans le PMU ne sont malheureusement ou heureusement pas issus du réacteur qui fait fonctionner la France ! Ne faisons pas les idiots ! Je lance un défi à l’auteur de l’article d’aller passer une journée au PMU et de nous dire ce qu’il y a constaté ! Je vous donne une adresse où il y 99 de Français de souche !

    • Sauf que les ch’tis n’emmmerdent pas les femmes qui vont au PMU. Ils n’en ont rien à cirer. Ils sont normaux.

        • Et ta sœur ? Le nord (de la France) a été un laboratoire pour la gauche durant un siècle. Le coco Maurice Thorez a bien tourné le dos aux mineurs de fond en grève en 1948. Depuis 1981 nous avons bien compris ce qu’il se trame et, croyez-moi, notre consanguinité n’a pas été un obstacle. Au contraire, même l’alcool nous a donné droit au statut de chômeurs, et c’est pour cette raison que des dépravés de notre acabit sont si sollicités dans les autres régions de France de part leur courage à l’ouvrage parce que les locaux que nous remplaçons en émigrant sont des fainéants. Rendez-vous compte ! Ironie de l’histoire, ce laboratoire nordiste a même été défini comme un « bastion de la gauche ». Et nous avons notre lot de faux bourgeois qui n’ont pas fait le quart de mes aïeux…comme vous.

    • Vous n’avez pas entendu ni vu le reportage. Les réactions des habitués dont l’un disait tranquillement que Sevran n’est pas la France, etc.

  3. lutte contre le chomage : ils vont recruter dans la police politique pour s’occuper des fichés s (comme salopiauds qui ne veulent pas la fermer)

  4. Bien sûr que cette dame est, si j’ose dire, blanche comme neige. Mais l’on sait bien ici que mettre en cause, d’une manière ou d’une autre, les disciples du Prophète est répréhensible aux yeux des dhimmis judiciaires.
    Ces crétins ne voient pas qu’ils préparent le terrain pour le califat universel des Ikhwan, les Frères musulmans.
    Et là, ces « juges » devront abandonner le code civil ou le code pénal pour la charia. Ça va leur faire drôle. Trop tard…

      • Tous sauf un, ont fait le serment d’allégeance à Philippe Pétain sans baraguiner. Les plus aisée iront aux USA, les autres revêtiront une djellaba.

  5. faudrait que les juges aillent plus loin encore. pourquoi se limiter à 4 ans ? qu’ils s’attaquent donc à tous les humoristes et dessinateurs de l’ancienne génération, qu’ils leur fassent des procès post mortem, qu’ils attaquent les sociétés éditrices de livres scolaire du temps pas si lointain où ils osaient parler de Charles martel comme d’un héros ayant repousser l’invasion musulmane etc etc ?
    les cons, les traitres , les collabos, les dictateurs ça ose tout c’est à cela qu’on les reconnait..

  6. Formidable, en cherchant bien on arrive toujours à trouver quelque chose pour vous traduire en justice. Pour vous ruiner, vous faire peur. Prodigieux, nous sommes dans notre vie, dès que nous mettons un pied dehors sous le régime de la terreur et de plus sous l’épée de Damoclès de la justice qui peut se saisir de nous pour des faits imaginaires ou détournés, comme « apologie du terrorisme » reprochée à des combattants du terrorisme.La gauche aura mis le temps, mais ça y est, nous y sommes presque, l’islam est aux portes du pouvoir, d’ailleurs à Marseille c’est ce que disent les « caïds » . Même en se tenant peinard dans son coin, ça peut tomber sur le coin de la gueule de n’importe qui. Tu te fais massacrer pour une cigarette refusée, moi qui ne fume plus, ça n’y change rien, un mauvais regard

  7. Que ne ferait-on pas pour faire plaisir aux musulmans ? Y compris de condamner tious ceux qui dénoncent cette imposture comme
    nos gouvernants qui commencent à ne rien gouverner du tout ; mais qui attendent encore que cela empire, afin de vraiment avoir peur pour de bon et craindre pour leur vie ?
    Qui peut comprendre tant de lâcheté, de conivence, de suicide lent ? La bêtise est bien le contraire de l’intellegence : incapable de s’adapter à une nouvelle donne populiste qui s’affirme de jour en jour. Vous allez aller loin, comme çà, bandes de cons !

  8. Cet article ne cite pas le chef d’inculpation visant Mme Remadna. C’est dommage pour le lecteur de RL, car il peut y avoir de bonnes ou de mauvaise raisons d’avoir un procès. C’est dommage pour le soutien que l’on pourrait apporter à Mme Remadna. La toile ne nous renseigne pas sur ces poursuites.

    • vous faîtes un reportage montrant que les femmes ne sont pas admises dans certains cafés tenus par les musulmans, voyons, quel chef d’accusation peut on vous mettre à part le sempiternel « incitation à la haine raciale » ?

      • raisonnement juste, à confirmer par les sources : Procureur, partie défenderesse, media…mais lesquels ? d’autre part il faudrait savoir si c’est une procédure pénale ou civile : diffamation…

  9. Il n’y a plus de justice réelle, cette institution est depuis longtemps phagocitée par l’idéologie gauchiste qui sévit depuis les années 70 dans les facultés de droits, de lettres, dans les écoles de magistrature etc. Le plus dramatique aujourd’hui est cette allégeance suicidaire via l’islamo – gauchisme de la part d’une majorité de magistrats, qui en sont les vecteurs et seront aussi responsables de l’implantation future d’un système anti républicain, anti laîque, favorisant l’emprise de la religion musulmane sur toute la société, ce qui finira par détruire tout ce qui a été construit depuis plus d’un siècle, souvent avec le sang de nos ancêtres.Si un jour guerre civile il y a, il ne faudra pas oublier tous ces gens qui en auront été instigateurs et facilitateurs.

  10. qui a déposé plainte contre la grosse merde du cfcm apres ses propos sur Mila ????
    personne !!!!!
    donc voila ce qui arrive quand on laisse faire !!!!

  11. La France poursuit Nadia Remadna comme le ferais un pays musulman. Cela me fait penser à la biographie de Waleed al Husseini, apostat de l’islam, « Blasphémateur! Les prisons d’Allah » où il raconte comment la justice de son pays la Cisjordanie l’a emprisonné parce qu’il n’était pas soumis à l’islam.

    C’est un fait que l’islam chasse les femmes de l’espace public et traque celles qui s’y trouvent. L’algérienne kabyle Aquila, qui ne s’est jamais sentie musulmane, raconte cela dans « Pour un monde sans islam ».

  12. Tous ceux qui ferment les yeux ou n’entendent rien perçoivent de l’argent de la part de ces assassins.
    Sinon, à l’inverse la couardise pilote la fermeture du cerveau face aux événements visibles et audibles.

  13. Encore un Couac ! On ne les compte plus !
    Film diffusé sur une chaine « républicaine », donc avec l’assentiment du Pouvoir, puis condamné 3 ans après !
    Couac, Bourde, Vengeance du « Bel attardé ?
    Un Scandale de la Soumission de plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*