En Chine, on donne la fessée aux mauvais : et en France ?

fesseehollandeUne vidéo montre les employés d’une banque chinoise recevoir des fessées pour leurs mauvaises performances. L’histoire ne dit pas si  les mêmes sanctions sont appliquées aux dirigeants du Parti Communiste Chinois, de même pour tous les dirigeants, à chaque niveau de la hiérarchie. 

On se prend à rêver tout de même à nos dirigeants politiques qui, devant l’Assemblée Nationale, devant le Sénat, devant Matignon, devant le Palais de l’Elysée seraient contraints de demander pardon, et de se ramasser une bonne fessée chacun.

Ah, imaginez le petit Sarkozy pleurnichant « sa mère », le lourdingue Raffarin s’agiter de sanglots, le joufflu Hollande se liquéfiant en « Moi Président », Valls implorant sa douce Espagne, et tant d’autres, de ces Présidents d’assemblées diverses, mais aussi des Préfets, et les différents divisionnaires et autres…

Imaginez, face aux différents Palais de justice, ces magistrats, magistrates et autres adeptes du « mur des cons » venant « humblement » exprimer leurs regrets avant de se ramasser la fessée en public. Ah, ça calmerait les ardeurs belliqueuses des uns, la prétention des autres.

Imaginez aussi tous ces braves gens obligés d’être rentables, efficaces, économes, ponctuels, obligeants, sympathiques, justes, d’être présents sur les bancs des Assemblées, de justifier leurs indemnités !

Imaginez aussi tous ces mauvais, les nuls, les inutiles, les incapables, les inconséquents, les inconscients, les incohérents, les planqués, les fils à papa, à maman, sachant qu’ils vont devoir y passer s’ils ne remplissent pas les objectifs qu’ils savent d’avance irréalisables tant ils sont mauvais ! Le talent ne s’hérite pas toujours…

Imaginez tous ces journalistes de télévision et de radio, sans oublier la presse écrite, sommés d’avoir à expliquer leur mauvaise foi, leur grotesque inculture, leur nullité historique, leur navrante et pitoyable positionnement politique à géométrie variable…

Alors oui, on se prend à rêver, juste un peu, pour le plaisir, parce que l’on n’est pas en Chine mais en France, un pays dont les responsables se gavent des « droits de l’homme »,  en oubliant que le premier des droits est la liberté d’expression et le second la sécurité. Juste des droits qui sont aujourd’hui bafoués, si ce n’est fessés chaque jour par ces gens là !

Gerard Brazon (Liberté d’Expression)

Source

https://youtu.be/Z1YuZfWl_fw

1 Commentaire

  1. Cela leur rabattrait leur caquet ! Mais sans aller jusqu’à la punition physique, si au moins ils étaient révoqués sur le champ et sans indemnités ni espoir de retour, avant d’abuser de leurs pouvoirs ils y regarderaient en deux fois. Il conviendrait d’intégrer dans notre droit constitutionnel une sorte de  » procédure d’empeachment  » qui permettrait au peuple de se débarrasser rapidement de tous ces cuistres, incapables pour certains, nuisibles pour la plupart des sphères gouvernementales, législatives, administratives et judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*