Ces noirs « antiracistes » qui haïssent les Blancs

Les associations antiracistes ont trouvé le filon. Il consiste en l’exploitation de la culpabilité des blancs, des Européens, et des Français en particulier. Nous subissons depuis des décennies une violence imméritée du fait d’une faute grave commise par des commerçants négriers, il y a 400 ans.

Comme la plupart des Français de souche, nos ancêtres ignoraient cette traite négrière, ne savaient même pas ce qu’était un noir, et encore moins que ces négriers allaient faire leur marché sur les côtes africaines, acheter aux commerçants noirs locaux, aux chefs de tribus, les captifs qu’ils avaient à l’intérieur des terres.

Nos ancêtres étaient fourbus par des heures de travail qu’ils devaient faire sur leurs lopins de terre, ou pour le propriétaire agriculteur du coin. Le plus souvent, ils étaient eux aussi des sortes d’esclaves, les chaînes en moins !

Que disent les Danielle Obono, les Rokhaya Diallo des conditions de vie de leurs frères noirs à l’époque ? La négritude française s’en moque. Elle poursuit son travail de sape et n’a cure des réalités historique. 

Oui, ce sont bien des noirs, les ancêtres de ceux qui viennent aujourd’hui, nous expliquer ô combien, le blanc fut méchant, satanique, diabolique, hypocrite, sadique, et que sais-je encore ? Mais que disent-ils de leurs ancêtres, aux mœurs de tribus, de clans, qui n’avaient guère d’empathie pour les tribus voisines tout aussi noires qu’elles.

Pourquoi ne se penchent-ils pas sur les actions de leurs frères noirs de l’époque qui avaient des esclaves, des captifs qu’ils vendaient aux négriers blancs, ou pour être destinés à la boucherie d’Oubangui comme l’a raconté dans « La mêlée sociale », un ouvrage qui rassemble une centaine d’articles de George Clemenceau, parus entre 1893 et 1895 dans son journal la Justice et dans la Dépêche. On y trouve de tout et en particulier cet article :

Un « Révérend Père » a visité, en septembre dernier, des villages de la rive droite de l’Oubangui (limite du Congo français), et voici le récit de ce qu’il a vu

Au Congo, la vie quotidienne des noirs d’Afrique. On amène des esclaves sur le marché, et celui qui ne peut pas se payer le luxe d’un esclave entier achète seulement un membre qu’il choisit à son goût. S’il choisit le bras, le client fait une marque longitudinale avec une sorte de craie blanche, et le propriétaire attend qu’un autre client choisisse un autre bras et lui fasse la même marque. Chacun choisit ainsi les bras, les jambes, la poitrine, etc. ; et lorsque tous les membres ont été marqués, on coupe tout simplement la tête du pauvre esclave, qui est immédiatement dévoré sur place.

Georges Clemenceau à l’époque, était un leader d’opposition intransigeant, député radical siégeant à l’extrême-gauche du Parlement. Il ajoute : « Quelles pouvaient être les pensées de ces noirs qui voyaient leurs frères se partager leur futur cadavre ? Sans doute pensaient-ils que la veille encore, ils en faisaient autant. »

La gauche de l’époque était curieuse d’ailleurs, entre un Jules Ferry poussant à la colonisation de l’Afrique pour les tirer vers le haut pensait-il, et venir en aide aux « êtres inférieurs », leur apporter la civilisation. Une pensée validée par un Léon Blum sur l’impérieux devoir d’aider les Africains à accéder au progrès civilisateur !

Clémenceau était d’extrême gauche à l’époque, anti colonisation ( la Droite voulait centrer les moyens sur la revanche, et récupérer l’Alsace-Lorraine) mais pour des raisons tout aussi horrible ! « Si nous apportons avec la civilisation l’interdiction du cannibalisme, n’allons-nous pas les condamner à la famine ? » Quel curieux personnage que ce Clémenceau qui n’imaginait pas autre chose que de laisser faire ! 

Mais au regard des événements actuels, on peut légitimement se demander si finalement Clemenceau n’avait pas eu raison ! Certes, combien de ses Divas de la négritude, les Christiane Taubira, Danielle Obono, Rokhaya Diallo, Fania Noël, Laetitia Avia, etc., seraient de ce monde si leurs ancêtres s’étaient fait acheter, puis déguster par leurs frères noirs !

Pourquoi ces bonnes âmes antiracistes ne condamnent pas l’esclavage arabo-musulman qui a fait plusieurs milliers de victimes noires. Femmes, enfants et vieillards. Les hommes noirs apportés dans les usines à castration, dont peu en sortaient vivants. La mortalité dans la traite négrière et son transport à travers le désert, a été effrayante. De même ceux venant de la traite des blancs venus du Caucase, dont se moquent allègrement les Divas ! 

Qu’en pensent tous ces pleureurs de la négritude aujourd’hui, et qui nous bassinent avec leurs discours racistes ! Qu’en pense le CRAN qui nous fait un discours sur le pseudo raciste Colbert et son code noir, qui spécifiait en humanisant les règles et les interdits envers les esclaves noirs dans les colonies ! En Histoire comme en géopolitique, il faut toujours tenir compte du contexte !

Qu’en pensent ces politiciens de la négritude qui veulent se faire la peau des blancs après en avoir bien goûté les délices, la vie bourgeoise, les subventions, les études, le loger et le couvert ?

Pourquoi ne disent-ils pas que le Liberia fut un pays qui n’a jamais été colonisé ! Bien au contraire, il fut colonisé par les esclaves noirs (Américains désireux de revenir en Afrique). Monrovia est la Capitale, le drapeau Libérien est celui des USA avec une seule étoile ! Ce sont les noirs-américains riches de leurs expériences d’esclaves qui mirent en esclavage les locaux !

Le racisme n’est pas de mise. Le racisme est une excuse de noirs nantis. Le racisme est un prétexte pour flinguer du blanc et celui-ci, par culpabilité, se laisse aller à l’abattoir des droits de l’hommistes !

Un seul exemple pour signifier ce qu’est l’homme, qu’il soit noir ou autre, sa violence, ses mœurs, ses coutumes tribales. Nous sommes au Liberia !

En 1996, alors que la faction à laquelle Bud Naked est associé subissait les assauts des combattants de Charles Taylor, alors président du Liberia. Butt Naked se bat en plein Monrovia, ravageant des quartiers entiers, des sexes d’hommes coupés dans les mains. Il reconnaît 20 000 morts, sur les quelque 250 000 engendrés par les douze années de guerre. « Ma culture, celle de l’ethnie Krahn, qui m’a enseigné cette violence, cette habitude de la domination du plus faible par le plus fort », dit-il.

C’est lors de ce combat qu’il aurait, assure-t-il, « vu la lumière ››. «Le Christ m’est apparu, m’a dit de me repentir, alors que j’avais sur les mains le sang d’un enfant. « J’ai obéi. ››

La vérité est sans doute plus prosaïque. Sa milice défaite, il a dû fuir et prendre le chemin du Ghana. Seule certitude, redevenu Joshua Milton Blahyi, il ne cesse depuis de se battre la coulpe, d’avouer ses fautes à l’église, dans des livres, des films. Dans le vide. Le général repentant n’a pas vu de juge et n’a pas passé un seul jour en prison. Il se dit prêt à affronter la justice, mais la justice ne semble pas le vouloir. (Figaro du 9 février page 15) Un article de Tanguy Berthemet.

Quid du Liberia ? Il est fondé en 1822 par une société américaine de colonisation (The National Colonization Society of America, « la société nationale d’Amérique de colonisation »), pour y installer des esclaves noirs libérés. C’est le début de tensions entre les Américano-Libériens et la population autochtone. Comme pour Haïti, c’est un pays très pauvre, il a été l’un des premiers à avoir son indépendance !

Je veux dire aux adeptes de la négritude revancharde, qu’ils prennent conscience de la chance qu’ils ont d’être dans un pays qui se laisse faire, se laisse insulter, se laisse culpabiliser et se laisse détruire à petit feu par leur venin distillé à fortes doses. Partout sur nos affiches publicitaires, au cinéma, dans les jeux, nous voyons les blancs mis peu à peu en retrait.

Qu’ils profitent des lâchetés des politiques, de la bêtise ambiante des politiciens, de cette épouvantable et incompréhensible faiblesse des Français de souche et de cœur qui me font penser à ces esclaves du Congo, se laissant marquer les bras, la poitrine, les cuisses, les mains,  pour finir au fond de la marmite de la bien-pensance !

Le cannibalisme d’hier et d’aujourd’hui

https://lesobservateurs.ch/2014/11/03/congo-il-parle-pas-langue-lapide-mange-les-passagers-du-bus/

http://www.congopage.com/forums/viewtopic.php?f=1&t=1254

http://www.liberation.fr/planete/2004/09/24/des-pygmees-devores-au-congo-toujours-en-vie_493536

Gérard Brazon (Libre Expression)

 

70 Commentaires

  1. Il suffit de demander à d’anciens coloniaux d’ Afrique , ils vous répondront souvent « il n’y a pas plus racistes que les Noirs » .
    C’est ainsi qu’ils se battent parfois à mort entre tribus différentes ; ou dans le passé , qu’ils revendaient des congénères d’un autre groupe aux esclavagistes arabes .

    • qu’ils revendaient des congénères d’un autre groupe aux esclavagistes arabes et au Francais qui les ont déporté en Martinique et Guadeloupe
      _________________
      bien dit alpha…oméga

    • Le problème c’est nous aussi nous sommes capable de nous entre-tuer pour diverses raisons débiles pour la plupart, donc c’est bien de critiquer mais autocritiquons-nous aussi au lieu de faire du racisme primaire…

      • Cet article n’a pas pour but de faire du racisme. Bien au contraire. Il faut que les Français retrouvent leur fierté en retrouvant la vérité, même celles qui sont dérangeantes.

        • 100 % d’accord, d’autant plus que le racisme anti-blanc est une réalité, que les Maghrébins/Africains sont d’une susceptibilité crasse, dès qu’on n’est pas d’accord avec eux, ça y est, on est raciste, je l’ai vécu de façon quasi quotidienne à l’école dans le 93,… C’est une réalité que nos politiques veulent nous cacher, comme les crimes de Sacko et cie,… Chuuuuuut tout va bien dans le meilleur des mondes

    • Il leur arrivait même de vendre leur cousin s’il était un peu trop remuant (lire « Confessions d’un négrier »,de Théodore Canot,instructif sur cette période lointaine).

  2. Antiracisme est le nom de code pour anti-blancs.
    Le plus insupportable, c’est que c’est en plus, créé et maintenu par des blancs !

  3. Bon nombre de noirs passent leur temps à cracher sur les blancs tout en profitant du progrès social existant en occident, de son savoir et de son avancée technologique de plusieurs siècles sur l’Afrique. Ce n’est peut être pas politiquement correct que de le dire, mais le blanc est supérieur au noir dans bien des domaines

    • Si le blanc est soi-disant supérieur au noir, il n’aurait pas fait appel à tous ces étrangers dans les années 60 pour les faire travailler comme des esclaves pour faire des boulots mal payés…
      Le noir est peut-être inférieur à toi pauvre blanc, mais n’oublie pas qu’il est ton ancêtre et tu lui dois le respect…

      • Là aussi, je ne partages pas. Les immigrés sont venus du fait du patronat avide qui se fit du fric sur le dos des ouvriers français blancs.La France avait en grande partie fini sa reconstruction. Notre pays n’a pas fait comme le Japon qui fût le premier à s’engager dans la robotique. Il y a très peu d’immigrés, très peu d’Africains et d’Arabes.
        L’immigration de travailleurs immigrés fut un choix économique désastreux pour la France dans les années 1960. Nous le payons au prix fort. Le patronat a donc fait le jeu de la gauche immigrationniste. Complicité passive de fait.

      • Mon ancêtre? Peut-être est ce le tien mais le mien. Les étrangers venus en France dans les années 60 ont été dûment payés et n’étaient pas traités comme des esclaves, n’importe quoi

      • Notez que les bras de ces gens ont fortement manqué à leur pays d’origine qu’ils ont en quelque sorte déserté alors qu’il y avait tant à y faire !. Et on aimerait voir ces pays se développer à la grande joie de leurs habitants ce qui ne semble pas le cas. Et qu’on ne me dise pas comme la doxa actuelle que nous pillons ces pays. Nous leur achetons ce qu’ils ont à vendre et au besoin nous les aidons à le découvrir et sans parler des milliards d’euros distribués (2 pour le métro d’Abidjan), ou le gaz acheté à l’Algérie à un prix supérieur au prix moyen mondial !. Mais que font les dirigeants éclairés de ces pays indépendants depuis 60 ans ?

      • En aucun cas le noir est l’ancêtre du blanc. Il a été découvert récemment que le 1er homme était européen et non africain. Mais vous vous appelez Medhi, je ne suis pas surpris par votre react primaire.

      • …. » tous ces étrangers dans les années 60 pour les faire travailler comme des esclaves pour faire des boulots mal payés… »
        Qui les a obligés à venir ??
        La misère de leur pays causée par leurs dirigeants corrompus et incapables !!
        Qui les a nourri, leur a donné les moyens d’éduquer leurs (trop) nombreux enfants ?
        Les blancs !!
        Pourquoi leurs pays ressemblent à des poubelles à ciel ouvert ??
        Ben…. c’est tout ce qu’ils savent faire !!

      • Mon ancêtre ??non non pas le mien faudrait arrêter de vous autoflageller de vous plaindre .Relevez les manches servez vous de ce que la France vous a appris remerciez la plutôt que de lui cracher dessus et retournez construire l Afrique car si je comprends bien vous haïssez notre pays

    • Je ne partages cette idée de « supériorité » qui justifie les propos de Jules Ferry et Leon Blum pour coloniser l’Afrique. En en connaît les conséquences aujourd’hui.
      Chaque groupe d’individus avance à sa vitesse. Les Asiatiques ont été plus rapide. La Chine fut bien en avance dans l’ingéniosité. Les Hindous inventeur du zero et es maths, etc. Ils ne sont pas blancs. Puis les Européens, avec leur curiosité leur inventivité, et leur cupidité aussi. L’Afrisue longtemps isolée a évoluée à sa vitesse. Elle aurait fini elle aussi par avancer. C’est le choc de civilisations, des cultures, de pretentions et de la cupidité. Rien d’autres mais tout à la fois.

  4. S’ils n’aiment pas la France , qu’ils aillent s’installer à Haïti c’est pourtant simple, à moins qu’ils ne veulent pas reconnaître la supériorité du blanc créateur de confort , d’avancée technologique et de culture raffinée.
    Ou bien c’est peut être la seul langage qu’ils comprennent :
    https://www.suavelos.eu/usa-riverains-de-san-francisco-adressent-ultimatum-a-racailles/

    Il est vrai que toutes les cultures ne se valent pas, là dis donc :
    https://lesobservateurs.ch/2018/02/13/italie-lun-des-nigerians-en-prison-pour-le-meurtre-de-pamela-logeait-dans-un-hotel-4-etoiles-a-la-charge-des-italiens/

  5. Selon l’ ouvrage de référence sur l’ esclavage des noirs, « Les traites négrières » d’ Olivier Pétré-Grenouilleau, la traite des noirs par les arabes, suivant la route de l’ est du Sahara a fait, non pas des milliers de morts comme nous dit Gérard Brazon, mais des millions. On peut retrouver cette piste en suivant les squelettes qui la jonchent. Les arabes auraient soumis en esclavage quelque 17 millions d’ Africains. Beaucoup mourraient en route, d’ autres, des suites de la castration. À ces noirs il faut ajouter les millions de Blancs européens capturés pendant les razzias ou en Méditerranée. Pour son ouvrage trop porteur de vérité Olivier Pétré-Grenouilleau a été poursuivi en justice par la Taubira qui a perdu son procès face à ce membre éminent de l’ Institut Universitaire de France.

  6. Ces n…. en photo sont plus gerbantes les unes que les autres. Elles veulent toujours nous singer nous les femmes blanches elles envient nos cheveux lisses notre peau claire…en gros elles souffrent d’un syndrome d’infériorité. Leur place est dans la brousse pas dans un pays qui n’est pas le leur et ne le sera jamais. Vous avez vu la tête de folle de la première ? N’en déplaise à nos athés, laïques, ou autres c’est bien parce que notre pays à perdu ses repères de religion Catholique que nous en sommes arrivés à se point et que la peste verte se répand à vitesse grand V. Que l’on y croit ou non, un peuple se fédère et se rassemble autour d’une religion. Et les gens deviennent prêts à se défendre si nécessaire pour préserver leur cohésion et leur équilibre.
    Oui oui, je sais : censuré.

  7. ta propagande Islamiste consiste à ouvrir un contre feu en accusant injustement les Juifs, que tu espères devenir les boucs émissaires des crimes perpétrés par les Arabes.

  8. il y a une petite erreur dans le texte, ce ne sont pas des milliers de victimes de la traite arabo-musulmane, mais des millions!
    Moi qui ai vécu il y a 40 ans dans le bidonville de Dakar je peux dire qu’il existe un racisme anti-noir omniprésent en Afrique. Ceux qui ont la peau un peu plus claire se moquent de ceux qui sont plus foncés et comme me l’a dit une africaine : « je n’aime pas la peau noire! »

    • Voir l’Afrique du sud de saint Mandela,l’un des pays les plus dangereux du monde …ce n’est plus l’apartheid blancs/ noirs,mais noirs/noirs dirigés surtout contre les immigrés .Les blancs sont bunkerisés .

      • Exact . Il ne faut pas en parler , çà risque de faire monter le Front National dans les sondages . Quel pays de fous !!!

  9. Je comprend que vous êtes un soralien pro islam, pro hamas, antisémite. Que venez-vous faire en anonyme sur Riposte-Laïque ?

  10. Ces noirs ( noires ) nourissent surtout un énorme complexe d’infériorité vis à vis des blancs,et à juste titre si l’on compare le niveau de développement et la part de chacun dans les progrès de l’humanité .Jules Ferry voulait instruire ces populations ;Clemenceau
    s’y opposait,ne voyant pas l’intérêt de s’occuper de ces  » civilisations rudimentaires  » .

    • En effet et TABO MBEKI président de l’Afrique du sud l’a encore dit lors du bicentenairee d’Haiti : « comment se fait il que partout où les noirs sont au pouvoir, rien ne marche correctement ? » !.

  11. Sans la France,ces connes seraient en train de piler le manioc à la porte de leur case;
    avec leur quinzième enfant sur le dos .

    • … ces serpillères seraient lapidées en place publique, pour amuser le bon peuple…. Donc, on peut vraiment regretter qu’elles soient sur notre territoire !!

  12. Très bonne mise au point, Gérard.
    Quand, j’étais étudiant, mes meilleurs amis étaient des noirs d’Afrique. Je les fréquentais tellement que j’arrivais à reconnaitre un Malien d’un Camerounais, d’un Sénégalais etc…J’arrivais à reconnaitre quand ils rougissaient, quand ils étaient dépeignés etc… Depuis une dizaines d’années, depuis qu’ils s’en prennent aux blancs, j’ai une certaine distance. Une plus grande distance vis à vis de ceux qui sont Musulmans. Le mélange détonnant: Noir et Musulman. Combien d’actes barbares commis par eux?

  13. P… que vous avez raison et je peux vous affirmer que dans des pays comme le Nigeria ou le Liberia si vous y allez , vaut mieux être armé sinon….Mais à part cela vous remarquerez qu’il y a très peu d’hommes qui revendiquent , je veux dire d’homme noir par rapport aux femmes qui on était les premières à trinquer dans l’esclavagisme.Ce même esclavagisme qui existe encore de nos jours , non pas au grand jours dans les grandes villes africaines mais à l’intérieur du pays ou personne ne va regarder ce qu’il s’y passe , parce que tout le monde s’en fou. Alors Merci Mr Brazon , allez y appuyez là ou ça fait mal.Je suis avec vous

  14. Une petite phrase d’un journaliste noir américain: « A genoux, je remercie Dieu d’avoir permis que mes ancêtres soient emmenés en esclavage. Ainsi m’a été évité le sort tragique de ce continent malheureux. » Keith Richburg

  15. Racailla porte sur sa vilaine tronche la haine des « autres » à savoir les blancs non-musulmans, ainsi que sa répugnante soumission devant le dogme qui a mis en esclavage tous ceux de son ethnie….. Ne doutons pas que cette haine soit meurtrière à notre égard, nous les « autres » !
    Voilà, la gueule du racisme !!

  16. Avant l’arrivée des européens,l’Afrique était à l’âge de pierre et était en proie aux maladies et à de terribles épidémies …et voilà que ces salauds de colonialistes se sont mis dans la tête de leur faire franchir des milliers d’années en quelques décennies et de les empêcher de crever .En fait les colonialistes n’ont pas été des salauds,mais des cons.Il fallait les laisser ,l’Afrique serait devenue un quasi désert et on aurait pu,avec les survivants construire quelque chose de sérieux .

    • Superbe réflexion!!! Et de l’Afrique serait né un paradis! Bon… Il aurait fallut bosser tout de même en ce qui nous concerne!

  17. En fait on s’acharne sur la France en particulier parce que nous nous battons la coulpe en permanence, nous sommes devenus méprisables et faibles et les chacals dans ce cas tournent autour de leur proie !. En outre ces peuples et donc gens descendants de ces peuples, ne respectaient que la force, les palabres n’étant qu’une preuve de faiblesse. Nos anciens des colonies le savaient bien d’où parfois, je le concède leur dureté.Enfin dénoncer le blanc comme le grand Satan raciste qui en veut aux noirs c’est tellement simple. Dénoncer le maghrébin qui a toujours réduit en esclavage les noirs et les méprisent eux aussi souverainement, ça poserait sans doute beaucoup de problèmes aux migrants potentiels et qui en ont déjà (voir l’actualité), tandis que le blanc…..

  18. ((Pourquoi ces bonnes âmes antiracistes ne condamnent pas l’esclavage arabo-musulman:)) Tout simplement parce que les arabes ne sont pas assez débiles pour payer des chasseurs de primes au nom d’une souffrance historique! Cela dit, il y a trois populations qui vivent du sanglot de l’homme blanc (1) les noirs avec l’esclavage. (2) les maghrébins avec la colonisation. (3) La tribu qui a toujours souffert « choix » oblige! Et tout ce petit monde depuis des lustres se fait entretenir par nos voyous de gauchiasses et droitarés vivant sous perfusion étatique et déléguant l’entretien de leur idéologie aux besogneux blancs (toujours les mêmes) se faisant cracher à la gueule mais payants tout en râlants… Super hein?

  19. La traite des noirs n’a été faite en France que par une poignée d’individus et il y a longtemps. Ceux qui sont s notre pays et profitent largement des français du fait de leur chantage n’ont jamais connu le colonialisme. Ils devraient s’en prendre aux arabes qui ont ouvert la voie à ces horreurs et à eux-mêmes dont les chefs étaient les complices. Là on ne les entend pas alors qu’actuellement cela continue.

  20. La traite arabo-musulmane, ce sont environ 18 millions de victimes, et cela en ne prenant en compte que la période équivalente à celle de la traite européenne (1550-1850), avec des mutilations systématiques (castration) et des conditions bien pires que dans les colonies occidentales. De plus cela s’accompagnait de razzias destructrices et cela a duré bien plus longtemps que quatre siècles car cela correspondait en fait aux moeurs immémoriales des bédouins étendues aux conquêtes musulmanes. Enfin les conditions de vie d’un esclave noir en Amérique étaient largement meilleures que celles d’un serf russe ou prussien de la même époque.

  21. À force de nous traiter abusivement de racistes pour des faits qu’on a pas commis, bah on devient raciste envers ces gens.

  22. Il n’y a pas plus de noirs anti-racistes que d’arabes ou de juifs anti-racistes. Ils sont tous parfaitement racistes et si les Français veulent sauver leur peau il va falloir qu’ils s’y remettent aussi. La France aux Français,les métèques dehors !

    • Tous dans le même sac ce n’est pas avec ce genre de raisonnement que l’on va progresser. Nos valeurs sont partagées par les gens évolués éduqués et le racisme de bas étage revanchard ne concernent que les populations incapables de s’autosuffire.

    • Belenos
      Exactement, mais il n’est même pas question de racisme, il s’agit de cohérence et de pragmatisme, nous ne pourrons jamais vivre avec des populations qui sont incompatibles avec nos valeurs et notre mode de vie, la seule solution: retour à l’expediteur dans les plus brefs délais, ou alors nous mourrons. Mais malheureusement, je n’y crois pas trop.

  23. Chaque année en République Dominicaine on célèbre l’anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb. Je me suis étonné que des noirs célèbrent l’arrivée de l’esclavagiste, ils m’ont répondu que sans lui ils ne seraient pas là.

  24. Leur rage et leur hargne envers les blancs permet de masquer tout simplement leur incapacité à sortir leurs pays de la merde.
    Donc rejeter la responsabilité sur les blancs c’est bien pratique mais ça ne fait pas bouger les choses.
    Par contre, ce qui transparait bien, ce sont la laideur intérieure, la mentalité de pleurnicheur, des esprits petits et mesquins qui veulent en découdre avec les blancs…

  25. réécrire l’histoire permet d’imposer ses vues, c’est la technique du stalinisme , culpabiliser les autres, les salir, afin qu’ils soient ostraciser! et ça marche avec les veaux…

  26. L’Afrique fut, dit-on, à l’origine de l’Homme…Descendus de leur arbre, ils ont essaimé !
    Géniteurs, mais peu créateurs, des « races » se sont constituées du fait des climats.
    Civilisations superposées… Que le meilleur gagne !
    Manque de pot ! L’Origine n’a pas payé ! Devenus esclaves sur tous les Continents.
    Il faut avoir du CRAN pour prétendre le contraire !

  27. L’antiracisme est fabriqué sur le modèle de l’antifascisme. Il consiste a accuser l’adversaire politique d’être raciste (ou fasciste). Ainsi plus besoin d’argumenter, un peu d’intimidation ou de violence suffise. C’est un outil rhétorique de conquête coloniale. Les natifs chercheront à faire perdurer leur Société originelle en se regroupant, en se séparant. Ils chercheront les libertés locales et l’Etat minimum. Au contraire les colonisateurs chercheront l’intervention de l’Etat, et interpelleront les politiciens aux cris de « discrimination », pour faire adopter un Communisme inter-ethnique. (où le natif paie pour son colonisateur). Les français (et les européens) seront prisonniers de ce système tant qu’ils voteront matérialiste. Seul le vote identitaire libère ! Voir la Corse autonomiste

  28. Comment ces six gourdasses peuvent-elles vivre dans le pays de leurs horribles esclavagistes. Elles connaissent toutes parfaitement leur ascendance : que ne s’efforcent-elles pas de retourner sur les terres de leurs aïeux pour aider à leur développement plutôt que de pérorer dans mon téléviseur de manière stérile sur le malheur de leur ancètres, malheur qui leur a permis, aujourd’hui, de vivre dans le confort douillet d’un pays développé sur lequel elle crache…

  29. Il n’y a aucun problème. S’ils ne sont pas bien dans ce pays, pas de souci qu’ils repartent donc d’où ils viennent! A qui manqueront-ils ICI? Nul ne les a invité aussi ne manqueront-ils à personne.

  30. Ah ! ah ! excellente cette photo d’illustration… je m’en souviens, j’avais fait des screenshots de ce regard « noir » et méprisant, elle regardait Maiténa Biraben, pourtant plus qu’acquise à sa cause !

  31. Dans la rubrique des Noirs qui n’aiment pas les Blancs, Tv libertés a relaté hier dans son JT qu’ Obama venait de se faire tirer le portrait par un artiste noir qui auparavant avait peint une femme noire brandissant triomphalement la tête décapitée d’une femme blanche. Au prétexte que nous sommes majoritaires nous devons supporter toute cette haine quotidiennement en punition pour « les crimes » de nos ancêtres, en réalité parce que nos gentils Noirs revanchards ne supportent pas que leurs ancêtres n’aient pas même inventé l’écriture. Il faut bien faire payer cette humiliation à ceux qui sont trop majoritaires pour avoir le droit de s’en plaindre.

  32. Heureusement il y a aussi des Patrice Quarteron et des Ayaan Irsi Ali , tous ne sont pas à mettre dans même sac que ces haineux et tordus.

  33. Toutes ces nanas me démontreront qu’elles en ont dans le froc, le jour où c’est en Afrique et non pas sur nos plateaux tv qu’elles ouvriront leurs grandes gueules et se retrousseront les manches afin d’aider leurs frères à s’affranchir de leurs républiques bananières, de l’esclavage, du joug de l’islam et qu’elles les conduiront au développement et à l’autonomie. Le reste n’est que mauvaise foi et revanche.

  34. Excellent article. Permettez moi de préciser que la traite arabo-musulmane a fait non pas des milliers de morts, mais plus de 9 millions, selon l’auteur sénégalais Tidiane N’Diaye dans son remarquable livre « Le génocide voilé » paru récemment chez Amazon.
    La traite intra africaine a été trois fois supérieure à la traite transatlantique. Ce sont les descendants islamos noirs de ces meurtriers qui organisent actuellement le passage des pseudos réfugiés vers l’Europe. On les connaît mais on ne les empêche pas de continuer leurs activités. Il semble bien que « bébé Manu » ignore tout de cette réalité qui dure depuis bientôt 15 siècles. « Maman Bibi » lui a enseigné le théâtre et non point l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*