Au tour de Renaissance Catholique de se retrouver devant les tribunaux – Par Gérard Brazon

La dissolution des groupes, des croyances, des hommes de notre société.

Après la dissolution de Génération Identitaire, la machine bien-pensante s’attaque à « Renaissance catholique » qui se voit poursuivie en Justice pour avoir rappelé la doctrine traditionnelle de l’Église sur l’homosexualité, doctrine venue tout droit de la loi de Moïse.

A ce compte, il va falloir s’attaquer à toutes les croyances issues des religions et particulièrement celles issues d’Abraham.

Celle des juifs qui, dans la Thora, ne reconnait pas l’homosexualité comme étant une chose à promouvoir, à accepter comme naturelle. Point de LGBT+ dans la Thora et chez les juifs.

Pour les chrétiens, ceux qui ont lu la bible, il est raconté le sort que Dieu a réservé à Sodome et Gomorrhe. Ces deux agglomérations de l’époque seraient, d’après les derniers travaux, situées au sud de la mer Morte, dans l’actuelle Jordanie, en face de la forteresse de Massada.

« Les habitants de cette ville offensaient gravement le Seigneur par leur mauvaise conduite » raconte la Genèse. Dieu envoya deux anges constater les faits, qui lui rapportèrent ainsi : « […] leurs péchés sont énormes ». « il fit tomber sur Sodome et Gomorrhe une pluie de soufre et de feu ».

En conséquence de quoi, au regard de la bien-pensance, il faudrait interdire la vente de la bible et mettre en prison tous ceux qui essaieraient de la lire. Point de LGBT+ dans la Bible.

Pour l’Islam, même tarif, celui-ci rejette l’homosexualité. « La différence anatomique des sexes, présentée comme voulue par Dieu, sert souvent de socle à toute réflexion sur la sexualité selon laquelle cette différenciation primordiale doit être respectée, et tout comportement doit veiller à sa perpétuation. L’homosexuel est vu comme un pécheur et un criminel »

Il est le plus souvent condamné à la lapidation. « Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n’a commise avant vous ? Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes ! Vous êtes bien un peuple outrancier”. Sourate 7 verset 80-81

En conséquence de quoi, au regard de la bien-pensance il va falloir interdire à la vente le Coran qui appelle déjà à occire les mécréants, les juifs, les chrétiens (associateurs) et… les homosexuels. Point de LGBT+ dans le Coran.

S’il faut en croire la bien-pensance, la simple idée d’un rappel serait une « incitation à la discrimination », voire apporter de l’eau au moulin de ceux qui refusent la célébration du mariage homosexuel.

Très sincèrement, je me moque de la vie sexuelle de mes amis et connaissances. Je pense d’ailleurs que la bisexualité est sans doute plus proche de la norme. Mais c’est juste mon avis. Jules César en fut une excellente illustration et, avant lui, bien des Grecs ne rechignaient pas sur un éphèbe de passage ou à demeure.

Les religions d’Abraham ont tout basculé. Reste que de nos jours, l’important est de ne pas imposer ses mœurs et de respecter son voisinage. Reste, n’en déplaise à certains, que le mot mariage est inapproprié pour l’union des homos.

Le vrai mariage, par définition, est l’union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille issue de ce couple. Dame nature a toujours raison. Particulièrement au sujet de la fécondation. Le reste n’est que petits arrangements contre espèces sonnantes et trébuchantes, que la science autorise sans que l’on sache vraiment les dégâts commis à long terme sur les enfants éduqués dans ces contextes homosexuels.

Après le révisionnisme historique qui veut déboulonner les statues, celui qui souhaite éliminer les grands hommes d’Etat de notre Nation, revoir le roman national pour y inclure des femmes à la place de ces hommes. Ceux qui veulent revoir les textes de nos romanciers, ceux des écrits de Molière jugés sexistes, ceux de Voltaire. Que dire des textes de Victor Hugo descriptifs, où Jean Valjean est trop masculin, Cosette trop petite fille, ceux d’Emile Zola bien trop compliqués, bien trop fouillés, trop difficiles à lire pour les petites têtes de moins en moins blondes qui hantent nos écoles.

Ils sont interdits, les concours anonymes. Toutes supprimées les épreuves de culture générale jugées discriminantes. Elle est supprimée l’expression « Droits de l’Homme » remplacée par « Droits des Humains » en attendant d’y mettre bientôt les « Droits des humains et des Animaux ». Bientôt, ils vont s’attaquer aux fondamentaux des religions.

Exit le mazdéisme du prophète Zoroastre. Cette religion monothéiste traditionnelle Perse, la première qui soit, et qui va inspirer la religion hébraïque, le christianisme et par leur intermédiaire, l’islam. Exit l’Avesta, la Thora, la Bible, le Coran. (Source)

Une citation gauchiste venue de la Révolution affirme que, « du passé faisons table rase ». C’est en cours. L’extrême gauche, une certaine gauche, ont fait alliance avec des doctrinaires Orwelliens qui veulent niveler les cultures, les pensées, les désirs, l’instruction, l’envie d’apprendre et d’échanger et de lire tout ce qui n’est pas en rapport avec leurs propres croyances égalitaires, asexuées, libertaires en mettant en avant uniquement l’individu roi, tout en rejetant le collectif, la Nation.

En niant les sexes féminins et masculins. En affirmant des inepties outrageantes comme remplacer le mot « femmes » par “trous de devant” ou “propriétaires de vulves” et pour les hommes de “propriétaires de pénis”. (Source)

Aberration suprême qui fait d’individus, des “propriétaires” de leurs sexes de naissance, hérités de la nature au minimum, de la biologie en particulier et qu’ils nient par ailleurs, en refusant le leur.

Le pire étant, comme lors de cette manifestation féministe de gauche, ayant eu lieu le 8 mars 2021, place de la République, cette violence d’extrémistes islamo-gauchistes, pro-trans, pro-voile qui hurlaient qu’elles allaient « jeter du sperme de femme trans » aux visages des manifestantes.« Depuis 50 ans que je participe à des manifs féministes, c’est la première fois que je suis traitée de « facho » déclare Florence Montreynaud, fondatrice des Chiennes de garde, militante féministe et anti-prostitution. (Source) (Source). Les féministes gauchistes se dévorent entre elles.

Ce serait drôle si cela n’était pas à gerber. Nous, qui sommes traités de nazis, de fascistes depuis des années, et ce uniquement parce que nous défendons notre pays, notre culture, notre passé et luttons contre l’islamisation. Cette époque sombre dans imbécillité la plus totale.

Que la justice de Dupond-Moretti et autre policier comme Darmanin veuillent s’attaquer à des mouvements catholiques qui, rappelons-le, ont comme base les croyances issues de la Bible et des Évangiles, augure mal de l’avenir.

Hier Génération Identitaire, aujourd’hui le Christianisme. Où tout cela va-t-il s’arrêter ?

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*