A nos morts de 14-18 qui n’auraient pas aimé voir cette France en 2017

Blessé

Réveillé un matin triste aux couleurs d’hiver.

Ne pouvant bouger. La bouche pleine de terre.

Il connaissait trop bien ce profond silence.

Effrayant. La peur le fige. Alors il pense.

A celle qu’il a laissée. A ses enfants, sa vie !  

A ses jambes si lourdes, et comme engourdies.

Un peu de bleu du ciel, entre deux nuages,

Lui rappelle son doux pays, sa Normandie.

Les rires de la fête, les joies du mariage.

Elle est si belle ma douce, ma tendre, ma mie.

Il y a si longtemps déjà qu’il est parti.

Ce n’est qu’une affaire de jours, lui avait-on dit.

Bientôt, il sera rentré. La gloire, la victoire.

Mais depuis, c’est la nuit, c’est la peur, et le noir !

Les nuages passent doucement et il entend des bruits.

Impossible de bouger. De crier, de hurler.

Cette peur, plus forte que la douleur qui suit.

Et les bruits se rapprochent. Il entend parler.

Du français ! Ses larmes l’inondent désormais.

Il veut bouger, se signaler, il n’est qu’espoir.

Il n’est plus qu’un râle, une plainte désormais.

Le soleil se lève comme un soleil de victoire.

Ses frères d’armes se rapprochent et vont le sauver.

Il tente de lever ses bras. Aux mains foudroyées.

Réalise qu’on le soulève trop doucement.

« C’est fini mon frère. Tu rentres chez toi maintenant » !

 

Le ciel magnifique découvre tous les corps.

Comme un éclair, il se souvient de tous les morts.

D’une bataille enragée, il était tombé.

Laissé pour mort. Abandonné et puis sauvé.

Sa vie n’est plus, sa vie d’avant ! Elle est partie.

Avec ses jambes. Partie avec son avenir.

Avec ses mains, en laissant tous ses souvenirs.

Des morts pour la France, et puis un jour l’oubli.

 

A tous les frères d’armes des tranchées oubliées.

A cette boucherie ! Aux ennemis d’hier,

Devenus amis aujourd’hui. Non, plus de guerre.

Plus de massacre. Et plus de corps mutilés.

Gérard Brazon    (Libre Expression)       

34 Commentaires

  1. « Vers un village de l’arrière s’en allaient quatre bombardiers, ils étaient couverts de poussière, depuis la tête jusqu’aux pieds. Ils regardaient la vaste plaine en parlant entre eux du passé et ne se retournaient qu’à peine quand un obus avait toussé. Tous quatre de la classe seize parlaient d’antan non d’avenir. Ainsi se prolongeait l’ascèse qui les exerçait à mourir. » Poème intitulé « Exercice » de Guillaume Apollinaire qui chante le courage de millions de combattants au travers de ces quatre adolescents qui sans le savoir pratique un « exercice » spirituel au sens « religieux » du mot. Sans avenir devant la mort toujours présente, ils se séparent du monde des vivants, c’est leur ascèse à mille lieues de l’hypocrisie et des paradoxes des commémorations de nos politiques de la France de 2017

  2. Pendant que le banquier et sa clique de traitres utilisent les symboles nationaux pour enfumer le bon peuple Français « non de papier », l’islamo-collaboration continue, l’immigration/invasion muz continue, le remplacement des peuples Occidentaux par l’immigration/invasion muz continue, et ce JUSQUE DANS LES CIMETIÈRES:
    http://ripostelaique.com/letat-francais-va-supprimer-les-tombes-des-poilus-pour-installer-des-carres-musulmans.html
    Encore un affront contre l’armée! Qu’en pensent nos militaires actuels? Tout va très bien, Madame La Marquise?

    • Oui l’idée de Mantely est révoltante mais il n’apporte aucune preuve de la véracité de ses propos. Toujours vérifier et recouper les infos sur le Net.Il y a bcp d’intox sur le net, RL n’échappe pas à l’affaire, et l’info de Mantely en est peut-être une.

  3. Hallucinant en effet… et le mot est FAIBLE… Hallucinant que des millions de Français soient morts entre 1914 et 1918 pour chasser hors la France ce qui était considéré à l’époque comme le peuple le plus raffiné, le plus cultivé, le plus évolué au monde: le peuple Allemand… 100 ans plus tard, qu’en est-il ? Ce même peuple Français se laisse envahir, sans réagir, par des peuples qui n’arrivent pas à la semelle des Allemands de l’époque… Si les Poilus avaient su, s’il avaient pu connaître l’avenir, ils auraient déroulé le tapis rouge aux troupes d’Hindenderg et de Ludendorff… La France sera bientôt un pays du tiers-monde. Normal, puisqu’il importe toute la misère du monde.

    • D’autant qu’étymologiquement parlant « Français » veut dire issu des Francs, tribus de l’ Allemagne Méridionale, la mémoire courte, c’est quelque chose !!!

  4. Merci Gérard, j’ai fait imprimer ce magnifique texte d’un poilu qui échappe de justesse à la mort, beaucoup se disent aujourd’hui, POUR RIEN.

    • Oui, pour RIEN. Les Français n’ont pas voulu donner leur pays aux Allemands, ni en 1870, ni en 14, ni en 40. Mais depuis 45 ans ils le donnent aux musulmans. Et ils vont le payer cher, mais très très cher, lorsqu’ils en seront réduits à être traités comme des Palestiniens, ou des Blancs Sud-Africains, sur leur propre sol. Et contrairement aux scénarios de 14 et de 40, cette fois il n’y aura plus l’Oncle Sam et sa grosse machine de guerre pour les sortir de la merde.

  5. Une remarque sur la commémoration du 11 novembre: elle a été interdite par les Allemands de 1940 à 1944. Pour le procès des identitaires de Poitiers, l’UOIF veut faire réprimer le fait d’avoir évoqué la date 732 (victoire de Charles Martel sur les arabes).
    Conclusion: dans les deux cas, on n’a pas le droit de célébrer une victoire sur la puissance occupante.

  6. Ils doivent ce retourner dans leurs tombe tous ces sacrifiés qui ont donné leur vies de voire l’europe aujourd’huis le massacre devien bien inutil au regard de demain

    • Les générations gâtées soixanthuitardes n’en ont rien à faire des sacrifices humains qui ont permis de défendre le pays.
      Car les mots « patrie », « honneur » et « servir » sont ringards et sont remplacés par « Europe », « priorité aux intrus » et « bienpensance islamogaucho ».
      Voilà le nouveau crédo

  7. Puissant éloge de nos Poilus, mais la paix entre les hommes restera une illusion, aussi longtemps que les dictatures religieuses et financières décideront du sort des Peuples. Un Peuple de France qui se laisse manipuler depuis qu’il n’y a plus de conscription.Les 8 millions de Français, nos « Poilus sans le courage desquels la guerre de 14 aurait du être perdue » (Pierre Miquel), nos formidables Poilus étaient des conscrits et des réservistes mobilisés. En supprimant le service militaire, Chirac, président fainéant mais défenseur de l’oligarchie européaniste et contempteur du « monde arabe » (CF son musée) , savait qu’il désarmait la France face à ses envahisseurs d’aujourd’hui.
    Combien de Français de moins de 45 ans, dealers- zonards exceptés, sauraient-ils se servir d’une arme de guerre?

    • « les dictatures religieuses » (sic) Je me permets un petit rappel :- hitler, pol pot, staline, lénine, mao, etc, étaient athées ou e professaient aucune religion.

    • Macron, c’est Jupiter, Napoléon, Narcisse …. la liste est trés longue pour ce prétentieux
      qui doit se lever tous les matins en regardant son miroir( avant de regarder sa dégénérée de femme qui s’est envoyé son élève agè de 15 ans) et demander  » Miroir, mon beau miroir, dis moi qui est le plus enculé des Président des,Français?  »
      Réponse :  » J’avoue que j’ hésite un peu car des enculés de Présidents on en a eu un max. Mais tu ressembles fortement à Sarkosy qui a fait des campagnes d’ultra droite pour appliquer une politique de gauche, et le con de Wauquier veut en faire de même, sauf que les Gaulois ….ont compris et que ce merdeux va aller faire couche- couche panier. Tires-toi Wauquier , t’es pas à la hauteur pour faire prendre des vessies pour des lanternes aux Gaulois.

  8. comme larrons en foire hortefeu et bianchi maire de clermont fd plaisantants entre eux lors des des differentes manifistations pour le 11 novembre sur 2 ou 3 ans d un cote c est bien cela signifie la rivalite artificielle d g contre nous les patriotes

  9. Si mes AÏEUX revenaient, ils iraient de maison en maison chez les membres de la familles pour leur botter le cul, et leur demander ce qu’ils ont fait de leurs couilles. Nous avons déjà échapper au génocide Vendéen, et avons payé très cher en vie en 14-18 et 39/45. Le gouvernement savait qu’il n’avait pas fini le travail en Vendée. Rien de plus simple que de les envoyer sur le front pour finir le génocide.
    A la République Française, ne pensez surtout pas que nos mémoires nous font défaut.
    En digne héritière de Chouans, vous paierez un jour les massacres de femmes, d’enfants et de vieillards, je ne suis pas Royaliste mais ne pardonnera jamais à cette Putain de République.
    FRANCE léve toi, tu deviendras le tombeau de ceux qui veulent te soumettre .
    Quels qu’ils soient !

  10.  » Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.
    Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir  »

    Maréchal FOSCH

    C’est ce qui devrait être inscrit sur le fronton de nos mairies

  11. Etrange pour moi cette période puisqu’elle rend hommage aux poilus dont un de mes grand pères à fait parti et à l’autre puisqu’il a été victime du stalinisme soviétique le premier était au chemin des dames à Verdun puis a été blessé et a du suivre une cure en Suisses après les gazages dans les tranchées, mon autre grand père Polonais à été tué par les sbires de Staline dans une forêt de Biélorussie!
    Je suis sans le vouloir un enfant de la guerre et conscient de la chance que nous avions jusque là de ne pas avoir subi ce que nos parent ont du supporter mais cet instinct de survie qu’ils m’ont transmis à travers ces dures expériences me fait dire aujourd’hui aux générations insouciantes et pacifistes : Gaffe!!! non pas aux fachos que le système veut vous vendre mais aux Islamo fachos!!!

  12. Dans ma famille, poitevine devenue vendéenne depuis la révolution nous sommes attachés à la France depuis toujours, aujourd’hui j’ai une pensée pour mon arrière grand père qui s’est opposé par la violence aux inventaires des biens de l’église de Montaigu puis est allé se battre dans les tranchées jusqu’en 1917, laissant la broderie familiale à sa femme et à son fils, jusqu’à ce que dernier le remplace sur le front. Honneur à toi papy Victor.

  13. Oui ! le Sang fut versé, en toute indignité !
    Cette Fleur au fusil, et toute cette Espérance,
    Dans les premiers wagons, au secours de la France,
    Fut conduite au carnage en tout futilité !

    Etats Majors incultes, uniformes désuets,
    Fusillés pour l’exemple, Mais où est le Bleuet ?
    Les Morts se souviennent, ils accusent l’Histoire
    Ignorants de la suite, celle de Montoire !

    On veut raser leurs Croix sur les Champs de Bataille,
    Oublier les Héros, comme de la futaille !
    Guerriers d’un autre temps, relevez bien la tête !
    En Novembre, vos Enfants viennent souhaiter votre Fête !

    • Magnifique !
      Permettez moi de dédier ces vers à mon arrière grand-père François-Xavier mort à 33 ans en 1914 au lieu dit ‘ Beau Marais  » dans l’Aisne et qui laissait une veuve et deux orphelins , il fut victime de la folie des dirigeants ,des industriels et du carriérisme des militaires qui les ont menés à l’abattoir !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*