La France en déliquescence cède la place en Afrique à la Chine et à la Russie. Bonne chance pour eux.

On s’aperçoit que la Russie comme la Chine s’ingèrent économiquement en Afrique. Il semble bien que les pays Africains aient trouvé d’autres sources pour financer leurs développements économiques.

La France est depuis les années soixante, le fournisseur et payeur. Comme le disent certains Russes, la France a permis aux pays Africains de se fournir à bon compte sur le dos des contribuables Français et sert encore de porte-monnaie à travers la diaspora Africaine, à financer des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, et j’en passe, avec les aides sociales que la France leur donne.

Une diaspora qui se cesse de prendre de l’ampleur puisque les clandestins venus d’Afrique ne cessent de gonfler les rangs des soi-disant demandeurs d’asiles. Tout cela grâce à la mécanique culpabilisatrice mis au point par les progressistes de tous poils en nous serinant chaque jour l’esclavage et la colonisation à toutes les sauces.

On pourra observer que la traite inter africaine n’est jamais mise en avant, pas plus que celle des arabomusulmans. Sus aux blancs et invasion totale de l’Union Européenne sont au menu ! Une UE qui ne résistera pas à ces invasions de crickets qui finiront bien par tout dévorer une fois sur place.

L’Afrique “accueille” la Russie et la Chine. Mais avec quel argent cette Afrique va-t-elle payer les investissements Chinois et Russes ? Par l’emprunt comme d’habitude. Mais cette Afrique ne pourra pas utiliser l’excuse de la colonisation.

Aujourd’hui c’est l’ensemble du continent africain qui prétend avoir été « victime de la colonisation » et qui en profite pour réclamer des « compensations » morales à la France. En sera-t-il de même demain avec la Russie, une fois que celle-ci aura « cessé de plaire » aux africains, ou tout simplement réduira ou cessera le financement de l’Afrique ?

Les milieux d’affaire Russes et ceux de la Chine ne sont pas totalement idiots. Ils savent bien que l’Afrique est une terre aride qui boit tout ce qui tombe sur son sol.

Cela rappelle à certains, la situation en France dans les années 1960 avec toutefois une différence : les français appelaient les africains à venir travailler en France alors en plein boom économique, alors qu’aujourd’hui la Russie n’appelle clairement personne.

Ce n’est pas en Russie, demain la veille, que des hordes d’Africains s’imposeront au peuple Russe dans les rues de Moscou et de Saint Pétersbourg. N’oublions pas que cette Afrique bien hypocrite dénonce encore, une soi-disant « colonisation » alors même qu’ils s’en accommodaient fort bien lorsqu’ils en tiraient des avantages directs. Que l’on considère, par exemple, l’Algérie, le Sénégal ou la Côte d’Ivoire. Que seraient aujourd’hui ces pays sans l’aide française d’alors ?

Je rappelle tout de même au passage, que l’Afrique n’a guère bougé, voire qu’elle a plutôt régressé depuis les indépendances ! Alors que l’Asie, qui a vécu elle aussi la colonisation, est en train d’imposer son diktat économique et sa technologie !

Même Barak Hussein Obama, lors d’une visite dans le pays de son père au Kenya, faisait cette comparaison entre la Corée du Sud qui était plus pauvre que le Kenya en 1960, et qui est devenu un pays riche et exportateur de technologie de pointe. Les Asiatiques travaillent et ne sont pas la tête dans le rétroviseur !

L’Europe va s’effondrer sous le poids des criquets, c’est une évidence, surtout avec les dirigeants mondialistes que nous avons ! Et l’Afrique, comme à son habitude, excellera dans la mendicité avec tous ses roitelets sangsues. Triste avenir pour ce qui fût autrefois, l’Occident et son génie.

Vladimir Poutine ne commettra pas l’erreur mortelle du regroupement familial. Il ne fera pas, comme le président Giscard d’Estaing et Jacques Chirac son premier Ministre, l’erreur de signer une loi autorisant tous les immigrés installés en France, d’y faire venir leurs familles. Cette loi du « regroupement familial » a été le déclenchement d’une véritable invasion des pays africains en France, et à l’origine de la situation désastreuse actuelle nous explique Russe-Info.ru.

Pas plus en Russie qu’en Chine d’ailleurs. Les Russes et les Chinois savent qu’en 1960, la France a financé le développement de l’Afrique, avec le succès que nous savons. De très nombreux pays ont construit leurs routes, leurs villes, leurs industries, avec l’aide matérielle et financière de la France… qui a, à plusieurs reprises ensuite, effacé leurs dettes. En effet, combien de métros, de lignes de bus, de ports, d’aéroports et d’usines payés aux frais des contribuables Français in fine, au détour d’un voyage présidentiel. Sans compter, en remerciement, la réponse des immigrés fraîchement naturalisés qui, une fois élus dans les assemblées diverses et variées, y compris dans les plus hautes, voire sur les terrains de sports, s’ingénient à salir le pays qui les a accueillis.

Beaucoup de Russes s’inquiètent car s’ils savent que si Vladimir Poutine est autrement plus intelligent que l’ensemble des Présidents Français depuis le Général de Gaulle, ils savent aussi que Poutine n’est pas immortel. Que les invasions migratoires se jouent sur plusieurs décennies.

Ils savent bien que la France, a joué la carte de la générosité envers l’Afrique en développant les industries, en alphabétisant et en soignant les populations. Mais les Russes voient aujourd’hui, le résultat de cette générosité. La France, voire l’Union Européenne, sont des peuples envahis par ces mêmes populations qui n’éprouvent pas, loin de là, une quelconque reconnaissance. Avec la complicité volontaire ou non, corrompus ou non, des dirigeants qui veulent en finir avec les Nations.

La Russie sera-t-elle dans la même situation dans quelques années ? Ainsi s’interrogent et s’inquiètent les Russes en commentant cette volonté de participer à l’économie Africaine ?

La Chine ne se sent pas concernée dans la mesure où son régime n’est pas démocratique, qu’elle gère plus d’un milliard et demi de personnes et que l’islam n’est pas le bienvenu. Elle a les moyens de s’imposer par la force et sa technologie. Les Africains ne seront pas tentés d’y imposer quoi que ce soit. Pas avant longtemps.

Gérard Brazon

Nota bene. A ceux qui pensent que ces propos seraient racistes.

Ce n’est pas une question d’intelligence, de supériorité, d’infériorité, de race, etc. Le monde africain est tribal et collectif. Il se pense comme un tout, et non comme une composition d’individus libre de penser comme il veut.
Une fois en France, le réflexe d’un immigrés africain est d’envoyer tout ce qu’il a obtenu dans sa famille, dans sa tribu. Il ne peut revenir que riche, et généreux. Il est coincé en France car il n’a pas le droit à l’échec et il perdrait la face s’il revenait pauvre.
Toute l’Afrique s’est constituée sur les tribus, les rois sanguinaires, les sacrifices humains, l’esclavage, les guerres, le cannibalisme. Pas d’écriture, de civilisations, de monuments, comme dans toute l’Europe, en Arabie, en Amérique du Sud avec les Incas, les Aztèques, comme en Asie (Cambodge, Chine, Japon, etc.) Certains tentent de s’accrocher à des Pharaons noirs pour justifier leurs idéaux racistes de noirs victimaires contre les blancs. Ce sont des tribus pastoraux, vivant de chasse et de cueillette et pratiquant l’animisme.
Nous l’avons trouvé comme ça, nous avons cherché a en faire des peuples à notre image. Grave erreur. Il aurait fallu laisser l’Afrique évoluer à sa vitesse. C’est trop tard, le mal est fait.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*